Santé vie pratique

Quel sport pour améliorer sa souplesse ?

Destination santé

Témoignages.re / 4 juin 2012

Votre enfant est du genre « raide comme un piquet » ? Certains sports peuvent vraiment lui permettre d’améliorer sa souplesse articulaire. A l’heure des inscriptions ou des réinscriptions dans les clubs sportifs, suivez les conseils du Dr Bruno Sesboüé (CHU de Caen), membre de la Société française de Médecine du Sport (SFMS).

Il existe différents moyens pour mesurer la souplesse de votre enfant ainsi que la vôtre, bien sûr. Le fameux test doigts-sol en est un : il suffit de se pencher en avant, jambes tendues. L’objectif est de vérifier s’il parvient à toucher le sol, et de mesurer la distance séparant les doigts du plancher.

Plus élaboré, mais très ressemblant, le test de Schober permet de mesurer la mobilité de la charnière lombaire, et de détecter une éventuelle perte de flexibilité. Il est généralement proposé par un médecin, un kinésithérapeute ou un ostéopathe.

Pour le Dr Sesboüé, le sport « qui permet de travailler son amplitude articulaire est la gymnastique. Il cite également les arts martiaux, mais aussi quelques disciplines d’athlétisme comme le sprint ou la course de haies ». En revanche, des disciplines comme le football nuisent à l’amélioration de la souplesse. Elles entraînent en effet un renforcement des muscles ischios-jambiers, ce qui peut limiter la flexion au niveau du tronc. C’est pourquoi, lorsque l’on pratique une discipline comme le football, il est important de toujours prendre le temps de s’étirer.

D’une manière générale, « une bonne souplesse articulaire limite le risque de blessures », poursuit-il. « Mais il faut savoir qu’à l’inverse, une extrême souplesse peut nuire à la stabilité articulaire ». A la moindre question, interrogez votre médecin.

 ©Agence de Presse Destination Santé-2012 


Kanalreunion.com