Santé vie pratique

Rivotril : attention danger

Témoignages.re / 3 décembre 2005

Le Rivotril est prescrit pour le traitement de certaines formes de maladies graves. Il peut entraîner une dépendance et est délivré uniquement sur ordonnance. C’est un médicament.

Le clonazépam est le principe actif du Rivotril et il agit sur le cerveau pour empêcher une stimulation excessive de certaines zones et la survenue d’une crise d’épilepsie. La prise du Rivotril intervient à des heures précises. En cas de déplacement, le malade doit obligatoirement se munir d’une copie de l’ordonnance pour éviter de sauter une prise en cas d’oubli du médicament. En aucun cas, la dose ne doit être doublée.

Irritabilité et excitation

Parfois, la prise de Rivotril peut entraîner des trous de mémoire, une mauvaise coordination des mouvements, une somnolence (en début de traitement et chez les personnes âgées). Dans certains cas, le médicament peut provoquer une irritabilité et une excitation. Si la personne a un doute, elle doit impérativement consulter son médecin traitant le plus tôt possible.
Le Rivotril peut interagir avec de nombreux autres médicaments, notamment avec les sédatifs, l’alcool, le zamal etc... Les effets ne sont pas doublés mais multipliés. Un surdosage peut entraîner un sommeil profond, puis un coma et la mort. Aujourd’hui, on peut se demander comment des collégiens ont pu avoir accès à ce médicament. Même si c’est par jeu.

Jean-Fabrice Nativel



Un message, un commentaire ?



Messages






  • qui peu me repoudre j’en ai pris 10 gouttes pendant 1 mois et depuis je me reveille 10 fois par nuit repoundez moi j’engoisse dur merci y’a t’il 1 remedde merci

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Bonjour
      J’ignore pour quelle raison on vous a préscrit du Rivotril,en ce qui me concerne j’en prends depuis une trentaine d’année !!
      1/4 d’un comprimé le soir pour traiter un accouphene sevére.Sans ce produit je ne sais pas ou j’en serai.Ceci étant mon médecin traitant me donne autre chose,un autre produit, lorsque je rentre dans une phase d’insomnie ce qui m’arrive 2 fois par an..Ce qu’il faut c’est retrouver un meilleur rhytme de sommeil ; avec un produit puissant, à prendre sur une durée limitée .Des que votre rhytme de sommeil sera revenu il vous demandera d’arreter car ce produit "qui n’a rien a voir "avec le rivotril (qui n’est pas un somnifere)provoque une accoutumance et il y a des phenomenes de rebond également.
      Bon courage

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • En reponse à votre article,
      Je soufre d’acouphenes 24 h sur24 depuis un mois je prend 4 goutes de Rivotril avant de dormir.
      Au debut il me semble que cela aide mais suite à un concert de musique violent le mal est au point de depart.
      Dans votre cas êtes vs soulagées ?
      Harry

      Voir en ligne : danger rivotril

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • je prends du rvotril mais pas tous les jours en accord avec mon medecin pour les jambes sans repos
      il est convenu que je gere les jours ou je ne ressents rien dans mes jambes je n’ai pas besoin du recours au medicament mais quand je le prends je m’endors et passe une bonne san ssequelles
      merci catherine

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • J’ai des acouphènes sévères depuis 1 mois et depuis depuis 4 jours je prends du Rivotril (2 gouttes...je dois par palier de 4 jours atteindre 5 gouttes maxi) pour l’instant, je ne vois aucune amélioration et même si chaque cas est différent, votre message me donne espoir.
      Au bout de combien de temps le rivotril vous a-t-il fait effet ?

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • C ENORME DIX GOUTTES MOI CA FAIT QUATRE MOIS QUE JEN PREND MAIS ? MEME AU DEBUTR LE MDECIN MADIT DE COMMENCER A 5 APRES 6 EAINSI DE SUITE MAIS JE VOYAIS QUAPRES 5 GOUTTES JETAIS DEJA KO ET DORMAIS TOUTE LA NUIT ETLE MATIN DUR DUR LE REVEIL JAVAIS ENCORE ENVIE DE DORMIR MAIS JIA DINMINUER SELON LE TEMPS PUISQUE JE ME SUIS OCCUPER DEMOI ET JAI COMMENCER A FAIRE DU SPORT POUR EVACUER TOUTE MES ANGOISSE ET CA MARCHE T TELEMENT CLAQUER QUE TU DORS TOUTE LA NUIT ALORS DIMINUE CE TRUC ET FAIT ? DU SPORT JE TAVOUS QUIL FAUT AVOIR DU MENTAL POUR FAIRE DU SPORT ALORS FAIT LE AVEC DEEUX TROIS PERSONNES QUIU T AIDERONT A AVOIR LA PECHE ALLER BON COURAGE A TOI

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • je prends du rivotril 3 a 4 goutes tous les soirs avant de m’endormir,pour jambes sans repos,j’espère que cela va continuer a me calmer et 1 cachet ixprim 1 heure avant de me coucher,en évitant de mettre les jambes a l’horizontale,après des années uniquement ixprim,le rivotril me semble prendre le relai ???

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • effectivement chaque cas est different ,en lisant ces temoignages j’apprends que ce medicament traite les acouphenes ,en ce qui me concerne j’en ai depuis l’age de 29 ans et j’ai 55 ans ,or voila que je suis sous Rivotril 2,5 mg/ml depuis cinq mois à raison de 9 gouttes par soir et ceci
      afin de traiter des douleurs cervicales séveres ,cela fonctionne plutot bien ,les douleurs sont nettement diminuées ,en ce qui concerne les acouphenes ils sont toujours là .AB

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • @davy

      Je rencontre le même problème (pour jambes sans repos)
      comme vous, je prends du rivotril , 4 gouttes tous les soirs avant de m’endormir
      De plus le médecin me l’a prescrit afin de me sevrer temesta 2.5
      J’estime que dans mon cas , ça ne fonctionne pas trop mal
      cordialement

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour
      je prends des gouttes de rivotril depuis 2 jours pour l’accouphene comme vous , (le vasparel ni ayant rien fait) ,et j’aimerai savoir si vous avez eu une amelioration car les effets secondaires me font peur.
      merci de me repondre

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • J’en ai pris 25 à 30 gouttes pendant 1 an et demi... Tout dépends de la personne....

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • si tu te réveilles aprés l’avoir arrété c’est normal quand tu arréte to corps met quelques semaines a se régler a nouveau sans médica&ments.
      Si tu te réveilles aprés le prise c’est que tu fais un effet paradoxal c’est à dire que chez toi les premiers effets du cachet provoque une excitation c’est courant ; il faut changer la marque pas la molécule prend toujours une benzo mais plus sédative comme le lisanxia ou le valium

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • mme vicari j prend rivotril 4 gouttes le soir pas d effet j ai eu un avc

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • je lis que vous prenez du Rivotril à la suite d’un AVC, quels étaient vos symptomes ? douleurs, irritabilité, insomnies ?
      mon mari a eu cette maladie et nous cherchons des solutions pour améliorer son quotidien
      Chris

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bjr moi le medecin de l hopital ma prescrit le rivotril a commencé par 5 g le soir en augmentant de 5g toutes les semaines pour des fourmillements au niveau des pieds mais je n ai pas osé le prendre quand jai lu les effets indesirables je prefere en parler a mon medecin traitant avant

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour Catherine,

      Je vois que vous avez des soucis aux jambes. J’ai rencontré des pbes aux jambes depuis début Décembre suite à la prise de cortisone (solupred) qui m’a déclenché également des douleurs intenses aux yeux que j’ai été obligée d’arrêter tellement j’avais mal à mes yeux car j’avais bien dit à mon médecin de ne pas me prescrire d’anti inflammatoires qui me sont totalement interdits car j’ai eu un virus il y a une quinzaine d’année et qui m’a laissé des yeux secs et brulants toute la journée et m’a détruit mon film lacrymal (ils ne savent pas encore soigner cela). Et depuis la prise de cette cortisone, j’ai eu très mal à mes 2 jambes comme si on me faisait des intraveineuses dans les jambes de produits très brûlants. J’ai mal aux jambes constamment, assis, debout, couché surélevé. J’ai aussi des douleurs atroces aux 2 genoux j’ai passé une radio qui est normale, prise de sang et doit passer un doppler mais cela fait un mois que j’attend car même en urgence il n’avait pas de place avt 2 mois.
      Je voulais savoir si vous aussi vous aviez ces mêmes symptômes et avez vous passé un IRM car à la radio on ne voit pas ce qu’il y a au niveau des nerfs et tendons.

      Je suis sous rivotril 10 gttes au coucher, cela m’assome et je ne tiens plus debout toute la journée, cela me fait voir tout en noir car je ne peux rien faire car j’ai des soucis pour me concentrer et cela m’empêche de me gérer dans le tps car je suis shooté constamment tout en ayant affreusement mal aux jambes. Je vais revoir un osthéo qui m’avait suivi pour des pbes de cervicales suite à pls chutes et j’avais fait du kiné car j’avais une névralgie cervico bracciale qui n’est pas encore tout à fait guéri et qui m’empêchait aussi de dormir mais là j’avais pris aucun médicament vu que j’ai droit à aucun anti inflammatoire.
      Je n’avais pas mal à mes jambes avant la prise de cette cortisone mais le médecin me dit que cela n’a rien avoir mais en attendant il ne me donne aucune solution à par me shooter mais ça chacun peut le faire.
      Sinon quels sont les examens que l’on vous a fait passer pour diagnostiquer ce que vous avez ? Vous a ton mis un nom sur votre maladie ?
      Je vous remercie de votre aide et si jamais je trouvais une solution pour moi je n’hésiterais pas à vous la transmettre car c’est affreux de souffrir le martyr et de ne plus dormir la nuit à cause de cette douleur atroce.
      sincères salutations
      Véronique

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • j’en prend depuis 1990 à raison de 28 g le soir pour ( sep ) j’avais des brulures et il n’y a que ça qui m’a fait du bien que faire ! bientôt 60 ans

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour, je suis dialysé et j’ai le syndrome des jambes sans repos appelé aussi impatiences. Je prends du Rivotril actuellement 64 g. j’avais commencé à 4 g. et j’ai augmenté à peu près de 1 goutte par mois dès que les symptomes revenaient. Je ne sais pas comment je vais m’en sortir si je doit augmenter tout le temps... Les effets
      secondaires pour moi sont que j’ai tendance a somnoler un peu de temps en temps.
      Voila pour mon expèrience personnelle.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Mirapex pour les jambes sans repos et pas de dépendance,on m’as prescrit a l’epoque du rivotril 2.5mg au coucher ( On avait le même doc moi et ma blonde je pense qu’il avait un oeuil dessus bref pour moi libido 0 apres une semaine ).Mais après une visite de "courtoisie¨ chez un neurologue il m’as prescrit du Mirapex et diminuer lentement le rivotril pendant 2 mois, Jétais sur le rivotril depuis 8 mois Ça été facile pour moi ,et je prend du mirapex quand j’ai les symptomes et 20 min apres le prise dodo ,et contrairement a ce que les professionels disent nous ne sommes pas obliger d’en prendre à tous les jours(mirapex) ,moi j’en prend seulement quand ça chatouille . après dodo.

      Le rivoril c’est pour l’epilepsie et des troubles d’axiété.

