Santé vie pratique

Piscines gonflables : la simplicité n’exclut pas le contrôle

Destination Santé

Témoignages.re / 26 juillet 2015

Les piscines gonflables auraient-elles tout pour plaire ? A priori oui ! De faible profondeur avec leurs contours arrondis, elles ne semblent pas présenter le moindre risque. Grave erreur. En 2011, une étude américaine a montré que ces dispositifs pouvaient être plus dangereux qu’il n’y paraît. Chaque année, de nombreux cas de noyades sont rapportés.

Dans le cas d’espèces, les chercheurs du Center for Injury Research and Policy1 (CIRP) dans l’Ohio, expliquaient que tous les 5 jours aux Etats-Unis, un enfant mourait par noyade dans ce type de piscine. Ainsi, 94% des accidents concernaient des petits de moins de 5 ans et dans 40% des cas, les parents étaient présents. « Ces dispositifs sont généralement moins bien surveillés que les vraies piscines », analysait dans ce travail, le Pr Gary Smith.

Rappelons en effet qu’un petit peut se noyer dans 20 à 30 centimètres d’eau seulement. Un accident qui survient sans bruit et en moins de trois minutes. S’il n’est pas toujours évident de recourir à des systèmes de sécurité pour ce type de piscine (barrières, alarme…), la vigilance doit rester le maître mot. Ainsi, comme dans le cas des bassins plus conséquents, désignez un seul adulte responsable de la surveillance. Et après la baignade, sortez tous les objets flottants : jouets, bouées… bref, tout ce qui pourrait attirer votre bambin.

© Agence Destination Santé


Kanalreunion.com