Santé vie pratique

Noël : trop de jouets tuent le jouet

Destination santé

Témoignages.re / 18 décembre 2012

Les adultes en font-ils trop pour les enfants ? La question peut paraître choquante, mais elle est parfaitement légitime si l’on considère que dans certaines familles, les plus jeunes peuvent recevoir jusqu’à 10 ou 15 cadeaux chacun ! « Les adultes, naturellement, veulent faire plaisir aux enfants. Ils cherchent donc à répondre à leurs “commandes” de Noël », explique Sophie Marinopoulos, psychologue à Nantes. En clair, les parents satisfont une demande, mais semblent surtout happés par un mouvement de fond. « Aujourd’hui, la société associe le bonheur à la consommation d’un certain nombre de biens. Et le jouet fait partie de ces achats parfois excessifs, laissant croire qu’ils contribuent au bonheur ».

JPEG - 22.8 ko

Si un enfant possède trop de jouets, le principal risque réside dans le fait qu’il consomme davantage qu’il ne joue. « Il va manipuler son jouet, puis le délaisser pour passer à autre chose. En fait, il sera privé de l’expérience de l’activité ludique. Or, un enfant, pour grandir, a besoin d’expérimenter. Et il le fait en jouant. Autrement dit, en investissant son jouet. Trop gâté, il sera plus dans le zapping, sera vite déçu, s’ennuiera et réclamera de nouveau ».

Pour favoriser le développement des plus jeunes, elle conseille donc « de valoriser les moments passés avec les enfants ». Au-delà de ces liens qui doivent être tissés au quotidien, comment sortir du tout-cadeau et éviter que vos enfants ne se lassent ? « Les parents peuvent très bien offrir des objets symboliques, qui ont du sens dans la famille : la montre du grand-père, le stylo du père... Il faut également savoir sortir de la liste du Père Noël. Car les enfants adorent les surprises ».

©Agence de Presse Destination Santé-2012


Kanalreunion.com