      Bonne chance à tous les chatouilleux des jambes sans repos.

      Salut à tous wipet viau

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour,

      Je souffre de nevralgie d’arnold depuis 4 ans maintenant. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un nerf formé par la branche postérieure de la deuxième racine cervicale (nerfs issus de la moelle épinière et situés au niveau du cou). La douleur se localise à en bas de la nuque et monte jusqu’au sommet du crâne. L’intensité de la douleur est très vive,et ressemblent à des élancements (dans mon cas)et peuvent être intermittente ou continue. Aucune guerison possible !!!!

      Avant de me deceler cette maladie, on m’a prescrit du rivotril. A prendre en cas de crise. Pas plus de 5 gouttes.

      Puis ma maladie a empirée, je fesais 10 crises par jours (50 gouttes).

      Puis ma maladie a continuée de s’agravr. J’ai donc augmenté les doses (jusqu’ 70 gouttes par jour).

      Consequences : je ne me rapelle de quasiment rien au cours des 3 mois ecoulés, pres de 15 kilos perdus, crise de tetanies, impossible de deglutir, impossible de marcher correctement et d’avoir une bonne élocution.

      Je sais que ce médicament soulage, mais il a de grosses conséquences a forte doses. Vraiment, faites attention !!!!

      A ce jour j’ai une petite fille de 5 mois mais les douleurs sont toujours présentent. Bien qu’elles me paralysent de douleur, que j’ai du mal à préter attention à ce qu’il se passe autour de moi en moment de crises étant donné l’intensité de la douleur, il est hors de question que je reprenne de ce médicamment !!!!!!!!!!!!!!!

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour. mon medecin m as egalement prescrit rivotril mais 20 gouttes et quand je lis les messages des autres personnes sa fait peur ils prennent que 5 goutes maxi

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour

      j’ai le syndrome des jambes sans repos et je prends 5 gouttes de rivotril associé à 1mg d’ADARTREL le soir si vous ne connaissez pas ce traitement il m’a sauvé cependant j’ai été opérée la semaine dernière et l’anesthésiste m’a dit que le rivotril pouvait à la longue laisser des séquelles genre dégénérescence au cerveau en avez vous entendu parler ?

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour j ai ete dans le meme cas douleure qui iradiais de mes genoux , puis mes jambes meme au repos donc j ai ete sous 15 g pendant 4 ans ca marche bien j ai ete faire des examens sur paris hopitale sud fancillien on dis poliartrite rhumatoide rien fesais une autre semais a henry modor idem et miracle changement de region une petite rhumato ma dis avec la premiere radio coxiartrose donc double protese de hanche et terminer en deux ans bon courage entre temp j ai droits a du viox pour la poliatrite qui ma ruiné le coeur donc les doulleurs on une cose et temp que l on prend des antalgique en generale quand on a mal on ne tomb pas acro j ai ete 3 ans sous morfine 2g par jour condanné par le corp medical 5 ans au plus sa fais 7 ans courage.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • jambes sans repos

      un excellent moyen de traiter cette affection et sans effet secondaire est la cure medicale

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je prends du Rivotril depuis Samedi soir. J’ai eu du mal à me réveiller dimanche matin pour l’instant je prend 5 jouttes le matin et 5gouttes le soir,je dors très bien.

      Les sympthomes qui m’ont amenées à prendre ce traitement : brûlures intenses derrière la tête presque insuportable depuis plus d’une semaine au moins 15 jours je suis donc allée au médecin Samedi matin, j’ai expliqué que cette brûlure part en diagonale du haut de la tête jusqu’à la nuque, le dafalgan 1000 et les turbans que j’enroulais autour de ma tête ne suffisaient pas j’apprenais à me détendre intérieurement par étape quelquefois cela suffisait mais cela s’accentuait le médecin m’a examiné la tempe gauche et la tempe droit où elle a trouvé un dérèglement elle m’a donc envoyé en urgence faire une prise de sang au labo afin de savoir s’il y avait une infection de l’artère temporale, pour l’instant ils ne détectent pas la maladie de Norton en règle générale la prise de sang est fait dans la tempe là elle a été fait dans le bras, nous verrons bien en attendant elle m’a prescrit du Rivotril de 5 à 10 gouttes par jour la brûlure s’atténue et je dors très bien j’ai des problèmes d’équilibre et du mal à réfléchir au réveil à cette heure ci je commence à me sentir mieux j’en reprendrai ce soir dès que je vais moins souffir je vais baisser les doses déjà le matin après on verra.
      Si la maladie de Norton se déclarait vraiment il faudrait un traitement de 18 MOIS à base de corticoïdes et on en guéri, je vais bien voir. Si vous avez des conseils répondez-moi. Cet après-midi je serai bien réveillée je vais faire de la marche à pied avec mes chiens pour m’oxygéner. A bientôt.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • je prends aussi du Rivotril (1/4 de comprimé le soir) mais je constate que pour mon problème des jambes sans repos, ça ne m’apporte pas d’amélioration. Par contre, maintenant je dors beaucoup mieux, mais attention à l’accoutumance... je tiens bon pour ne pas augmenter la dose quitte à stopper pendant une semaine, dormir avec des somnifères (1/2 stilnox) et je recommence Rivotril 2mg toujours 1/4 de comprimé. Mon système semble bon ....

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour,
      juste pour vous rassurer un peu. J’ai eu une névralgie d’arnorld adolescente suite a du sport de haut niveau(tir). Je passais des heures penchée sur ma carabine à m’entraîner. Le pire a été l’année du bac. Au début n ne savait pas ce que j’avai et en crise je me serais tappée la tête contre les murs. J’ai été voir un neurologue qui a fais le diagnostique et qui m’a prescrit un médicament dont je ne me souviens plus le nom mais jsute après la prise c’était le lit. Je ne pouvais rien faire d’autre. C’était un petit comprimé à prendre le soir avant de dormir pendant deux mois. J’ai fais des crise pendant mais je n’ai jamais augmenté les doses. Par contre j’ai continué un mois après à en prendre uniqueent en cas de crise (ce qui a été rare). Depuis c’est rare que j’en fasse une et encore maintenant le nurophen quand je sens la crise arrivée (raideur dans la nuque qui commence à remonter)et cela finis par passer.
      Alors rassure toi ce n’es quand même pas à vie si tu es bien traité.

      PS : J’ai eu des séance au kiné au début du traitement pour débloquer le nerf (bon la maipulation me provoquait la migraine) mais ça m’a permis de muscler un peu la nuque.
      Bon courage

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je souffre du syndrome des jambes ss repos depuis + 40 ANS, détecté depuis environ 20 ans, actuellement je suis soignée avec rivotril et adartrel et ixprim, mais les crises ont quand meme lieu, très fréquemment, je suis extremement fatiguée. Je vois faire cet été une cure thermale à Neris les bains, service neurologie, en avez-vous entendu parler ou effectuer et me dire quels sont les résultats que je peux en attendre. MERCI

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je me permets d’apporter ce témoignage car le débat sur les étudiants qui se shooteraient au clonazepam (Rivotril) porte sur un totu autre problème que sur les acouphènes. Peu d’ORLs "osent" prescrire ce médicaments aux personnes qui souffrent d’acouphènes persistants. Et pourtant, après plus d’une année de tentatives diverses (sophrologie, somniphères, anti-anxiolytiques, ...) je suis tombé sur quelqu’un qui m’en a prescrit en précisant que les doses devaient augmenter progressivement et partir d’une seule goutte la première semaine. Un suivi est donc nécessaire et la responsabilité du patient est engagée. Cependant, les résultats - dans mon cas - ont été très positifs et m’ont permis après moins d’un mpis de passer le cap de la déprime chronique. Je prends 13 gouttes le matin et 13 gouttes le soir et envisage sérieusement de diminuer après l’été. Aussi bizarre que cela puisse paraître, après les premières prises, le volume preçu de mon acouphène (du à un traumatisme sonore identifié) a diminué de 75%. A présent, je pense être en mesure de diminuer (cette dose de 26 gouttes est très minime, ce sont les comprimés qui sont plus durs à doser et à gérer), ayant domestiqué le résidu de l’acouphène qui ne me quittera plus mais que je ne perçois plus comme un ennemi interne, plutôt comme un minuscule animal turbulent que je finis par tolérer. Je n’ai pour ma part (mais les effets du médicaments varient en fonction des personnes) JAMAIS ressenti le moindre effet secondaire (nausées, perte d’équilibre, fatigue, ...). Mais il faut être attentif dès le départ aux moindres signes - d’autres que moi n’auront peut-être pas cette chance ...
      Bon courage en tout cas et n’hésitez pas à consulter 3 ou 4 ORLs !

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • le medecin ma prescrit 5 gouttes matin et 15 goutes le soir car g un gros probleme de sommeil, et je prend o moin stilnox a 4 cp pour dormir le soir, j’ai besoin d’aide.
      Au faite est ce ke le rivotril fait grossir ?
      merci de m aider a m en sortir

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • mon mari a fait un AVC en 2007 et depuis il a des douleurs neuropathique,nous avons vu beaucoup de spécialistes,même essayé une stimulation magnétique transcranienne,prise de divers médicaments contre la douleurs aucun effet,donc pour le soir il prend 25 gouttes de rivotril pour aider à dormir et dans la journée rien du tout,mais il faut supporté,même pour l’entourage c’est très dur,saut d’humeur,irritabilité,un rien le dérange c’est très dur de vivre toute la journée avec une personne atteint de douleurs neuropathique
      merci de me répondre

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour a tous, j’ai 22 ans et je prends du rivotril depuis 6 mois, sans l’avis de mon médecin ; 6gouttes avant le coucher et 3 gouttes dans la matinée, j’ai l’impression que cela m’aide a être détendue, quand je n’en prend pas la journée je ne ressent pas l’effet de manque mais je ne m’endors pas si je n’en prend pas. Pouvez vous me dire si ce médicament entraine une dépendance car je souhaiterais arrêter en voyant vos messages je me rend compte que ce médicament est assez nocif, merci de votre aide

      Article
      Un message, un commentaire ?







