Santé vie pratique

Polluants intérieurs : bientôt une étiquette “écolo”

Destination santé

Témoignages.re / 23 juin 2011

Décoration, rénovation, construction… à partir du 1er janvier 2012, chacun pourra choisir les produits induisant le plus faible impact possible sur l’air intérieur. Tous devront, en effet, afficher une étiquette santé environnementale. Nathalie Kosciusko-Morizet, Christine Lagarde et Xavier Bertrand, respectivement en charge de l’Ecologie, de l’Economie et de la Santé, viennent de signer un décret qui imposera cette étiquette à partir du 1er janvier 2012.

Les produits concernés seront par exemple les peintures, les isolants, les cloisons, les revêtements de sols, les vernis, les cols et autres adhésifs qui émettent des quantités de polluants présentant des risques pour la santé. Formaldéhyde et toluène en tête.

De A+ pour les produits les plus écologiques à C, le visuel indiquera le niveau d’émission des polluants volatils. « Pour la première fois, une étiquette va permettre d’informer les consommateurs et donc d’orienter leurs achats vers des produits moins nocifs pour l’air intérieur », explique Nathalie Kosciusko-Morizet. « La publication de ce texte constitue un signal fort vis-à-vis des industriels, afin de les inciter à faire évoluer leur production vers une offre plus respectueuse de la santé ».


Kanalreunion.com