Santé vie pratique

Prothèses dentaires : pour une plus grande traçabilité

Témoignages.re / 30 mai 2011

« D’où vient ma couronne ou mon implant dentaire ? ». C’est la question (légitime) que peuvent se poser les patients. Pourtant, d’après la Confédération nationale des Syndicats dentaires (CNSD), l’information à ce propos est encore très insuffisante. Elle suggère donc des mesures susceptibles d’assurer une meilleure traçabilité.

« La fiche de traçabilité utilisée dans les cabinets dentaires ne garantit pas l’information sur la provenance de la prothèse dentaire », souligne Roland L’Herron, président de la CNSD. En effet, le nom et l’adresse du fabricant sont mentionnés, mais « la fiche ne précise pas pour autant si ce dernier a sous-traité la fabrication, et dans ce cas, à qui ».

La solution ? Selon la confédération, ce serait « la création d’un devis type précisant le lieu de fabrication de la prothèse, qu’il soit dans l’Union européenne ou hors UE avec la mention du pays en ce cas ». Ce devis devrait également indiquer « le détail et les normes des matériaux utilisés pour la réalisation de la prothèse, ainsi que le montant pris en charge par la complémentaire santé ».

Sur les 11,4 millions de prothèses dentaires posées chaque année en France, 10% sont fabriquées à l’étranger. Et selon la CNSD, « la majorité des importations (se fait en provenance) de Chine (28,8%), de Hong Kong (28,3%), de Turquie (16,8%), du Maroc (9,4%) et de Madagascar (3,7%) ». En somme, 9 prothèses dentaires sur 10 sont importées de pays hors Union européenne…


Kanalreunion.com