    • effectivement c’est dur de vivre avec quelqu’un de malade ,je suis atteinte de fibromyalgie invalidante depuis 7 ans et j’ai 2 hernies cervicales avec osthéophite et déplacement d’un disque ,c’est un écrasement des cervicales.je fais ce que je peux mais mon mari ne supporte plus , il devient irrirable, je crois que dans les 2 sens le malade et le conjoint cela devient un cercle vicieux, l’un a mal et l’autre ne supporte plus de voir son ou sa compagne dans cet état sans rien pouvoir faire.bon courage a vous

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Ma fille est âgée de 10 ans, elle est hémiplégique du coté droit a la suite d’un A.V.C. il y a 8 ans. Elle fait de l’épilepsie : elle prends de la micropakine et depuis 10 jours elle est sous Rivotril :10 gouttes matin et soir. Elle subit des effets secondaires. Le médecin m’a prévenu qu’il fallait compter 2 mois pour qu’elle "s’habitue" au médicament. J’aimerais avoir des témoignages sur cette périodes difficile.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • je ne suis pas d’accord tout à fait avec ce que vous dites.
      je prends des gouttes pour les douleurs et cela agit sur mes jambes sans repos mais j’ai aussi du trivastal qui agit sur les impatiences.
      Je prends 10 gouttes mais si les soirs je ne les prends pas je ne trouve pas le sommeil ! cela agit sur le sommeil. Par contre en prendre et ne pas en prendre est contrindiqué. On doit toujours en prendre et ce de façon progressive au début et si l’on veut arrêter il faut faire une cure dans le sens contraire c’est à dire passer de 10 à 9, de 9 à 8 et ainsi de suite jusque O goutte mais pas en prendre et ne pas en prendre !! c’est important de faire une cure progressive et dégressive si l’on veut arrêter.
      redemander à votre médecin.
      merci jeanine

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Oui, ce médicament entraîne une dépendance, qui est davantage d’ordre psychologique que physique. Comme tu le dis, tu te sens détendue, et cette sensation disparaît quand tu arrêtes de consommer ce produit. Pour en avoir pris pendant plusieurs années sans prescription, c’est-à-dire sans qu’il s’agisse là d’un traitement à une maladie particulière, comme cela semble être le cas pour toi, je te conseille fortement d’arrêter. Les effets secondaires sont assez gênants : perte de mémoire, somnolence puis insomnie, excitation, désinhibition excessive... Je te conseille d’en parler à un médecin, car le rivotril ne doit pas être pris comme un somnifère, il existe d’autres produits moins gênants pour les problèmes de sommeil. Encore mieux d’aller consulter un psychologue si tu as du mal à t’en passer. Ce n’est pas facile d’arrêter mais avec de l’aide et un suivis médicale ce sera vraiment bénéfique.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • je prends du rivotril suite à des impatiences dans les jambes que seul trivastal soulageait mais l’association avec le rivotril pour des douleurs intenses fait que je n’ai plus d’impatiences du tout et les douleurs violents pour vertèbres endommagées sont atténuées. je dors comme un loir moi qui était insomniaque. c’est vrai que c’est un médicament avec lequel il faut être vigilent. ne pas s’arrêter d’un seul coup faire une cure décroissante et ne pas le prendre non plus d’un seul coup faire une cure croissante ;
      j’arrêterais bien mais je me dis que si c’est pour mal dormir ou ravoir des impatiences merci bien.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Chaque organisme agit diferellment a chaque medicament alor si pour vous rivotril agit mall ou pas bien change ! du taitement !!!! pour moi rivotril ca ette la magie noir j avee de duleur encephalique a chaque chagement du temperature de puis 6 ans puis duleur de dos et en fin depression=inssomnie tout ca a disparu grasse a rivotril 10 gouttes pendant 6 mois

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Peut on arrêter rivotril de nous même y a t il de désaccoutumance et pour les insomnies quand est t ’il ? MON MARI NE DORT PLUS DEPUIS PLUSIEURS NUITS , je lui ai dit de prendre ses gouttes que le médecin m’a donner combien de gouttes maximum peut il prendre et pourra t il l’arrêter lui même sans problèmes ?Merci de répondre à mes questions, car vous apparement vous en prenez beaucoup qu’elle incidence vous avez

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjourje souffre du dos du cervical je prennais de la doliprane 1000toute les 3heures pendand des mois jai meme fais un over dose des medicaments,les mois dernier mon medecin traitant ma prescrit 10 gouttes de rivotril pendand 1 mois jai plus pris un seul medicament antidouleure il y a une semaine la douleure est revenue ,je me suis aperçu qua chaque fois en me parle de mon pére je suis paralisé ;je me suis occupé de ma mére qui est morte d’un AVC il y a 2ans maintenant mon pere pendant des mois pour linstant il nest pas chez moi,mais il est andicapé mais tré mechant,je reprend de la doliprane+10goutte de rivotril le soir je me demande si je ne dois pas prendre au moin 5 gouttes le matin pour gerer ma journée pour ne plus prendre dautre antidouleure IRM OK RADIO OK quel conseil vous me donnez je suis a bout jarrive plus a me levée le matin je dois aller travallée je me reveille a 5heures30 MERCIE URGENT

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour moi j’ai mal aux jambes les deux et genoux tous les jours depuis 4 ans tous les examin ok irm scanner quelque discopatie mais moi j’ai mal surtout la journee mais pas la nuit
      As tu des nouvelles pour tes douleurs car elle ressembles aux miennes

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Les symptômes que vous décrivez pourraient être ceux ressentis en cas de névralgie d’Arnold, On s’en libère en une ou deux séances chez un chiropacteur sérieux.
      Il n’y a pas de médicament capable d’en venir à bout autrement .

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • J’ai souffert d’une névralgie d’Arnold. Il faut une ou deux séances chez un bon chiropracteur pour tout remettre en ordre et de façon durable.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour ,
      j’ajoute une remarque ici ...
      tout le monde le dit ( et je l’ai testé ) ne "jamais" arreter brutalement le rivotril ! diminuer progessivement une goute en moins par jour ...
      encore une fois ça dépend sans doute des personne mais je prends ce produit depuis trés trés longtemps puis j’ai arreté et j’ai repris de nouveau
      bien entendu il y a des effets secondaires je suis mou le matin au réveil , puis deux heures aprés ça va...
      mais pour dormir le rivotril n’est pas le bon produit ... le donormyl est éfficace chez moi n’attendez pas de vous "installer " dans l’insomnie chronique c’est trés dur d’en sortir.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je souffre également d’acouphènes 24 sur 24 depuis... 15 ans ? je prends 5 gouttes de Rivotril chaque soir, aucun effet sur les acouphènes, mais cela m’aide à dormir ! j’aimerais pourtant solutionner ces sifflements continus, hélas je crois qu’il n’existe aucun remède ! Bon courage...

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • mon docteur me l’a prescrit pour le mal atroce dans mes jambes ....que je n’ai pas prit quand je me suis rendu compte que ce médicament soignait l’epilsepsie..............

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonsoir moi aussi je prend du rivotril dix goutte le soir mais je prend aussi du rédomex dms de alprazolame pour des douleur des jambes avec de la fibromyalgie et une grosse dépression c’est dur car ai mal partout le matin ai u sipralexia des cintron et un gr alprazolame je souffre comme ca depuis deux ans et la c’est le rat le bol je voudrait tellement etre comme avant merci de bien vouloir m’écouté

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • As tu fais cette cure à néris les bains, car pour moi aucun intérêt pour la neurologie et pour le reste je reste perplexe.
      cordialement
      nicole

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • je prends du rivotril depuis plusieurs semaines même si mon médecin de la douleur est un peu contre , je prends 15 gouttes le soir et il n’y a qu’à ce moment ou je m’endors tranquille, je suis fibromyalgique avec mal diffus dans les jambes, je prends depuis deux jours du lamaline, car ixprim ne donnait aucun effet , cymbaltat le matin et clomipramine le midi .... j’ai toujours très mal aux jambes et suis en attente d’un clm
      un conseil n’oubliez jamais votre dose quotidienne et de vous sevrez jamais d’un coup , une goutte en moins tous les 3 jours et n’associez surtout jamais alcool .... j’en ai fais hélas la triste expérience et j’ai été malade.

      mais à ce jour une question me taraude, Le rivotryl pour ou contre en sachant que sur la notice et sur les textes de lois il doit être indiqué seulement pour les crises d’épilepsies ?????

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • En réaction à vos différents messages sur les problèmes d’acouphènes, la seule solution que je peux vous proposer est de consulter un audioprothésiste. Mon père a beaucoup d’acouphène et il prend du rivotril depuis au moins 7ans et seul les prothèses le soulage réellement. L’acouphène est en général issu d’une dégradation des cils auditifs présents dans nos oreilles, suite à des sons excessifs ou violent. Et pour les concerts, la meilleure solution reste les boules quies ! Bien à vous. Tiphaine

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • j’ai fais une hémoragie cérébrale fin 2007,j’ai été trépannée et depuis je souffre de douleurs intolérables.et malheureusement j’ai fais des crises d’épilepsie en juin 2008 et juillet 2008,depuis le neurologue a réussi à stabiliser les crises,mais je souffre tout le temps de douleurs neuropathiques surtout au crâne.je suis aussi sous rivotril,mais comme je ne vois aucune amélioration,j’essais d’arrêter le rivotril,mais j’ai des effets secondaires,et j’y vais lentement une goutte tous les quize jours,j’en prenais 2le matin,3le midi,3le soir,cela m’abrutissait,je n’était plus capable de rien faire,je somnolais toute la journée.j’espère pouvoir l’arrêter définitivement.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour, je peux comprendre ton désaroie mai crois moi il y a une solution a tous problèmes le tout est de se montré patient et surtout persévérent même quand....
      J’ai eu un accident en 98 et après une première intervention chirurgicale (hernie discale) qui n’a rien donné, mon état de santé s’est très vite dégradé ; devenu grabataire et sous morphine pendant 6ans j’ai enfin rencontré un chirurgien qui a accepté de me réopérer ; j’avais poutant écumé tous les hopitaux de ma région et+ et puis : 2 ans de convalescence, kiné, exercice en tous genre jusqu’a épuisement , traitement de toutes sortes et j’en passes. Si aujourd’hui, (dolzam, déanxit, dafalgan antidépresseur, rédomex... (pas touts en même temps ) et maintenant rivotril, dafalgan, dolzam... J’ai pu reprendre un travail de bureau a mi-temps depuis bientot 3 ans. Pas question(s) de lacher prise on continue et toi aussi car la medecine évolue tout les jours.
      J’espère que mon expérince pourra t’aider

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonsoir
      J’ai une amie qui souffrait d’acouphènes depuis plus d’un mois et aucun médicament ne l’aidait.
      Un beau jour elle s’est disputé avec sa fille au téléphone, a hurlé et lorsqu’elle a raccroché s’est rendu compte que ses acouphènes avaient disparu.
      Son medecin qu’elle a appelé n’a pas été plus surpris que ça !! alors ceux qui souffrent d’acouphènes....hurlez....sait-on jamais cela peut fonctionner.
      Bonne soirée à tous.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Après un bon interrogatoire sur l’origine de la douleur cervicale et des clichés radiologiques
      Le meilleur traitement sera les manipulations cervicales par ostéopathie structurelle
      ET HO SURPRISE les douleurs de tête pourraient se voir diminuer
      POURQUOI ?? J’ai le traitement depuis 1973 et j’ai des explications d’un chercheur du CNRS et des attestations que je tiens à votre disposition.
      Cordialement vôtre
      Serge Liberman
      Centre Européen de soins de la Migraine post traumatique d’origine cervicale

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour,
      je prends du RIVOTRIL - 10 gouttes tous les soirs (avant 15 g mais j’ai diminué) ce traitement de fonds m ’a été prescrit par un très réputé neurologue - pour traitement de fond (avec un autre médicament)- car très fortes migraines invalidentes - depuis 10 ans - je n’ai pas l’impression de ressentir des inconvénients (et surtout pratiquement plus de crises de migraines -1 à 2 par an) car avant c’était plusieurs crises par mois - mon ordonnance est renouvelé tous les 6 mois - IL Y A T IL DANGER ?

