Santé vie pratique

Les génériques : même forme, même couleur !

Témoignages.re / 23 décembre 2009

Même si le générique est vraiment le même médicament que les spécialités de référence, certains patients y restent réfractaires. Et pour cause, il existe parfois une différence de forme ou de couleur entre l’original et le générique. Un amendement présenté à l’Assemblée nationale devrait mettre un terme à ce problème. « Il est fréquent que les patients s’habituent à identifier leurs médicaments par leur apparence », précise le député Yves Bur (UMP – Bas-Rhin) à l’origine de cette initiative. A ses yeux, la différence de forme et de couleur d’un générique peut vraiment troubler certaines personnes au point d’être un obstacle à la substitution. « Ce texte (l’article 29bis du Projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale) permettra de les rassurer et de faciliter l’administration ».

Mais pourquoi passer par la loi pour statuer sur l’aspect de ces médicaments ? Il existe en fait plusieurs brevets, avec des échéances différentes, protégeant le principe actif bien sûr, mais aussi la forme et même la couleur d’un médicament. Avec cet amendement, les fabricants de génériques pourront reproduire l’aspect du médicament d’origine lorsque le brevet du principe actif sera échu. En d’autres termes, dès que la molécule d’un médicament original tombera dans le domaine public, les génériqueurs pourront aussi reproduire sa forme et sa couleur. « Reste au gouvernement à mettre en œuvre le texte en question », glisse Yves Bur. Quand ? « Impossible de répondre ».

Pour en savoir davantage sur le bon usage des médicaments génériques, consultez le dépliant de l’AFSSaPS. Et si vous souhaitez trouver les équivalences entre médicaments génériques et princeps, vous pouvez utiliser le moteur de recherche Kelmed, en ligne sur le site www.biogaran.fr.


Kanalreunion.com