Santé vie pratique

Obésité : 3 mois, 3 ans, deux âges critiques

Destination santé

Témoignages.re / 26 mars 2010

Selon une étude de l’Institut National de la Recherche Médicale (INSERM), toutes les périodes de l’enfance ne contribuent pas de la même manière au développement de la masse grasse chez l’adolescent. Deux âges semblent cruciaux : à 3 mois, puis la période suivant le 3ème anniversaire. En France, 15% des enfants sont en surpoids dès la maternelle. Ce chiffre montre combien il est essentiel de comprendre l’impact des premières étapes de développement sur la survenue de l’obésité. L’équipe de Marie-Aline Charles (Unité INSERM 780) s’est donc intéressée au déroulement des différentes phases de la croissance entre 0 et 5 ans, et à la quantité de masse grasse observée à l’adolescence. Pour cela, elle s’est appuyée sur l’étude Fleurbaix-Laventie qui, dans sa première phase (1992-1997), avait mesuré annuellement l’évolution staturo-pondérale des enfants.

Ainsi, à 3 mois, « chaque augmentation de la vitesse de croissance de 143g/mois accroît de 52% le risque de surpoids ». Ce qui n’est pas le cas entre 1 et 2 ans. « Il reste désormais à mieux comprendre les facteurs responsables d’une augmentation trop rapide du poids dans les premiers mois de la vie, et après 3 ans ».


Kanalreunion.com