Santé vie pratique

Pour le 6 octobre, un “chat” dédié aux aidants

Destination santé

Témoignages.re / 4 octobre 2011

Aujourd’hui, environ 4 millions de Français sont impliqués dans l’aide à des malades ou des personnes dépendantes… Confrontés à la maladie, à sa prise en charge, à des difficultés d’ordre juridique, financier ou bien encore psychologique, les aidants ont aussi besoin d’aide. Le 6 octobre prochain, à l’occasion de la Journée nationale des Aidants, ils pourront s’informer en direct sur internet. Des experts répondront en effet à leurs questions, par l’intermédiaire d’un “chat” — ou “t’chat” pour les aficionados… — spécifiquement mis en place pour cette journée. Son nom : Aidant Info Service.

Le jeudi 6 octobre donc, de 8 heures à 18 heures sur le site www.prochedemalade.com développé par Novartis, ce “chat” sera organisé en 6 plages horaires dédiées à des thématiques couvrant un large éventail :

De 8h à 10h : “Je prends soin de moi” avec Maria Ouazzani, psychologue clinicienne et responsable du Département des Cliniques à Psya (Paris) ;

De 10h à 12h : “Mes droits” avec le Dr Roger Mislawski. Docteur en médecine et en droit, il coordonne le réseau “sein” à l’hôpital Saint-Louis (Paris) ;

De 12h à 13h : “Le repas, un moment clé” sera tenu par le Dr Thierry Hanh, médecin nutritionniste à Paris ;

De 13h à 14h : “A la maison : gestes pratiques et prévention des chutes” avec Johan Velaïdomestry, ergothérapeute à Lyon ;

De 14h à 16h : “Les soins au quotidien” présenté par Claude-André Lepresle, consultant en gérontologie et ancien directeur d’Etudes gérontologiques ville-hôpital de l’Hôpital Bretonneau (Paris) ;

Et enfin de 16h à 18h : “Les aides financières et structurelles” avec Solange de Nazelle, assistante sociale à Paris.

Pour le Dr Roger Mislawski, « ce type d’action est indispensable, car les aidants sont très souvent perdus au niveau juridique ». Entre les dispositions du plan Alzheimer, les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) qui demande la mise en œuvre d’une consultation médicale spécifique aux aidants et les actions initiées par les différentes associations, « les aidants ont en effet du mal à s’y retrouver, et à comprendre quels sont leurs droits ».

Il rappelle ainsi que « les principales questions concernent leurs droits à la formation et la solution des problèmes financiers auxquels ils sont confrontés ». Bien des enfants qui ont désormais la charge de leurs parents doivent réorganiser leur vie professionnelle, la réaménager, avec des conséquences à la fois sur leur relation avec la hiérarchie et sur leurs salaires.

Celles et ceux qui auraient manqué une des sessions pourront tout de même poser leurs questions. Une réponse leur sera fournie d’ici le 13 octobre. Alors, rendez-vous sur www.prochedemalade.com!


Kanalreunion.com