Santé vie pratique

Oncogériatrie : une nouvelle alliance anti-cancer

Destination santé

Témoignages.re / 23 novembre 2011

Selon l’Institut Curie, l’incidence des cancers chez les plus de 65 ans augmentera de 60% au cours des trente prochaines années. Ce chiffre explique à lui seul l’émergence d’une toute nouvelle discipline médicale : l’oncogériatrie. Son objectif : améliorer la prise en charge des personnes âgées atteintes d’un cancer. Elle s’organise progressivement. Notamment à l’Institut Curie de Paris. « Une véritable méthodologie spécifique aux personnes âgées doit être mise en place (…) pour aboutir à des traitements spécialisés de tous les cancers », souligne le Dr Etienne Brain, oncologue à l’Institut.

Pour cette population particulière constituée de patients fragiles et vulnérables, il est primordial de prévoir une adaptation spécifique des traitements contre le cancer. C’est particulièrement vrai pour les protocoles de radiothérapie. Ces derniers en effet pourraient être administrés de façon hebdomadaire, « permettant d’obtenir de bons résultats tout en réduisant la survenue d’effets secondaires », explique l’Institut Curie. Cela éviterait au patient des séances quotidiennes, et lui épargnerait également de nombreux trajets souvent éprouvants. Les chimiothérapies, quant à elles, « doivent être ajustées en évitant les sur-traitements ».

Dès janvier 2012, le Dr Brain et son équipe coordonneront un nouveau protocole de recherche, GERICO 11. Ces travaux porteront sur le cancer du sein et concerneront 2.000 patientes de plus de 70 ans, traitées par hormonothérapie seule ou combinée à une chimiothérapie. C’est un pas en avant très important : les patientes âgées, en effet, ne sont habituellement pas incluses dans les études. Et l’oncogériatrie manque de données les concernant.


Kanalreunion.com