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Lr Rivotril n’est pas un somnifère, même s’il aide à dormir : j’en prends uniquement le soir (attention sinon aux veriges et C° pour les contractions (SEP) et c’est efficace : sinon, dès le coucher, les contractions commencent : Mais le matin, je me réveille sans problèmes. je n’ai pas grossi : j’en prends depuis + de 10 ans.
      Je sais qu’il y a une dépendance, mais entre 2 maux...il faut choisir le moindre : douleurs ou sommeil

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour,
      Je prend 4 gouttes de RIVOTRIL le soir.Après une opération de l’apindicide au reveil
      j’ai eu de violent mots de têtes ,cela fait presque 10 ans,ça ma pourri une partie de ma vie a cause d’un toubib qui n’a pas eu le temps de me faire des examens pour voir si j’étais
      alergique ou pas a l’anesthesie.

      Ne vous faite jamais opéré un samedi soir.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Monsieur,Madame,
      Vous n’avez pas fait d’allergie à l’anesthésique mais quand on est endormi on vous met un tuyau dans la gorge et on vous tire le cou en arrière.Il suffit d’avoir déjà subi un accident aux vertèbres cervicales dans sa jeunesse pour que ce geste réveille et installe des crises de migraine.
      Le meilleur traitement est par manipulations cervico dorsales
      Cordialement vôtre
      serge liberman

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour,

      Atteint d’une sclérose en plaque, j’éprouve de grandes difficultés à marcher.
      Depuis que mon neuro m’a prescrit RIVOTRIL ? je remarche presque normalement, traitement commencé le 14/02 et effets ressentis le 15/02 (j’en prends 5 gouttes le soir avant de me coucher)

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour jai lu votre témoignage sur les migrain du a des troubles cervical jaimerais en savoir plus si possible jai des hernies discales et compression du nerfs d arnold comme on dit ici :) alors tres peut de chose peuvent me soulager...en esperant un retour de votre part merci karine trois-rivieres

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • 10 gouttes tu ne risque pas grans choses, il te faudra un petit temps d adaptation a l arret, mais franchement, moi je tourne de 30 a 60 gouttes pendant les crises de douleurs neuropathiques, et certes je suis ds le coltar, mais au moins j arrive a dormir un peu, mais a 10 gouttes, ton corps va vite s habituer, et la periode de sevrage est tres courte pour ces doasages ; là, ne te fais aucuns soucis....

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • J’ai pris 32 gouttes pendant 15 ans, il y a quelques mois j’ai senti que j’étais très excitée, mon psy m’a conseillée de diminuer tout doucement. J’étais heureuse au début car pas d’effets secondaires mais trois semaines après l’arrêt j’ai vécu l’horreur, crises d’angoisse, chaud et froid, tremblements, maintenant je prends du noctamide 2, mais je ne pense pas que ce soit meilleur, comment vivre sans ? Merci beaucoup.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour, je vois que vous prenez du Rivotril pour traiter la fibromyalgie. Après plusieurs mois sous Lyrica, ayant des allergies depuis que je prends ce dernier, le rhumatologue vient de me prescrire du Rivotril 2,5 10 gouttes le soir.

      Ma question est : est-ce que vous avez des allergies, des pertes de mémoire, prise de poids ainsi que tous les effets secondaires associés à la prise de ce médicament depuis que vous le prenez ? Merci pour votre réponse. Une fibromyalgique, inquiète des conséquences que peuvent avoir certains médicaments . J’aimerai correspondre avec quelqu’un qui a la fibromyalgie

      Ninoutte

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • On vient de me découvrir une arthrose cervicale sévère avec de nombreux osteophites et affaissement des trous de conjugaison -> bilan plutôt sévère d’après le médecin.
      Conclusion : Condrosulf pour réduire l’évolution trop rapide de l’arthrose 6mois par an à vie et Rivotril pour réduire la douleur puisque je ne supporte pas les AINS (nausées, troubles gastro-intestinaux, ulcères déjà pré-existants). Je connaissant le Rivotril en tant que neuroleptique (épilespsie-dépressions sevères) je ne savais pas qu’il était prescrit pour les douleurs physiques ?? Phase test 2-. gttes le soir pdt 3 jours, si pas d’effet on augmente de 2 en 2 tous les 3 jours, dose maxi 24g ;là si j’ai toujours mal je l’appelle ! (le médecin). J’ai un travail à plein temps stressant qui demande bcp de réactivité, 40km de voiture AR pour m’y rendre, et je lis sur la notice d’éviter de conduire Niveau 2, risque de sommolence, perte de la mémoire, de concentration !! je m’inquiète et m’étonne de ctte prescrisption ? l’osteopathie est pour lui inutile, et relève plus d’un bien être psychique passager que fonctionnel, la kyné ne lui semble pas utile pour le moment, éventuellement plus tard....on verra
      J’ai une minerve à porter nuit et jour si possible qui m’handicape beaucoup et me fait souffir sur la route comme sur mon lieu de travail car il me faut bien tourner la tête à droite à à gauche régulièrement au quotidien et donc je force en permanence.
      Votr avis, des conseils ? Merci.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonsoir je vien de lire les temoignages !!
      j’ai une hernis discale mon medecin traitan m’avais prescris du rivoltil pour la douleur
      j’ai commencer par 2 gouttes puis il fallais en rajouter 1 gouttes chaque soir je suis monter jusqua 15 gouttes par conseille de mon medecin sa ma soulager un peu ma douleur mé sa ne me la pas enlever ;pendand 2ans j’ai pris du revoltril jusqu’au jour ou je me suis rendu compte que ce cachet me gachet la vie je ne pouvais plus dormir si je ne le prenais pà ;trouble de la mémoire enfin j’ai presque u tous les effets indesirable qui son noter sur la notice
      jai voulu l’arreter sans savoir qu’il fallais d’abord le diminier avant de ne plus en prendre
      j’ai cru que j’allais devenir folle j’ai commencer par avoir une grosse fatigue les premiere jour suivie de senssasion d’étouffer, l’impression d’etre ivre c’était des grosse crise d’angoisse je fesais que pleurer j’arrivais plus a me controler javais l’impression que j’allais mourrir j’avais tres peur sur conseille d’un autre medecin qui ma pris en urgence il a fallu que jen reprenne 5goutte parce que mon corp était en manque et les diminuer petit a petit je peux vous dire que c’etait tres dur pour moi mé aussi pour mon entourage je n’était plus la meme jétais droger jai mis 5 mois pour de plus en prendre mé cétais 5 mois que je ne voudrais pas revivre
      je deconseille vraiment se cachet et si vraiment vous etes obliger d’en prendre n’en prener pas plus que 5 goutes
      courage a tous

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • J’ai souffert de névralgies d’Arnold soignées durant plusieurs années à coup d’infiltrations de cortisone et la prise de médicaments identique au rIvotril.

      J’ai découvert l’acupuncture qui m’a changée la vie. une à deux séances suffisent pour traiter les crises de moins en moins nombreuses. Alors vive les médecines naturelles
      et au diable la chimie et les poisons

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour,
      Je viens de lire votre message.Je suis moi aussi fibromyalgique.Je prend du rivotril,mais le suporte tres mal,cela m endort ensuite je suis tresirritable,excitée,triste envie de pleurer,faiblesse générale...Bref je suis en train de diminuer.Par rapport à la fybro,l aqua gym une x smaine et velo une x semaine plus marché souvent donne des résultats.Il faut aussi changer son alimentation(maintenant j ai choisi le bio et je pratique le regime Montignac,qui me convient bien)Voila qqs petits truc mais je pense que cela est personnelle,chacune doit trouver ce qui lui convient.En ce qui concerne la prise de poids,chez moi pas de problemesavec rivotril,quand aux pertes de memoire,c est la fybro.Je me suis achetée un agenda et surtout pas se culpabiliser.Bon courage

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Mon cas est d’un acouphène banal, persistant, résultat de quinze jours de gastro d’origine virale (deux souches différentes à la suite), maux de tête et, peut-être, de prise d’aspirine. Je suis sans espoir de traitement depuis deux ans... MAIS, grâce au Rivotril qui m’a été prescrit dès le début et que je module de 0 à 5 gouttes par jour (par sauts de 1 goutte par semaine), je réussis à revivre normalement, et maintenant à oublier ce problème. La prise de Rivotril n’élimine pas les acouphènes, mais diminue l’effet de douleur et "d’usure morale" associée. Je surveille très attentivement, en questionnant mon entourage, si j’ai des modifications d’humeur ou autre. Apparemment, la prise de ce médicament ne produit pas, chez moi, d’effets secondaires.
      Cependant, le recours aussi à une thérapie classique a été essentiel dans les premiers mois d’apparition des acouphènes. Après deux ans donc, je peux dire que ce problème est derrière moi, grâce en particulier au Rivotril. La prochaine étape est le sevrage... mais il est urgent de ne pas se presser dans cette étape.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • moi aussi je souffre de fibromialgie et le spécialiste m’avait donné du rivotril pour soulager les douleur.
      les résultats sur les douleurs n’étant pas flagrants et les effets du rivotril invalidants, j’ai tout arrêté, et je ne prend que du zaldiar et de la morphine (actiskenan) lorsque le crises sont fortes et je me sens mieux au niveau mémoire, humeur etc sauf bien évidemment les douleurs qui sont là et que l’on ne peut enlever
      bon courage

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Moi je souffre de la maladie de crhon et de fibromyalgie, je suis allé voir un médecin de la médecine physique et m’a proposé ce traitement, j’en prend depuis plusieurs années mais quand je sens que ca va pas...mais j’évite quand c’est possible, car il est vrai que j’ai remarqué que j’ai des pertes de mémoires...alors je fais des mots croisés tous les jours pour faire travailler mon cerveau, et je me suis mise à l’informatique, j’ai 65 ans

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour,j’ai des accouphenes depuis octobre 1995 a la suite d’une opération.la le bruit dans mon oreille c’est emplifié donc beaucoup de mal a dormir,mon orl ma prescrit rivotril clonazépan 2.5mg/ml.Mais je lis sur la notice que c’est pour des enfants qui ont des crises d’épilèpsie Je suis venue sur ce forum et j’ai vue votre témoignage pouvez vous me dire si ça a diminué vos accouphenes et si vous arriver a mieux dormir il m’a prescrit 3gouttes par soir voir jusqu’à 5.Avec tout ce que j’ai lu ça me fait un peu peur de le prendre.Merci

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Pour les acouphenes,mon o r l m’a prescrit des comprimés de nootropil 1 matin et soir cela a disparu assez rapidement, je suis passé à 1/2 matin et soir.Je fais des cures de plusieurs semaines. dès que cela revient je recontacte MON SPECIALISTE.

      Je peux être tranquille pendant plusieurs mois.

      J’ai 78 ans.

