Santé vie pratique

Résidus médicamenteux : gare aux poissons !

Témoignages.re / 28 février 2013

Les rejets médicamenteux qui finissent dans nos rivières et nos fleuves auraient un impact inattendu sur la santé… des poissons. En Suède, des chercheurs ont constaté que les perches qui absorbaient des résidus de benzodiazépines changeaient brutalement de comportement. Au point de devenir antisociales et… gloutonnes !

JPEG - 12.9 ko

Tomas Brodin et son équipe à l’Université d’Umea ont mesuré dans la chair de certaines perches des quantités d’oxazepam — une benzodiazépine — équivalentes à celles retrouvées dans les cours d’eau de leur pays. A ce stade, rien de très surprenant.

Le problème est que le comportement de ces poissons s’en est trouvé affecté. Lorsqu’ils sont exposés à ces résidus, ils manifestent une tendance à se tenir à distance de leurs congénères, au point de s’exposer à de grands risques de prédation. Par ailleurs, les perches en question s’alimentent beaucoup plus vite — et beaucoup plus — que les autres. A terme, cette altération du comportement pourrait affecter la répartition des espèces aquatiques, avec des « conséquences écologiques et environnementales » non-négligeables.

©Agence de Presse Destination Santé-2013


Kanalreunion.com