Santé vie pratique

Métaux lourds : au service de l’immunité

Destination santé

Témoignages.re / 8 octobre 2011

Le zinc, un métal lourd connu pour sa toxicité à fortes doses, est en fait… utilisé par nos cellules immunitaires pour combattre les microbes pathogènes qui s’attaquent à notre organisme. Ce mécanisme de défense naturelle, mais insoupçonnée contre les infections, a été mis en évidence par une équipe internationale menée par des chercheurs du CNRS, de l’INSERM, de l’Institut Pasteur et de l’Université Paul Sabatier de Toulouse.

Ils ont en effet montré que les cellules immunitaires sont capables de mobiliser des réserves de métaux lourds, en particulier de zinc, pour intoxiquer les microbes. Ils sont ainsi parvenus à le démontrer avec Mycobacterium tuberculosis, — l’agent de la tuberculose chez l’Homme, à l’origine de 2 millions de morts chaque année — et avec notre vieille connaissance Escherichia coli.

Dans les cellules immunitaires qui avaient ingéré M. tuberculosis et E. coli, les chercheurs ont constaté une accumulation rapide et persistante de zinc. Ils ont également observé la production de nombreuses protéines à la surface des microbes. Des protéines dont la fonction est de “pomper”, c’est-à-dire d’éliminer les métaux lourds à l’extérieur de ces organismes. Bien qu’il soit toxique lorsqu’il est ingéré en trop grandes quantités, le zinc est donc en réalité bénéfique pour le système immunitaire. « Des mécanismes équivalents pourraient exister pour d’autres métaux lourds comme le cuivre », suggèrent les auteurs. « Ces résultats ont des implications cliniques très concrètes et permettront de reposer la question de la complémentation nutritionnelle dans le traitement des malades ».


Kanalreunion.com