Santé vie pratique

Les seniors victimes de leurs habitudes !

Destination santé

Témoignages.re / 2 octobre 2012

Croyez-vous vraiment qu’un infarctus du myocarde ou la découverte d’une maladie grave comme un cancer soient des motifs suffisants pour renoncer aux comportements qui sont à leur origine ? Eh bien, pas du tout ! « On sait bien que le fait d’arrêter de fumer après un infarctus du myocarde diminue de moitié le risque de récidive », explique le Dr Jason Newson, de l’Université d’Etat de l’Oregon à Portland (USA). Pourtant, selon une étude qu’il vient de publier avec son équipe, seulement 40% des patients abandonnent la cigarette après un premier infarctus. Et seuls 19% de ceux chez lesquels on a diagnostiqué un cancer du poumon renoncent au tabac...

Mené sur plus de 11.000 patients de 50 à 85 ans souffrant de maladies chroniques, ce travail démontre leurs difficultés à modifier leurs comportements. Selon les chercheurs, « il n’y a pas d’amélioration significative du pourcentage de patients pratiquant une activité physique régulière, c’est-à-dire trois fois par semaine ». Ce constat serait lié à « la condition physique de ces malades, souvent dégradée ».

©Agence de Presse Destination Santé-2012


Kanalreunion.com