Santé vie pratique

Protégeons-nous du soleil pour éviter l’apparition de kératoses actiniques

Destination santé

Témoignages.re / 28 juin 2012

« La prévention des cancers cutanés passe avant tout par une économie... d’exposition solaire », explique le Dr Amici, membre de la Société française de Dermatologie, et président du site grand public www.dermato-info.fr. « Nous disposons tous d’un capital soleil, d’une capacité à réparer les dégâts du soleil. Or, nous allons l’épuiser plus ou moins vite en fonction de notre comportement vis-à-vis du soleil ».

Les cancers cutanés préviennent bien souvent par la manifestation de signes annonciateurs. C’est le cas des kératoses actiniques. « C’est un signal d’alarme, une sorte de marqueur que le capital soleil commence à être entamé, usé. Cela veut dire que la peau ne répare plus les dégâts du soleil ». Les kératoses actiniques se manifestent par une rugosité qui apparaît sur les zones découvertes : le visage, le crâne, les avant-bras, les dos de la main. « A partir d’un certain cumul d’exposition, on peut présenter ces kératoses ».

Comment reconnaître une kératose actinique ? « Elle se palpe plus qu’elle ne se voit. Autrement dit, quand vous passez votre main sur votre front par exemple, vous allez sentir des zones où vos doigts accrochent. Et si vous regardez de plus près, vous allez observer une zone de peau anormale ». Si les kératoses constituent un signal d’alarme, le Dr Amici tient à préciser que « toutes n’évoluent pas vers une tumeur. A peu près 10% d’entre elles risquent en effet de se transformer en tumeur en dix ans. L’objectif, c’est de les diagnostiquer le plus précocement possible, pour à la fois mettre en œuvre un traitement curatif et un traitement préventif pour limiter leur formation et le risque de survenue d’une tumeur ».
Pour mieux informer le public sur cette maladie, la SFD et son site web grand public viennent de réaliser un livret à disposition des patients disponible dans tous les cabinets de dermatologie. Il fait le point sur les kératoses actiniques, avec des illustrations et des conseils pratiques. Des informations complémentaires sont consultables en ligne sur www.dermato-info.fr

 ©Agence de Presse Destination Santé-2012 


Kanalreunion.com