Santé vie pratique

Médicaments : des règles d’or à respecter

Destination santé

Témoignages.re / 5 novembre 2013

JPEG
En France, la mauvaise observance des traitements concernerait environ 30% à 50% des patients. Perte d’efficacité, effets indésirables, risques de surdosage ou de sous-dosage… Les conséquences aujourd’hui en sont de mieux en mieux connues. Il en résulterait plus d’un million de journées d’hospitalisation et 8.000 décès chaque année. D’où l’intérêt de développer des supports d’information afin de favoriser une bonne observance. C’est d’ailleurs le leitmotiv de l’animation “1.2.3. symbole !”. Disponible sur la page Facebook de Biogaran, elle prend la forme d’un quiz consacré aux différents pictogrammes apposés sur les boîtes de médicaments. Vous pourrez ainsi mieux les reconnaître et donc mieux les comprendre. Notamment grâce à la brochure téléchargeable, disponible en fin d’animation.

Par exemple, le pictogramme consacré à la posologie indique le nombre de prises quotidiennes. C’est évidemment un paramètre essentiel. Chaque médicament a une dose efficace. Si la dose administrée est insuffisante, il sera moins actif et donc moins efficace. Veillez également à bien observer sur le packaging, si le médicament est destiné aux enfants et/ou aux adultes. C’est une information capitale pour éviter les accidents.

Certains médicaments dont les effets peuvent être excitants doivent être pris le matin. D’autres aux effets somnolents seront plus recommandés le soir. Par ailleurs, certains produits, comme les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), sont agressifs pour le tube digestif. Dans ce cas, il est indispensable de ne pas les prendre à jeun. Sur votre ordonnance, votre médecin a précisé que vous deviez prendre votre traitement pendant 6 jours. Respectez cette consigne. Avec les antibiotiques par exemple, un arrêt précoce pourrait compromettre l’élimination des agents pathogènes et favoriser la formation de résistances bactériennes au produit. Enfin, de manière générale, lisez toujours la notice de vos médicaments. Au moindre doute, interrogez votre médecin traitant ou votre pharmacien.

©Agence de Presse Destination Santé-2013


Kanalreunion.com