      SUITE à une laminectomie pratiquée il y a 2 mois, des douleurs neuropathiques sont réaapparues je démarre moi aussi le rivotril 5 gouttes le soir.Je vais voir les résultats.L’opération date de 2 mois.J’attends l’avis du chirrugien.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Mon médecin m avais prescris rivotril et tramadol pour une cervicalgie aigus et j ai termine au urgence ça a pas fait bon ménage ATTENTION

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Attention, prescrire des gouttes c’est dangereux, à 47 ans, je me trompe une fois sur deux sur le nombre de gouttes. Ma mère à pris ces gouttes à votre âge, cela l’a perturbé au point qu’elle les prenait n’importe comment pensant que ça allait mieux avec. Résultat, trouble de la mémoire cognitive, chutes (col du fémur brisé), troubles dans la prise de tous ses médicaments, problème de comportement, agressivité, dépression, problème de dépendance. Aux urgences des hopitaux où elle a été accueillie ils ont été choqué par la prescription de gouttes à une personne agée. Faites le que si une infirmière vient vous les donner sinon vous risquez de partir sur du grand n’importe quoi car ce médicament est très puissant et vous troublera rapidement.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je prends du rivotryl depuis plus de 10 ans pour des douleurs rebellles, suite a la vaccination de l’hépatite B, (myofasciite a macrophage) j’ai essayé a maintes reprises de retirer 1 goutte, mais j’ai du consulter mon médecin pour lui faire part des sensations étouffement, d’accélération du rythme cardiaque. Suis-je devenu dependante de cette drogue, cela entraine aussi des pleurs, des angoisses

      Comment une goutte en moins de rivotryl peut-il ainsi me rendre encore plus malade

      Je dois reconsulter le neuro, et faire de l’hypnose

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • J’ai une maladie voisine de la votre, une myofasciite a macrophages, je ne pese plus que 42kg, la douleur, la fatigue et divers troubles qui s’y rattachent fait que j’ai perdu beaucoup de poids, je prends 7 gouttes de rivotryl, ca serait beaucoup pour mon poids, mais pour le moment c’est la seule solution pour pouvoir dormir un peu, (j’ai un matelas anti-escarre) mais on s’habitue a ces drogues

      La vie de couple est chamboulée, je ne supporte plus le bruit, les voyages, les cris de mes petits enfants, j’etais pourtant éducatrice

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour !
      Je suis également atteinte de fibromyalgie depuis plusieurs années déjà ! Après avoir essayé divers traitements comme le Lyrica par exemple, mon nouveau médecin traitant vient de me prescrire le Rivotril. Voilà un mois et demi à présent que je prends ce médicament ! 10 gouttes chaque soir et à augmenter ou diminuer selon mes besoins personnels ! J’ai fini par trouver la dose qui me correspond et j’en suis à 5 gouttes ! Ce produit à eu un effet salvateur sur ma souffrance ! Au moins, je peux dormir la nuit et même si mes douleurs n’ont pas complètement disparues, je me sens beaucoup mieux ! Je pourrais en prendre plus, mais je souhaite conserver mon identité et gérer ma vie ! Le rivotril peut avoir des effets secondaires désastreux et je ne souhaite pas devenir dépendante ! Mais de loin, c’est le meilleur traitement que l’on m’ait prescrit et pourtant j’ai vu des spécialistes ! Alors, je pense qu’il appartient à chacun de se réguler !
      Bon courage et à bientôt !

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour Ninoutte
      je suis fibromyalgique moi aussi. Pour l’instant je refusais tout médicament chimique, ne prend que très peu d’anti-douleurs qu’en cas de douleur trop forte. Je vois un ostéopathe régulièrement qui me soulage bien (mais pas à 100%) et je viens de commencer un traitement homéopathique.
      Mon plus gros souci actuellement est le manque de sommeil à cause des douleurs aux épaules, je ne sais plus dans quelle position me coucher, et mes membres sont tout le temps engourdis dès que je reste 15mn dans la même position
      J’ai donc accepté cette fois de prendre du rivotril, (4gouttes avant le coucher) je n’ai commencé que depuis quelques jours et je passe enfin de bonnes nuits sans douleur.
      Il est trop tôt pour juger des effets indésirables mais on peut se tenir au courant.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour
      vous prenez duRivotril pendant combien de temps avant d’arreter,et combien de gouttes par jour
      Moi j’en prends 3 le matin ,midi,et le soir et au bout de 7 jours c je n’avais plus de douleurs,j’ai arreté de suite peut ètre trop brutal ,on verra

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • BONJOUR
      VOTRE ANNONCE ME FAIT PEUR CAR LE NEUROLOGUE MA PRESCRIS DU RIVOTRIL EN GOUTTES CAR J’AI MAL A LA TETE JOUR ET NUIT .JE NE CEST PAS SI JE DOIT Y PRENDRE VU LES EFFETS SECONDAIRES .REPONSE .MERCI

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Écoutez,des gouttes de Rivotril ?
      Mais bon,regardez,peu importe,je vais vous dire la vérité en ce qui me concerne ainsi que ce benzodiazépine poison total.Indiscutable.
      Loin de là mon idée de faire peur,nullement,mais je lis tout le monde et quelque chose ne va pas du tout.Mais pas du tout.
      À mon avis,en gouttes ou en comprimés,cela demeure la même substance,que le corps ingère.
      Donc petite idée,allez voir sur youtube.com et tapper Benzodiazépine ou encore Québec sous ordonnance.Je tiens à vous avertir,la vérité sera crue.
      Par contre vous saurez,le pourquoi de l’humeur de votre mari.
      Espoir.Je ne peux en dire en plus.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Les acouphenes...
      Dans l,oreille droit ça burdonne depuis 1990. Dans l’oreille gauche ça a commencé il y a 10-12 ans...
      Mais au début de l’année 2011, j’ai eu la perte brutale d’audition, cela veut dire que je n’entedais presque plus rien. Peut temps après les acouphenes sous forme de retentissement à se couper la tête, sont intervenues. je commencé à passer mes journées (et souvent les nuits) avec le casque et musique forte.
      J’ai hurlé, j’ai pleuré, j’ai pensé serieusement à me suicider... et ce jusqu’une rencontre avec un spécialiste des acouphenes. Elle m’a préscrit du Rivotril. dés les premières gouttes, ces retentissemets sont disparus.
      Quatre mois après la première préscription, je suis à 9 gouttes.
      Je revis :)

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour,
      je me permet de vous demander moi aussi je suis atteint de la sep depuis que j ai 19ans et j en ai 28. je travail normalement avec beaucoup de mal car je suis en caisse alors par moment je suis obliger di aller avec des douleurs térrible mais qui se vois pas !! Il mon d abord préscris du neurontin mais les effets ont été térrible malgré que je leurs disé. J ai beaucoup de fourmillement des mot tête de la fatigue et des douleurs dans tous mes articulations. Mon neurologue ma voulu donc me préscrire de l atarax et je ne ve en aucun cas prendre des antidépressére a mon age !! Alors depuis 5ans que fait des piqures de copaxone tous les jour qui me fait mal mon corp a meme les trace de boules au zone dinjections et c pa jolie jolie. Et la depuis 1sem en ma prescris en plus du ritrovil 2.5ml que je ne connais pas du tout 5gout au matin 5 goute midi et 10 au soir en plus de mes inkections par jour !!!! Moi je me demande si cela est bien utile et ques que je pourez bien prendre dans 5ans !!! Connez s est vous quelqu un qui pourer maider dans mes questions ??? En plus j ai 2 jeunes filles en bas age 2 et 5ans et mon rêve et d etre en forme le jour ou elles ont besoin de moi !!! En plus je suis travailleur hanticapé 24h car je ne pe pas travailler plus mais je peu travailler moi !! je n ai le dois a aucun revenu qui pourer remplir mes 35h !! je c est pas quoi faire pour m ensortir financiérement et au travail car je voudrais travailler donner le bonne exemple a mes enfants et ne pas profité comme certainne perssone de la société !!
      Je vous remercie d avoir pris le temps de lire ce méssage meme si cela n aboutireré pe etre pas a queques grand chose !
      Vous en remercian et vous souhaitant bon courage madame couteau maïté

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour, je suis alcoolique abstinant depuis 35 ans, et j’ai fait une cris d’épilepsie en 1967, depuis ce jour je prends un comprimé de Rivotril, malgré quelques séjours hospitalier site à des accidents, aucun medecin ne veux prendre le risque de m’arréter ce médicament qui ne me sert à rien maintenant mais dont je suis dépendant, nouveauté !! ce médicament qui serait un dérivé de morphine d’après mon pharmacien est délivré à la dose près et serai susceptible de disparaitre !! intox ou vérité ??

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • dominique jai pris du rivotril pour des ernies cervicales opere a ce jour pour moi c est un anti douleurs et me permet de dormir mais attention avec de l alcool vous risque d etre posititif tres vite pour les controles

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonsoir,
      je prends également 10 à 15 gouttes tous les soirs de ce rivotril et n’étant pas sensible aux drogues j’ai du augmenter la dose à 20 gouttes je suis maintenant complètement dépendant et j’aimerais bien savoir s’il existe des cures de désintoxication car avec cela j’ai aussi un comprimé de anafranil et mon pouls bat régulièrement à 110/120 je crois que mon médecin se fout de moi ! depuis 1997 j’ai maintenant 53 ans et j’aimerais vivre normalement...

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour pour les troubles de migraines du au nerf d arnold, pour moi je m en sorti avec un relaxant musculaire, bonne chance.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • j’ai pris 60 gouttes de rivotril par inadvertance quelles seraient les complications et que dois je faire ?

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • moi aussi je prend du rivotril depuis 1 mois ( 5 gouttes le soir) pour des cephelées de tensions aucune amelioration. j’ai de l’arthrose cervicale et on me conseille d’aller voir un chiropracteur. qu’en pensez vous ? je suis prete a tout tellemnt j’en ai marre

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • moi aussi je souffre de fibromyalgie invalidante depuis 5 ans , plus d’ une algodystrophie,probleme des cervicales, tendinites,ect, je prends 35 à 40 gouttes de rivotril ! je sais énorme je me considère comme une droguée !!! et si je diminue ,je vis l’enfer, les semaines à venir vont être dur , car il faut que je diminue la quantité, suite à une nouvelle législation.pourquoi nous donner de t-elle médoc si le medecin s’avait les conséquences !!!!!!.Je vous conseille une chose ne jamais commencer, trouver d’autre moyen , plus bio , bon courage à tous !!!!!!!!!!!!!!!!

