Santé vie pratique

Quand la maladie retentit sur le travail scolaire

Destination santé

Témoignages.re / 14 octobre 2010

Ce n’est malheureusement pas très surprenant, mais d’après un travail finlandais, les enfants qui ont été traités pour une tumeur cérébrale auraient de moins bons résultats scolaires que leurs camarades de classe. Et ce serait plus particulièrement vrai pour ce qui concerne l’apprentissage des langues. Les filles, par ailleurs, seraient davantage affectées que les garçons. L’équipe du Pr Päivi Lähteenmäki, de l’Université de Turku, a comparé les notes obtenues par 1.473 élèves en bonne santé avec celles de 300 autres, traités pour une tumeur cérébrale.
Dans toutes les matières, ces derniers ont eu de moins bons résultats. « Ces données devraient à l’avenir nous permettre de mieux suivre les enfants qui, après un traitement (de ce type), éprouvent des difficultés à l’école. Et surtout de leur proposer des programmes d’accompagnement mieux adaptés à leurs cas ».


Kanalreunion.com