Santé vie pratique

Méningite B : vaccin en vue !

Destination santé

Témoignages.re / 26 janvier 2011

Le Suisse Novartis vient de déposer une demande d’Autorisation de mise sur le marché (AMM) auprès de l’Agence européenne du médicament (EMEA) pour le premier vaccin efficace contre de nombreuses souches de méningocoques B. Plusieurs études cliniques ont montré qu’il serait efficace contre 77% des 800 souches pathogènes de méningocoques B isolées en Europe. « La diversité considérable des souches de méningocoque B dans le monde a été l’un des principaux défis dans le développement d’un vaccin efficace et à couverture large », explique le fabricant. En cas de réponse positive de l’EMEA, Bexsero® serait le premier vaccin disponible contre la méningite de type B.

« L’infection à méningocoque (quel qu’en soit le sérogroupe - N.D.L.R.) se transmet par le biais des secrétions rhinopharyngées (toux, postillons…), et par contact direct lors de baisers profonds », indique l’Institut de Veille sanitaire (InVS). Cette infection des membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière — les méninges — se déclare au terme d’une période d’incubation « qui varie de 2 à 10 jours (avec une moyenne de 3-4 jours) ».

La maladie se manifeste par de la fièvre, de forts maux de tête souvent associés à une photophobie, une raideur de la nuque, des nausées et des vomissements. La mortalité est de 10% environ, le décès pouvant survenir dans les 24 à 48 heures suivant les premiers symptômes. Les survivants peuvent présenter de lourdes séquelles : lésions cérébrales, troubles de l’apprentissage, pertes d’audition. Certains malades, victimes de septicémie, doivent subir l’amputation d’un membre.


Kanalreunion.com