Santé vie pratique

Quand les “bienfaits” de l’alcool partent en fumée…

Témoignages.re / 20 avril 2010

Un verre de vin par jour, c’est bon pour le système cardiovasculaire. L’idée est aujourd’hui largement propagée, sinon universellement admise. Des recherches, présentées au 62ème Congrès annuel de l’Académie américaine de Neurologie à Toronto (Canada), viennent pourtant de montrer que l’adage avait ses limites. Le tabagisme, en effet, annulerait tous les effets bénéfiques de l’alcool.

Les auteurs (Yangmei Li et ses collaborateurs, à Cambridge en Grande-Bretagne) ont observé les habitudes de consommation alcoolo-tabagique de 22.524 Britanniques. Agés, de 39 à 79 ans, ils ne présentaient aucun antécédent d’accidents vasculaires cérébraux (AVC), ni d’infarctus du myocarde. Durant les 12 ans de suivi, 864 AVC ont été observés. Résultat, les non-fumeurs qui étaient également des buveurs modérés ont été moins fréquemment concernés — 37% de moins — que les sujets abstinents. Malheureusement pour les fumeurs, ils n’ont pas bénéficié de cette apparente protection. La cigarette annulerait donc les bienfaits de l’alcool sur le système cardiovasculaire. Rappelons que pour l’OMS, la consommation d’alcool n’est considérée « à moindre risque » que si elle n’excède pas 21 unités (ou verres standard) par semaine.


Kanalreunion.com