Santé vie pratique

Maladie de Parkinson : les jeunes aussi

Destination Santé

Témoignages.re / 8 juillet 2015

La maladie de Parkinson touche environ 200 000 personnes et sa fréquence augmente régulièrement. Deuxième maladie neuro-dégénérative en France, après la maladie d’Alzheimer, elle concerne aussi des sujets jeunes.

« Dans 75% des cas, elle survient entre 44 et 66 ans », affirme le Pr Marc Vérin [1], chef du service de neurologie à l’Hôpital Pontchaillou de Rennes. « Mais il existe des formes à début précoce, avant 44 ans, et même des formes avant 20 ans, dites juvéniles. Contrairement à certaines idées reçues, ce n’est pas une maladie du sujet âgé, mais une pathologie de la deuxième moitié de vie, les cas survenant après 70 ans étant rares. Il semble que les formes à début précoce, dont les premiers symptômes apparaissent à la quarantaine, la trentaine, voire à la vingtaine, sont de plus en plus fréquentes ».

La maladie du mouvement, mais pas seulement

« Il existe des idées reçues sur la maladie de Parkinson », souligne Marc Vérin. « Elle est souvent associée au seul tremblement. Or un tiers des patients ne seront jamais affectés par ce phénomène. » De plus, les symptômes sont multiples. « Il s’agit d’une maladie du mouvement, mais pas seulement, car elle s’accompagne de nombreux symptômes non moteurs comme l’anxiété, la dépression, la douleur, la perte de motivation (apathie), ou encore les troubles digestifs ou cognitifs. »

L’importance d’une approche pluridisciplinaire

Si le rôle du neurologue reste central, la prise en charge de la maladie de Parkinson nécessite l’implication de multiples acteurs. Dans le cadre du plan Parkinson, le Ministère de la Santé a identifié 25 centres experts Parkinson régionaux. Ils regroupent des neurologues spécialisés dans la maladie de Parkinson, mais aussi des orthophonistes, psychologues, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, dont les approches complémentaires peuvent permettre aux patients de mieux vivre avec leur maladie.

Dès le diagnostic, il est important que les patients puissent s’informer sur leur maladie et bien comprendre leurs traitements. C’est pourquoi les associations, dont France Parkinson, s’avèrent extrêmement précieuses pour soutenir et aider aussi bien les malades que leurs proches.

Plus d’informations sur l’association France Parkinson : http://www.franceparkinson.fr - 01 45 20 22 20 - info@franceparkinson.fr

[1Interview du Pr Marc Verin, 31 mars 2015


Kanalreunion.com