Santé vie pratique

Phobies enfantines : la peur de grandir ?

Témoignages.re / 12 janvier 2010

Lucie, 2 ans, se réveille souvent la nuit. Elle est terrifiée : dans son lit, un monstre cherche à la dévorer. Peur du noir, de l’école, de l’inconnu… Ces frayeurs enfantines désarçonnent parfois les parents. Les peurs des enfants sont-elles normales ? Que révèlent-elles ? « La peur est une défense », souligne la psychologue Jacqueline Girard-Frésard dans un ouvrage tout juste publié. Le problème se pose lorsque la peur devient pathologique, empêchant l’enfant de mener une existence normale. D’aller à l’école par exemple. L’auteur illustre son ouvrage de nombreuses anecdotes qui permettront aux parents concernés de se reconnaître dans l’une ou l’autre situation, et de se rassurer.

Au fond, grandir n’est pas une histoire simple. « Le rôle des parents est essentiel face à la prolifération des peurs, voire des phobies des enfants ». Ils doivent accompagner leurs progénitures dans la découverte d’un monde parfois hostile. Car la peur manifeste en premier lieu la crainte de perdre l’amour de l’être cher, et donc du “sein nourricier”. Ainsi l’enfant peut-il facilement se sentir exclu lorsque ses parents se chamaillent. Car lors d’un conflit, le couple se retrouve centré sur lui-même.

La première de toutes les peurs naît peut-être déjà dans le ventre maternel : « coincé dans un ventre obscur, pendant de longs mois, ballotté au gré des secousses et des positions maternelles ». A la naissance, « l’idée de quitter cette plage aquatique, chaude, pour un lieu inconnu, est paniquant… Il faut alors apprivoiser la mère, le père et les bruits tonitruants d’une éventuelle fratrie et de la terre entière. (…) Il est essentiel d’apprendre à faire la différence entre les bonnes peurs, celles qui protègent, libèrent, séparent et les autres, celles qui pourrissent la vie et la rendent insupportable ». Les peurs des enfants ”– Jacqueline Girard Frésard – Editions Odile Jacob – 21 euros.


Kanalreunion.com