Santé vie pratique

Pour tous ceux qui souffrent à cause de l’affaire du Père Jacky Hoarau

Témoignages.re / 3 mai 2012

La justice des hommes s’est prononcée : le Père Jacky Hoarau a pris huit ans de prison. Comme le dit Monseigneur Aubry : « On ne commente pas une décision de justice ».
En tant que Vicaire général ayant eu à suivre cette terrible affaire, pendant l’absence de Mgr Aubry en janvier 2010, j’aimerai apporter quelques éclairages.
L’Église n’a pas cherché « à régler en interne cette affaire », puisque dès que le Père Jacky Hoarau lui-même est venu m’informer de ce qui s’est passé à Sainte-Marie, j’ai fait un signalement au procureur de la République.
Il était de mon devoir de le faire parce que l’Église à La Réunion ne peut couvrir les agissements répréhensibles de ses membres.
Devant le tribunal où j’ai été convoqué en tant que témoin, j’ai été considéré et interrogé comme un accusé.
Si le 26 avril a été le plus beau jour de sa vie pour l’avocat du Père Jacky, il restera pour moi le jour le plus terrible de ma vie d’homme. J’ai pu faire l’expérience de l’acharnement judiciaire sur l’Église, même si les avocats se défendent d’avoir fait le procès de l’Église catholique.
Dans ma prière, je reprends ce que Jésus disait sur la croix : « Père, pardonne leur… ».
Depuis 2010, j’ai prié et j’ai invité les paroissiens de la Délivrance à prier pour les quatre familles qui sont dans la tourmente depuis 3 ans :

1 – La famille du jeune concerné : Je l’ai rencontré à trois reprises. J’ai écouté leur détresse. A aucun moment je n’ai fait pression pour que « l’affaire soit camouflée ». La maman du jeune elle-même l’a reconnu.
La famille m’a dit qu’elle était déstabilisée dans leur foi, mais que, malgré tout, elle tenait à être membre de l’Église.
Merci, et pardon pour tout le mal qui vous a été fait.

2 – La famille du Père Jacky Hoarau : je pense à sa maman Marie-Thérèse, à ses frères et sœurs. Eux aussi sont dans la tourmente et méritent qu’on les soutienne. Plusieurs ont accueilli le Père Jacky, l’ont soutenu quand le moral était à plat et veulent continuer à le faire. Merci pour tout ce que vous avez fait, et pour tout ce que vous allez faire encore, pour réconforter la famille Hoarau.

3 – La famille paroissiale de Sainte-Marie : Je pense à tous ceux qui ont travaillé en collaboration avec le Père Jacky pendant 10 ans et qui ont été déstabilisés dans leur foi, mais qui sont restés fidèles à l’Église. Vous montrez ainsi que votre foi ne repose pas sur un homme, sur un prêtre, mais en Jésus-Christ.
Merci à vous, paroissiens de Sainte-Marie, pour votre amour de l’Église.

4 – La famille de l’Église diocésaine avec l’Évêque, les prêtres, les diacres, les religieux, les religieuses, les laïcs de nos paroisses qui ont souffert et qui souffrent encore des critiques, des soupçons…
Je regarde aussi la grande chaine de solidarité dans la prière pour nous soutenir avec la puissance de la Résurrection du Christ.

Je remercie tous ceux qui ne baissent pas les bras dans nos paroisses, nos mouvements, nos services d’Église : «  Vous êtes le sel de la terre  » (Saint Matthieu 5,13) - « Vous êtes la lumière du monde ». (Saint Matthieu 5,14) - Continuons à donner le goût de vivre, le goût d’aimer, le goût de croire à tous ceux qui vivent sur cette terre de La Réunion… pour la plus grande gloire de Dieu.
Cette épreuve même qui touche ces quatre familles que j’aime en tant que Réunionnais, prêtre, nous meurtrit tous, mais elle nous aidera aussi à conformer davantage notre vie au message du Christ.

Rappelons-nous cette Parole de Jésus : «  Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde  ». (Saint Matthieu 8, 29)

Père Lilian Payet,
Vicaire général


Kanalreunion.com