Santé vie pratique

Rallye de Monte Carlo : plus vite pour la recherche

Destination santé

Témoignages.re / 4 janvier 2011

Le “Monte Carlo” est l’un des rallyes automobiles les plus renommés au monde, l’un des plus difficiles aussi. Il est également l’un des plus anciens, dans la mesure où l’édition de janvier 2011 marquera le centenaire de cette manifestation. A cette occasion, un équipage pas comme les autres prendra le départ : c’est le duo Comole-Taboné, qui courra pour soutenir la recherche en faveur des rhumatismes inflammatoires. Un sacré pari pour le premier nommé, lui-même atteint de spondylarthrite ankylosante.

Agé de 34 ans, Lionel Comole est un homme de défis. Pilote de rallye et ingénieur, il souffre comme 700.000 Français de cette maladie a priori incompatible avec la compétition de haut niveau. Cette affection très invalidante se traduit par d’intenses douleurs vertébrales, et provoque une raideur de la colonne et des déformations articulaires, notamment au niveau des hanches.

Porte-parole de la Fondation Arthritis qui s’attache à faire connaître les rhumatismes inflammatoires et à soutenir la recherche, Lionel Comole souhaite lui rendre ce qu’elle lui a donné. « Etre au départ de ce rallye est déjà une performance », nous confie-t-il à un mois du départ. « Si je suis capable de piloter, c’est grâce à la recherche et à ses découvertes ».

Sa Honda Civic Type R R 3 — les connaisseurs apprécieront — portera les valeurs d’Arthritis, de la Société française de Rhumatologie et de France Rhumatismes. Ces sponsors sont un peu inhabituels dans les parcs fermés de rallye et, en fait, l’équipage espère réunir entre 6.000 et 10.000 euros grâce aux actions organisées avec ses partenaires qui donneront 10 euros par kilomètre de course parcouru. Les sommes récoltées iront à des équipes de chercheurs. Rendez-vous du 19 au 21 janvier 2011 pour suivre la Honda de Comole/Taboné. Il sera facile de la reconnaître : son capot affichera, en effet, qu’elle est pilotée pour la recherche !


Kanalreunion.com