Santé vie pratique

Pour la mémoire aussi, les hommes sont plus fragiles

Destination santé

Témoignages.re / 13 septembre 2010

En matière de mémoire comme dans d’autres domaines, les hommes seraient moins résistants que leurs compagnes… Ils souffriraient en effet plus précocement de troubles intellectuels, la fréquence de ces derniers étant par ailleurs augmentée de… 50%. Le Pr Ronald Petersen et son équipe de la Mayo Clinic à Rochester (Etats-Unis) ont interrogé 2.050 femmes et hommes de 70 à 89 ans. Outre leurs antécédents médicaux, tous ont dû passer des tests destinés à évaluer leur mémoire. Résultat, l’incidence des troubles cognitifs a pu être estimée à 19% chez les hommes, contre seulement 14% chez les femmes.

L’auteur précise également que les pertes de mémoire affectent plus précocement le sexe prétendu fort. « Les hommes sont touchés plus jeunes, mais moins sévèrement que les femmes. Ces dernières passent en effet très rapidement du stade de simples troubles cognitifs à la démence constituée ». Enfin, Ronald Petersen a observé une plus grande incidence de ces troubles parmi les classes sociales défavorisées et les célibataires…


Kanalreunion.com