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonsoir on me la conseille pour dormir (mon medecin).mais vu les temoignages j ai l impression que ca na rien a voir.merci de votre reponse

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour Ninoutte,
      je suis également atteinte de fibro, si tu veux je suis dans le groupe fibro de france sur facebook, tu tapes fibro de france et demande a etre "ami" nous sommes une sentaine et pouvons nous aider..entre nous.
      Courage c’est dur je sais...
      amicalement
      Alexandra

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • je souffre des jambes sans repos plus un syndrome de fatigue chronique
      depuis plusieurs années 20 ans
      après des examens du sommeil un médicein ma dit que ma fatigue venait de mes jambes sans repos et m’empêchaient de descendre en sommeil profond et provoquait une fatigue chronique
      il m’a prescrit du rivotril
      en 1998 j’ai commencé avec 10g
      au fil des années mon médecin traitant m’a fait prendre plus de 100g par /j de l’inconcience médical
      je ne connaissais pas les conséquences ni le médicament
      je ne me levais plus
      je prenais par 20g et après je pouvais me lever pendant un petit moment
      j’était droguée
      cela fait 18 mois que je me bat avec cette drogue dure
      avec l’aide d’un médecin j’ai supprimé 50g en une fois
      il m’a donné de l’équanil pendand 2 mois qui est prescrit pour l’alcoolisme qui m’a aidé à tenir
      j’étais désespéré
      aujourd’hui j’en suis à 24g
      je diminue 1g tout les 15j voir trois semaines
      je reprends courage il faut du temps de la patience et surtout être déterminé dans la tête et que cela vienne de soi
      comme pour toutes les dépendances un des deux doit gagner le combat
      pour moi je pense arriver à 0 d’ici un an
      je n’ai pas le choix
      cette MERDE fait partie de la famille des BENZO qui diminue le sommeil profond (réparateur) de 40%
      qui est contre indiqué avec mon syndrome de fatigue chonique
      avec mon expérience ne jamais commencer avec du rivotril
      on se retrouve enchainé pieds et mains comme avec toutes les autres drogues
      pour mesjambes sans repos j’ai un autre médicament qui n’a rien à voir avec le rivotril et ça marche

      les médecins généralistes prescrivent du rivotril comme des bonbons
      et ils ont des patients assurés qui reviennent chaque mois
      un commerce désolée de le dire
      ne vous laissez pas pièger
      les grands professionels de santé sont contre le RIVOTRIL
      actuellement suivie par un neurosience checheur aux états unis
      qui est révolté par les dégats du RIVOTRIL sur les patients qu’il recoit

      je vous souhaite bon courage à tous
      il faut laisser le temps au temps pour y arriver

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour,
      je suis atteint de fibromyalgie au cou et je prends depuis 10 ans du rivotryl, un comprimé par jour ( 2.5mg) pour soulager mes douleurs.
      Je souffre depuis la diminution du ryvotril par gouttes et je vous dis pas les effets secondaires, et cette drogue qui vous enfonce encore plus.
      Je vais aller revoir mon neurologue pour voir un autre traitement mais lequel ? LYrica ou neutontin ? je ne sais pas...
      Savez-vous lequel traitement efficace peut me soulager mes douleurs ?
      Merci

      Tito

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonsoir,pour moi rivotril est le médicament qui me convient j’en prends depuis 6 ans, un demis cachet 2mg pris le soir au coucher me permet de soulager mes douleurs,et de pouvoir dormir,la règlementation de ce médicament pour 2012 vas m’obliger d’aller consulter un neurologue
      alors qu’avec une ordonnance sécurisée de la part de mon mèdecin traitant (qu’il refuse de me prescrire) suffirait.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour, pour dormir mon médecin m’a également prescrit du rivotril, c’est très efficace ; j’en prends depuis 5 ans ; maintenant que le rivotril ne peut être prescrit que par un neurologue je dois me sevrer ; je suis actuellement à 4 gouttes ; j’appréhende de ne plus en prendre ; quelle va être ma réaction ? nuits blanches ? fatigue, stress... serai-je obligée à prendre un somnifère ? je vous tiens au courant d’ici 8 jours environ, cordialement

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • le rivotril ne peut plus être prescrit par un généraliste ; seul un neurologue peut le faire m’a dit mon médecin traitant, décembre 2011

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • je suis tout à fais d’accord avec ce témoignage et je me reconnais comme si je l’avais écrit
      RIVOTRIL EST UNE DROGUE DURE NE JAMAIS COMMENCER
      fatigue chronique + jambes sans repos
      on m’a prescrit jusque 100g de rivotril + 4x0,50 de zannax de l’inconscience médical (UN VRAI COMMERCE CLIENT ASSURES)
      il est absolument vraie que les BENZO diminuent le sommeil récupérateur de 40% avis de tous les grands de la médecine qui sont furieux contre les BENZO rivotril est de la même famille

      cela fait 2 ans que je me bat au quotidien avec ces MERDES DROGUE
      a ce jour je n’ai plus de zannax un pari gagné en 6 mois

      reste le rivotril un vrai parcourt de combattant mais je suis déterminée d’en finir je suis à 22g je diminue 1g tt les 15j voir 3 semaines je pense qu’il faudra maintenant attendre 1g par mois

      a toutes les personnes à qui on propose ce produit ne JAMAIS COMMENCER DITES NON SANS COMPLEXE NE VOUS LAISSEZ PAS AVOIR COMME MOI

      UNE VIE D’ENFER LORSQUE L’ON VA TRÈS MAL ON VOUS AUGMENTE LA DOSE COMME SI IL S’AGISSAIT DE BONBONS

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • quelque soit le mal que vous ayez RIVOTRIL (médicament miracle au début
      puis L’ENFER DE LA DROGUE DURE plus facile de se séparer de l’héroine que du RIVOTRIL
      oui il s’agit bien d’un neuroleptique qui se vend a prix d’or par les traficants de drogue = à la morphine
      prescrit par les généralistes pour tout et n’importe quoi
      ensuite vu qu’il y a une dépendence épouvantable le client est assuré ils ne sont pas fou
      surtout ne prennez pas cette MERD !!!
      voyez mes témoignages sur ce forum l’enfer que je vis et que j’ai vécu
      drogué sans le savoir (pseud Mamgoz)
      allors que j’ai toujours eu une hygiène de vie on ne peu pas plus depuis toujours
      jamais de tabac jamais d’alcool une allimentation saine
      et j’ai 64ans

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour ça faisait 8ans que je prenais du rivotril 3gouttes tout les soirs .Car on na decouvert le syndromes des jambes sans repos ,ça m aide beaucoup a dormir .Depuis le 4janvier 2012 mon docteur a areeter le traitement a cause de la nouvelle loie .Mais depuis il ma donner un somnifere pour dormir mais j ai un gros manque comme une tocxico acouphenes ,tremblement irritable bipolaire enfin en manque c epouvantables mal aux articulations .Mon corps souffre de se medicament qu il reclame tous les jours je pense que je vais retourner voir un neurologue pour qu il m en redonne .Oui ça va disparaitre mais que pour les medecins pas pour les neurologues voila j ai 42ans

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je suis atteinte du syndrôme des jambes sans repos depuis 20 ans. J’ai vécu l’enfert... j’étais épuisée de contrôler ma douleur. En lisant sur Internet j’ai découvert que le médicament MIRAPEX aide au soulagement et me permet de pouvoir dormir et récupérer un peu. Moi ce médicament m’a permis de me sortir d’un calvaire... j’étais rendue très découragée... j’avais les idées noires... tellement je souffrais...

      En espérant que ce message puisse vous aider...

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour à vous Sissi . J’ai lu votre message par hasard, et me permets de vous repondre. Ce que vous dites est vrai, très difficile de concilier la maladie et la vie de couple. À ce jour, ou en êtes-vous avec la fibromyalgie ?(étant Fibromyalgique aussi à 51 ans). Quel est votre traitement actuel ? Comment surmontez-vous la maladie ? J’aimerai obtenir des infos . Le rivotril , je l’ai eu pendant un long moment puis lamaline à la place.(6 par jour) + tous les autres médi. que je prends chaque jour. Merci d’avance pour vos réponses . À bientôt , je l’espère . Fléchette. 78.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour à vous Sissi . J’ai lu votre message par hasard, et me permets de vous repondre. Ce que vous dites est vrai, très difficile de concilier la maladie et la vie de couple. À ce jour, ou en êtes-vous avec la fibromyalgie ?(étant Fibromyalgique aussi à 51 ans). Quel est votre traitement actuel ? Comment surmontez-vous la maladie ? J’aimerai obtenir des infos . Le rivotril , je l’ai eu pendant un long moment puis lamaline à la place.(6 par jour) + tous les autres médi. que je prends chaque jour. Merci d’avance pour vos réponses . À bientôt , je l’espère . Fléchette. 78.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonsoir
      Je prend entre 7 et 12 gouttes pour dormir depuis plusieurs mois, et je ne ressens pas le moindre effet secondaire. Certains jours je n’en prend aucune.
      Je choisi mon dosage un peu par ressenti, le soir, avant d’aller me coucher !

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je prends 20 gt tous les soirs depuis 34 ans je ne sais comment. Arrêter

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • J’ai exactement le même comportement que toi, je fonctionne aussi au "ressenti" et je diminue progressivement la dose, aujourd’hui j’en suis à 5, 6 gouttes avant le coucher

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je souffrais moi-même d’acouphènes depuis plusieurs années, surtout la nuit puisque le silence est plus important
      J’ai dû dormir pendant une période de vacances dans un endroit bruyant et pour arriver à dormir j’ai utilisé des boules Quies - je pensais que je ne les supporterai pas car je m’imaginais que le ronronnement dans ma tête allait être plus important, que j’allais enfermer le bruit
      Cela s’est très bien passé, et surprise, au bout de 8 jours les acouphènes ont totalement disparu !!!
      Je sais que chaque cas est un cas particulier, mais je ne peux que vous encourager à essayer, vous ne risquez pas grand chose
      Cordialement

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • j’en ai pris un peu de temps à autres pour des neuralgies
      cest vrai qu’on a tendance à exagérer, hmmmm 10 c’est énorme, diminuer
      est la solution évidente jusqu’à zéro, votre préscripteur (médecin) le saura mieux que moi je ne suis qu’une patiente temporaire.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je ne suis pas médecin mais je prends du rivotril pour une maladie neurologique . il faut faire très attention à la prise de Rivotril, cela peut vous entraîner des troubles, mais logiquement cela doit vous faire dormir,

      enfin moi si j’étais vous j’irai voir un médecin en vitesse .

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour,

      Comment a-t’on dans votre cas diagnostiquer la myyofascite à macrophages ?

      Merci
      Hervé

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour
      je suis dans le même cas que vous , mais pouvez vous me dire quel médicament vous prenez maintenant, je vois mon médecin demain et j’aimerai bien réussir a supprimer le rivotril complétement

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour, je viens de lire de nombreux messages sur le Rivotril et je vous comprends tous et toutes !
      moi aussi je suis sous cette saloperie depuis 2005, avant j’avais du Neurontin pour ma neuropathie diabhétologique des deux jambes, et comme j’ai été opérée du canal lombaire étroit en 2002, cela n’avait rien arrangé, j’avais vraiment beaucoup de mal à remarcher, en 2005 ma Diabétologue m’a changé le Neurontin pour 8 gouttes de Rivotril le soir au coucher pour éviter les crampes et les douleurs nocturnes, j’avoue que cela me soulage beaucoup et que cela m’a permise de retrouver une certaine motricité de ma marche, je n’en suis pas au point de faire des marathons ! j’ai un beau-frère qui est dcd l’an dernier pour avoir voulu arrêter seul cette saleté de Rivotril, j’étais après essayer d’en faire autant lorsque cela s’est produit, j’ai vite repris ma dose initiale, car j’avais beaucoup de mal à me bouger, compte tenu que celui-ci ne peut-être délivré que par un neurologue maintenant et que le plus près est à 100km de chez moi, j’ai demandé à mon médecin de m’aider en complémentent le manque de Rivotril par autre chose en homéopathie, je diminuais une goutte par jour, mais voilà arrivée à 4 gouttes, je ne pouvais plus marcher, j’étais agressive du fait que j’avais mal partout, je ne dormais plus ! mon hypertension avait remonté et hélas j’ai du recommencer à reprendre mes 8 gouttes le soir, depuis mes jambes se sont calmées ainsi que les crampes douloureuses ! mais j’ai terriblement mal dans le bas du dos depuis 1 semaine et je suis déja sous ixprim depuis 2 ans, depuis que je suis tombée et que je me suis cassée le coccyx ! c’est pareil si je n’ai pas d’ixprim, je ne peux pas bouger non plus !je suis une personne hyper-allergique à tout et il n’y a que ces 2 médicaments qui me tiennent debout et mon insuline Lantus, que j’ai essayé de supprimer sans succès non plus, je suis contrainte d’avaler ces 3 trucs jusqu’a la fin de mes jours !!mais je préfère cela que d’être clouée dans un fauteuil à souffrir !!! je n’ai que 63 ans et mes petits enfants ont besoins de leur mamie ! j’ignore quels sont les effets secondaires de ces 3 médicaments, mais tout ce que je sais, c’est que sans eux je ne serai qu’un légume et ça je n’accepterai pas !! alors s’il faut mourir au moins que ce soit sans souffrir !il me faut trouver un neurologue si je veux continuer à me soigner, sinon je risque fort d’aller rejoindre mon beau-frère, j’emmènerai un jeu de tarot je sais qu’il adorait cela !!courage à tous ceux qui souffrent !!

