Santé vie pratique

Passer des lunettes… aux lentilles

Témoignages.re / 21 mai 2013

Myopie, hypermétropie, astigmatisme et même presbytie. « L’immense majorité des défauts visuels peut être corrigée grâce à des lentilles de contact », souligne le Dr Florence Abry, ophtalmologiste à Epinal. Voilà qui devrait faire plaisir à celles et ceux qui hésitent à basculer des lunettes vers les lentilles. Vous en faites partie ? Prenez rendez-vous avec votre ophtalmologiste. Il s’assurera que vous ne présentez pas de contre-indication.

Selon le Dr Abry, trois raisons principales motivent le passage aux lentilles. « Un, étant donné qu’il n’y a pas de monture, les lentilles de contact élargissent le champ de vision. Deux, elles offrent davantage de liberté pour pratiquer une activité sportive, à l’exception bien sûr des disciplines aquatiques. Trois, de nombreux porteurs de lunettes les plébiscitent pour des raisons esthétiques ou pour leur discrétion ».

Toutes les lentilles ne se valent pas. L’ophtalmologiste prescrit la plus adaptée, garantissant ainsi aux porteurs une satisfaction optimale en termes de confort, de vision et de santé. Certaines disposent par exemple d’un filtre UV, un vrai plus en été comme en hiver.

Veiller à l’hygiène…

Les ophtalmologistes rappellent aussi que le port de lentilles implique une hygiène sans faille. Il est donc primordial :

- De se laver les mains à l’eau et au savon avant toute manipulation ;

- De respecter la durée de port préconisée, ainsi que les précautions d’emploi qui figurent sur la notice ;

- De rincer les lentilles en respectant les modalités précisées par le fabricant, en s’abstenant d’utiliser de l’eau “ordinaire”, qu’il s’agisse d’eau du robinet ou en bouteille ;

- De conserver les lentilles dans un étui régulièrement nettoyé, renouvelé tous les trois mois.

Au-delà de ces recommandations… de bon sens, Florence Abry préconise de « programmer chaque année un rendez-vous avec son ophtalmologiste ».

Des patients motivés

Si la prescription de lentilles est évidemment du ressort exclusif de l’ophtalmologiste, il arrive souvent que le patient évoque d’abord le sujet avec son opticien. Comme nous le confirme Saba N., qui exerce à Nantes, « face à un client qui veut des lentilles, notre rôle est surtout de comprendre ses motivations. Qu’il s’agisse d’esthétique ou d’une raison liée à une pratique sportive. Cette discussion est pour nous un bon moyen de cerner ses habitudes de vie, qu’il n’aurait peut-être pas abordées s’il avait été question de lunettes. Mais il doit consulter son ophtalmologiste avant de revenir nous voir ».

©Agence de Presse Destination Santé-2013


Kanalreunion.com