Santé vie pratique

Prévenir le suicide chez les agriculteurs

Témoignages.re / 11 avril 2011

Près de 12.000 suicides sont recensés chaque année en France et le nombre des tentatives est estimé à 160.000. Responsable de trois fois plus de morts que la route, le suicide est donc un véritable problème de santé publique. Or, s’il concerne toutes les catégories de population, il touche plus particulièrement les jeunes, et certaines professions. C’est le cas des agriculteurs notamment. C’est pourquoi, un plan de prévention a été lancé jeudi dernier par le ministre de l’Agriculture, Bruno Lemaire. Déléguée à la Mutualité sociale agricole (MSA), sa mise en œuvre doit d’abord reposer sur le recueil de données fiables.

En effet, les chiffres manquent. Une enquête de l’Institut de Veille sanitaire (InVS) publiée en 2010 a néanmoins déterminé que le taux de suicide chez les exploitants agricoles était trois fois plus élevé que chez les cadres. La première mission de la MSA, par conséquent, sera d’« établir des données fiables sur le suicide des agriculteurs », a expliqué Bruno Lemaire. Cette première étude sera remise dès la fin 2011.

Grâce à ces informations, « les actions de prévention pourront être adaptées aux besoins d’une région ou d’un secteur professionnel ». Des dispositifs d’écoute pour les agriculteurs en détresse seront également mis en place. Ils s’appuieront sur les plateformes téléphoniques des réseaux d’aides à distance existants, comme SOS Amitié.

Enfin, des « cellules de prévention regrouperont plusieurs compétences dans chaque MSA : des médecins du travail, des assistantes sociales, des conseillers en prévention des risques professionnels et des psychologues ». Elles seront « chargées de repérer les agriculteurs fragiles » et de « suivre ceux ayant déjà tenté de se suicider par le passé ».

Ce plan ambitieux sera intégré au programme national d’actions contre le suicide que présentera prochainement Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée de la Santé.


Kanalreunion.com