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Moi aussi je prends du rivotril depuis plus de 10 ans pour des douleurs cervicales : 10 gouttes le soir. Mon généraliste m’informe qu’il ne peut plus me le délivrer ! (a partir du 15/03/2012 rivotril délivré uniquement par un neurologue).
      Qui connait un neurologue qui preconise un sevrage DOUX et qui est à l’ecoute ???
      Merci.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Oui j’ai le meme probleme. Mon généraliste ne peut plus prescrire le rivotril que je prends pour douleurs cervicales. Ce medicament me soulage et je dois pourtant me sevrer. Probleme : j’ai vu 3 neurologues qui ne prescrivent rivotril que pour les epilepsies !!! que faire ?

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour,
      Je prend 1 cachet de rivotril par jour depuis 1986, après un accident grave de la route, auquel un médecin anti douleur m’a rajouté de la morphine.
      Avec les années, je me suis rendue compte que plus rien n’était suffisant contre cette douleur permanente. Juste atténuée " c’est déjà ça".
      Avec la nouvelle loi mon généraliste m’a adressé a un neurologue pour obtenir le rivotril que lui même ne peut plus me prescrire. Et là .....désolation, stress ect le neurologue m’apprend que lui non plus ne peut plus en prescrire sur le long terme donc je dois me seuvrer avec tout ce qui va avec d’effets secondaire et de souffrance.
      Je n’en peux plus de cette souffrance et de l’impuissance des mécedins. J’ai même été consulter un osthéopathe "qui pour mon mal de dos, m’a étiré le bras et depuis douleur claviculaire et tédons esquintés" comme si j’en n’avais pas assez.
      Je ne sais plus trop ou j’en suis je ne supporte plus ces douleurs et maintenant on me dit vous allez souffir encore quelques mois pour le seuvrage du rivotril car vous êtes droguée.
      Si quelqu’un peu m’aider dans ce seuvrage en douceur je suis preneuse.

      Merci par avance. Et bon courage a tous ceux qui comme moi on fait confiance aux médecins et maintenant on nous supprime les traitements .

      M.Aline

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour a mon avis c’est plutot des crises d’algie vasculaire de la façe comme mois sa va fais super mal mais ke 1 moitier de la téte droite ou gauche mais 1 douleur a vouloire mourire ke sa s’arrette mois 10ans avant ky me trouve le bon médoc la neurologue ma dis comment vous avez tennu si longtemp !!!! pourtemp j’en ais mis des coup de téte dans les murs mais maitenant des je sans ke mes crises arrive je prend de imiject c’est des petites picure et 1mn aprés plus mal c’est magique mois maintenant je le sais aprés +de quinze ans a manger 1 boite de dolipranne ou autre qui ne faisais aucun éffais la imject c’est magique pour moi mais trés cher bon courrage a toute ces personnes qui ont cette douleur (ou la françe serai moin con ya de la mariroinna ky et médicale pour nous mais les chefs d’états nous l’interdis pfff alors ke c’est de l’herbe médicinale a+
      banois

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je suis exactement dans la meme situation que vous ...une vraie dependance , une belle merde .....tout a commence avc les nevralgies d arnold....NE PRENNEZ PAS CE MEDICAMENT ; ; ;POUR ARRETER C EST LE PARCOURS DU COMBATTANT une vraie galere ....

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour,
      Je souffre aussi des jammbes sans repos, mon medecin ma préscrit cette merde, en lisant les messages oufff je ne les prendrais pas c’est sur.
      Mais tu dis que tu prend un autre médicament qui n’a rien avoir avec celui si,, quelle est ce médicament.
      Merci

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour
      Je m adresse à toutes personnes sous traitement de longue durée .
      - Si j’ interviens c’est pour vous prévenir que si vous ne vous êtes pas arrêté pendants plusieurs jours, vous ne pouvez pas dire que cela vous conviens sans préciser que vous êtes DEPANDANTE du Rivotril.
      - Si comme moi, il vous arrive de ne plus en avoir juste un week end , vous allez bien voir à quel point Rivotril est dangereux plus précisément votre entourage verra comment vous êtes sans.
      - C’est avec des années de recule et une constante obsession de me débarrasser bien sur encadré et suivi par mon docteur de ce médicament qui n’ a maintenant plus lieu d exister sauf pour les personnes qui n arrivent plus à sans defaire sans avoir des problèmes aussi différents que les motifs de sa prescriptions ; MAIS PERSONNES ne s arrêtent sans risque de danger . LE SEVRAGE devient une obligation . A bon entendeur

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • A LILI,
      J’ai le meme probleme que vous, je prends pour le nerf d’arnold depuis 15 ans 10 gtes tous les soirs, ça marche tres bien, vu que mon géneraliste ne peut plus me le prescrire il m’a envoyé chez un neurologue, lequel m’as prescris, un autre produit de substitution, ( ? ) avec cette ordonance, mon generaliste a pu a son tour me faire une autre ordonance, et me prescrire un autre produit qui contient la meme molecule que le rivotril ou presque, c’est du Valium 1% en gouttes,meme emballage, meme flacon, meme chose, sans seuvrage, quand je finirai le rivotril, j’attaque direct le Valium 1%, mais attention je commence a 5 gtes j’usqu’a 10 gtes maximum, c’est moi qui me doserai ( entre 5 gtes et 10 gtes ) pas plus, d’apres mon generaliste ça marchera bien
      Pour votre information :
      le rivotril 2,5mg en gtes c’est du Clonazépan et ,
      le valium 1% en gtes c’est du Diazépan
      C’est ce qui se rapproche le plus.
      Bon courage a tous, si ça peut vous servir tant mieux, moi je commencerais bientot.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • J’ai pris du Rivotril pendant des années, et heureusement, sinon je ne serais certainement plus là.... Grosse dépression...
      C’est justement un produit, pour avoir essayé tous les autres, qui "fait effet" efficacement et rapidement, mais qui ne vous casse pas les pattes et le moral pour le lendemain.
      A partir du moment où j’ai pu m’endormir naturellement, j’ai oublié le Rivotril.... sauf en de rares circonstances où il m’arrive d’en prendre 4 ou 5 gouttes ( eh oui, je n’ai plus qu’un fond de flacon )
      Je n’ai donc jamais pensé, conceptualisé " le sevrage" du "dangereux" Rivotril. Et ça s’est arrêté tout seul. C’est ça être dépendant ???
      En revanche, les Temesta, les valium, les "tous les autres" augmentent les idées noires, les dépressions, et j’ai été accro malgré leur effets néfastes à ces molécules...
      Une explication peut-être à ces différents ressentis, nous ne sommes pas constitués à l’identique, il y a certainement des "cerveaux à Temesta", et le mien est un cerveau Rivotril.
      Et je suis déjà en "dépression" à l’idée qu’ un jour,( car c’est sûr, j’aurai besoin d’une aide à l’endormissement, un jour, à nouveau ) il me faille avaler des substances bien plus toxiques, non seulement physiologiquement, mais surtout pour l’humeur !!! et j’en suis même révoltée !!!
      On dirait presque une histoire de lobbying de labos......... ( les autres voyaient-ils leur chiffre d’affaire diminuer )
      Quand je vois tous ces témoignages de gens qui ne savent plus que faire...!!! pour avoir leur bon médicament... car il était bon, en tout cas, tellement moins nocif que les autres !
      Il me reste à m’inventer une petite maladie neurologique... et me payer une consultation bien onéreuse !
      PS : il est vrai aussi que pendant toutes ces années de Rivotril, les migraines furent très rares ! alors que depuis que j’ai arrêté !!!.... pffff... Lamaline et autres n’y font RIEN !!!
      J’espère que des "gens autorisés" liront ces lignes , pour revenir sur cette "encadrement" trop strict pour des milliers de gens, des millions ? peut-être...

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour , voyus voulez dire que ce sont les boules quies qui ont solutionné l’acouphne ?

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour
      Le rivotril est un médicament extrêmement puissant , moi quelques gouttes et j’ai fait des arrêt respiratoire , fatigue , engourdissement de la tête limite passage épileptique !
      Bref aujourd’hui on nous dit qu’il est interdit que c’est un stupéfiant , de qui moque t on ?
      Bref je cherche des personnes prêt à monter in collectif sur les victimes de l’usage du rivotril !

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour lili

      je prend du rivotril depuis plus d un an pour grosse douleurs cervico bracchiales, il est vrai que depuis le mois de mars 2012 les médecins généralistes n ont plus le droit de délivrer du rivotril en première instance ,mais il faut juste voir une fois un neurologue qui va te faire une 1ère prescription et ENSUITE ton médecin généraliste peut tout à fait te faire les renouvellements sur une ordonnance spécialisée , j ai vu mon MG cette semaine il m a represcrit sans problème mon rovitril ,le tout c ’est d avoir eu une première prescription par un neurologue , c’est tout ,
      moi je suis en maine et loire MMe bernard à cholet est super bien comme neuro mais maintenant tout dépend ou tu habites ;-))))

      voili voilou

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour, le prends du rivotril depuis 8 ans pour une fibromialgie !!! et je viens d’apprendre seulement les dégats que ça engendre. Pour arrêter c’est la galère, je suis passée de 10 gouttes à 7 et maintenant c’est des crises d’angoisses, des douleurs musculaires, des heures pour m’endormir, je suis complètement dépendante, c’est une véritable drogue dure !! Du jour au lendemain le médecin m’a dit qu’il ne pouvait plus m’en prescrire !!!!! je suis obligée de trouiver des combines pour en avoir le temps de pouvoir me sevrer !!!

