Santé vie pratique

Pèlerinage du Hajj : partez sereins, partez vaccinés

Témoignages.re / 16 septembre 2011

Le 5 novembre prochain débutera le Hajj, le grand pèlerinage qui appelle les musulmans à La Mecque, en Arabie saoudite. Compte tenu du nombre très important de pèlerins et de la promiscuité qui prévaut autour des lieux saints, le risque de propagation de maladies infectieuses est important, et les autorités saoudiennes sont extrêmement vigilantes sur les vaccinations qu’elles exigent.

Un visa spécial délivré par les autorités saoudiennes — le visa « Hajj » — est indispensable. Il s’obtient auprès des services consulaires de l’Ambassade d’Arabie saoudite en France. Gratuit, il est valable un mois. Vous devrez être en possession de votre passeport pour l’obtenir.

Environ 30.000 pèlerins partiront de France cette année, pour accomplir le Hajj. « Les premiers départs devraient avoir lieu vers le 18 octobre », nous a confirmé Zakaria Nana, président-fondateur de SOS Pèlerin, une association qui accompagne ces derniers dans la préparation de leur voyage.

« Nous diffusons des informations pratiques sur l’organisation du pèlerinage. Et nous insistons sur les aspects sanitaires » de ce dernier, explique Zakaria Nana. « Les pèlerins qui partent de France sont en règle générale relativement âgés, c’est pourquoi nous leur conseillons de consulter leur médecin traitant bien en amont du départ ».

Il est évidemment indispensable d’être à jour de ses vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la rougeole et la coqueluche. Le vaccin contre la grippe saisonnière est également recommandé, notamment aux voyageurs atteints de maladies chroniques, ainsi qu’à ceux âgés de plus de 65 ans.

Se laver les mains à l’eau et au savon

Par ailleurs, le ministère saoudien du Hajj exige la vaccination effective contre les méningites des sérogroupes A, C, Y et W 135. « Ce vaccin est l’un des sésames pour l’accès au visa Hajj », confirme Zakaria Nana. Depuis l’année dernière, il n’est heureusement plus indispensable de se rendre dans un centre de vaccination internationale pour cela. Le vaccin Menveo contre ces 4 types de méningites, dont le Haut Conseil de la Santé publique recommande d’ailleurs l’utilisation aux participants du pèlerinage de La Mecque, peut être administré par le médecin traitant. Les centres internationaux étant peu nombreux, les rendez-vous sont souvent longs à obtenir. C’est donc une simplification bienvenue. N’oubliez pas simplement que la vaccination doit être pratiquée au moins 10 jours avant le départ.

La promiscuité qui prévaut durant le pèlerinage augmente les risques de gastro-entérite. Le lavage des mains à l’eau et au savon constitue l’arme la plus efficace contre les diarrhées. Faites-le plusieurs fois par jour, et pas seulement au moment des ablutions : à chaque fois que vous sortez des toilettes, avant de passer à table ou après avoir été au contact de plusieurs personnes. Et si vous n’avez pas d’eau ou de savon à portée, procurez-vous des solutés adaptés. Ils sont très efficaces et il existe même des solutions spécifiques — sans alcool — pour les enfants. Interrogez votre pharmacien.

Où s’informer ?

- SOS Pèlerin : www.sospelerin.org
- Ministère des Affaires étrangères : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/
- Le Ministère du Hajj : www.hajinformation.com

- Le Comité d’Informations médicales : http://www.cimed.org/


Kanalreunion.com