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour,
      Je suis aussi fibromyalgique. Je suis sous traitement depuis plus de 15 ans et il y a deux ans j’ai pris du rivotril à raison de 8 gouttes le soir, ce qui m’a permis de ne plus prendre de somnifère (douleurs musculaires qui m’empêchaient de dormir).
      Le traitement a agi un temps, comme les précédents, la fibromyalgie reprenant toujours le dessus. Aussi, un jour j’ai décidé de me sevrer à raison d’une goutte en moins tous les 15 jours. Aucun effet secondaire lié au sevrage progressif.
      La perte de mémoire, j’en avais bien avant. Je pense qu’elle est liée à la fibromyalgie qui aussi agit sur la concentration etc. Alors évidemment, les médicaments amplifient cela mais ce n’est pas eux qui sont à l’origine de la perte de mémoire, à mon sens.
      D’ailleurs, depuis 2 mois, je ne prenais plus du tout de traitement et ma mémoire ne s’améliorait pas pour autant malgré que je la fais travailler - scrabble en ligne, leçons d’anglais, cours astrologiques etc.
      J’ai donc pu sans traitement - uniquement DOLIPRANE - vivre avec la fibromyalgie mais je fais à nouveau une crise qui me bloque au lit - douleurs musculaires intentes etc. Je reprends RIVOTRIL spontanément (5 gouttes) pour voir si efficacité il y a. Il faut toujours contrôler son traitement et l’arrêter progressivement mais très vite s’il n’agit plus

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour, 47 ans, je suis soigné pour une Sep et j’ai pris du rivotril 2 gts, puis du stilnox 1/2 cp pendant de nombreuses années avant de me rendre compte que ces médicaments été la cause d’une perte automie, chute, trouble de la mémoire et du sommeil, constipation, liste non exhaustive des maux que j’attribue à ces médocs , enfin tout ça pour vous déconseiller vivement ces médocs, c’est difficile les 15 premiers jours, puis certains des problèmes que vous avez cités devraient disparaître, cordialement.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour,

      Je prends moi aussi du RIVOTRIL depuis plus de 10 ans (prescription par un Neurologue à l’époque) puis renouvellement par mon Médecin de famille.
      Tout ceci sans inconvénient - je ne me suis jamais sentie aussi bien - malgré cela, la prescription initiale était de 3 gouttes le matin, 3 gouttes le midi et 12 gouttes le soir... j’ai de moi-même supprimé les gouttes du matin et du midi au fil du temps et j’en suis à 11 gouttes le soir.

      J’ai 64 ans, en principe retraitée depuis 4 ans, mes employeurs ont fait appel à moi très peu de temps après mon arrêt car ils n’étaient pas tombés sur "le bon cheval". Une nouvelle structure vient de se mettre en place mais je compte garder cet "à côté" encore 1 an - ensuite, je mettrai fin à cette mini activité.

      Mais je raconte tout cela pour dire que PERSONNE dans mon entourage ne s’est rendu compte de cette "dépendance" car, si certains fument, mangent, ou se "droguent" d’une quelconque façon, le RIVOTRIL ne m’a nullement gênée dans mes activités, quelles qu’elles soient.

      Je suis confrontée aujourd’hui à cette règlementation stupide d’ordonnance sécurisée (il paraît que certains se "droguent" avec ce produit). Un peu plus de clairvoyance de la part de la Santé Publique (on ne se drogue pas plus avec 10 gouttes de RIVOTRIL qu’avec un paquet de cigarettes qui pourtant est en vente libre...) serait de bon aloi.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • j’ai une sep je prends très peu de rivotril au dessus d’une goutte je ne peux plus rien faire est ce normal ?

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • le rivotril moi j en prend depuis 6 ans et 18 goutte mais la je deminue car cela peu etre dangeureux pour beaucoup de chose et la j assaye de l arrete car cet une drogue faut pas le prendre tout le temp moi je les eu car jai eu une grosse phatologie des deux epaule donc faite comme moi essaye de l arrete a bientôt

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Bonjour, mon médecin vient de me prescrire du RIVOTRIL 2,5 mg. il m’a dit de commencer par 8 gouttes par jour car je suis dans une période de grande insomnie ce qui m’a déclenché des maux de têtes insupportables. En lisant vos témoignages et la notice explicative je suis en soucis. Cela me fait peur, je prend rarement des médicaments et je ne voudrais pas devenir dépendante de ce traitement. De plus je trouve qu’il y a énormément d’effet indésirable. Je ne sais si cela fonctionnera sur moi car c’est le premier soir que je prend ces gouttes.J’avoue avoir un peu peur. Pourriez vous me rassurer si vous prenez ce traitement pour les mêmes maux depuis plusieurs jours. Merci d’avance.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Boujour, Valérie,
      Je répond à votre quetion avec un petit problème, c’est celui de votre pathologie car si votre mèdecin vous a prescrit le Rivotril 2,5mg, c’est
      pour vous soulagez, pour une première indication. Ensuite si cela peut vous aidez, je suis moi même sous traitement avec ce produit depuis
      4 ans. Cela sous forme de 5 gouttes le soir avant le coucher. Ce médicament m’a été prescrit dans un seul but, qui est de détendre les muscles (soulagement), est qui me fait à ce jour plus aucun effet mais que je dois continuer de prendre, (pour Dépendance ?) jusqu’à ma nouvelle prescription qui ce ferat pas avant le mois de février 2008 en centre Anti-douleur.
      Si je peux vous aidez en vous disant que je suis atteint d’un AVC hémorragique qui repose sur une Hémiplégie droite, ça vous donne peut être une idée sur la question pour la quelle je prend du Rivotril 2,5mg .
      J’espère que je vous est apportée ces quelques informations dans le sens de vous approchez de votre pathologie.
      Cordialement...
      Xavier

      Voir en ligne : >Rivotril : attention danger

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour je m appel harmony j ai eu ce medicament quan j ai decider darreter de consommer du canabis j avai des insommnie moi mon medecin m avais prescris 7goutte le soir en cette periode j’etait en formation et ces grace a ma formatrice que jai arreter de fumer et heureusemen car le matin j arriver toujour en retard j avais un sommeil tres profond et je n entender plus mon reveil !donc j arriver toujour en retard donc n en prend pas trop ces un conseil.bon courage

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • vous avez entierement raison et bon courager pour la suite .je me permet gros bisou et courage -Djo-

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Ces messages sont peut-être anciens, mais des corrélations m’étonnent
      AVC+JAMBES FATIGUEES= notemment RIVOTRIL
      Pourquoi ??
      J’ai eu 2 AVC et une des conséquences est le syndrome des jambes fatiguées
      Par chance je m’en suis bien sorti et je prend 4 gouttes de Rivotril

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour,

      Migraines et nausées : cela fait des années que je prends du Rivotril . D’abord 3 gouttes sans réel effet, puis auj. 6 gouttes le soir avec endormissement rapide la plupart du temps et 3 gouttes le matin. Globalement je dors bien. Mais si je n’en prends pas je ne dors pas, même si je diminue la dose d’une seule goutte (je le prends en gouttes) j’ai du mal à trouver le sommeil. J’en suis donc dépendante. Je ne peux pas dire que ça ne m’a pas aidée concernant mes migraines que je n’ai pratiquement plus. Mais pour les migraines j’ai aussi un autre médicament le Zomig qui est excellent si on le prend dès que les symptômes apparaissent, alors que le Rivotril est un traitement de fond par conséquent qui se prend sur un temps long. Comment mesurer alors son effet ? La seule chose que je sais c’est que maintenant je suis dépendante de la dose que je viens d’indiquer et que je songe à diminuer goutte à goutte surtout le matin parce que pour la nuit je suis angoissée à l’idée de ne pas pouvoir dormir et de me retrouver avec une crise de migraine.
      Donc, je pense que la prise de Rivotril est positive dans un sens complémentaire pour trouver un certain calme et un bon sommeil sans pour autant que ce soit pris comme somnifère, mais avec précaution concernant les doses. Il faut faire le point de ses réactions et agir sur la dose en conséquence, sans oublier bien sûr d’en parler avec son médecin.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • à la suite d’une dépression nerveuse je prends du Rivotril 2,5 mg depuis 10 ans. J’en prenais 10 gouttes, puis suite à un deuil je ne pouvais pas dormir et j’en prends maintenant 15 gouttes, ce qui me fait dormir. Je diminuerai progressivement quand je me sentirai mieux, mais pour l’instant je reste à 15 gouttes, ce qui me calme.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • salut ,
      g prends du rivo depuis plusieurs années, malheureusement car g suis contre les medics mais chez moi c’est le seul qui marche, je ne peux pas m’en passer pour le moment (en attendant que ça vienne), lol. ça ne m’as pas fait du tout mal à la tête , c’est peut être parce que tu ne le supportes pas , à ce moment change pour un autre ou aucun si t’es capable. g pars sur le principe qu’on doit éviter les medics mais si on ne peux pas , on ne peux pas , un jour un fini par arriver.
      corage à toi. hél :-)

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je viens d’une famille de migraineux chroniques, j’ai été ( j’aime ce passé composé) un grand ami de la migraine (augmentation progressive de la durée et de la fréquence des crises, vomissements systématiques, 3 jours pour récupérer des nuits blanches, etc etc, je ne vous raconte pas ce que vous connaissez déjà). Et curieusement, vers mes 45 ans , tout s’est inversé et je n’ai que quelques épisodes migraineux mais modérés par an sans pouvoir vous dire pourquoi. Je sais en tout cas qu’il faut surveiller son alimentation, avoir une vie très réglée (repas réguliers sans excès, levers et couchers réguliers, éviter les causes de stress au maximum, faire un peu de sport pour éliminer l’accumulation de tension nerveuse etc). Je peux aussi vous conseiller un médoc qui pour moi a été très efficace, au moins autant que le désormais célèbre ZOMIGORO (un ami aussi, mais avec un nom de clown), il s’agit de RELPAX. Pour ce qui est du clonazepam, principe actif du rivotril : s’en méfier comme de la peste : difficulté de doser, difficile association avec d’autres médocs, accoutumance et effets secondaires multiples, médicament potentiellement dangereux, etc...). J’espère avoir pu vous être utile, au moins pour le relpax, courage !

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour, mon frère , je souffre pareil que toi et tous les jours je me demande où est exactement l’importance de ce médicament ; Il m’empêche sur beaucoup de cas . Exemple quand je voulais avoir un enfant j’ai démandé à mon medecin qu’est -ce que je dois faire pour ne pas avoir des probèmes pour le bébé ou ce médicament n’a pas autre médicament à remplacer car quand j’ai lu la notice , j’étais vraiment perturbée et j’avais des troubles de coeur j’ai vu de docteur et il m’a prescris un autre médicament pour empêchement de ce trouble et j’avais vraiment réfusé de le prendre car le Rivotril me fais créer d’autres maladie ; mois je demande si ce medicalment a de limites ou pas . Prière de me donner vos idées aussi . Le Rivotril je ne le prends qu’1 seule fois par jour et ce n’est pas tous les jours car si tout le jour il me provoque des toubles des crises que je n’attendais pas et je vois que le médicament agit mal par contre si je le prends dans le besoin exemple si il m’arrive des trouble involontaires il agit du soir au matin ma santé se reprend . je ne sais pas si c’est un problème de peur , de trouble ; d’insomnie ou quoi vraiment ces problèmes me font peur . Donc si vous avez des idées ou autre personne j’attends vos reponses.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Bjr,moi je suis un adepte du rivotril 2,5depuis pas mal de temps,je le prends par obligation,car sinon,pas moyen de trouver le sommeil du à mes douleurs de lombalgies chronique ,mais bon,j’avais déjà entendu dire par un cardiologue que ce médicament pouvait être dangereux,je voudrais le fuir en diminuant les doses car je pense que ce médicament pourrait malheureusement à long terme cacher une infection quelconque.je vais revenir au bon reméde de grand mére une bonne infusion.
    A bon entendeur

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Pour cotredire les gens bien pensant ,je dirai ceci : cela va faire 8 ans que je prends 16 gouttes de Rivotil tous les soirs !Je remercie le médecin qui a eu l’audace de me prescrire ce médicaments sinon je serai morte de trop souffrir:j’explique neuropathies importantes des membres inférieurs de l’oesophage etc...mais associé au Neurontin je vis je suis bien je remercie tous ces gens du centre anti douleur de m’avoir redonner le sourire la joie de vivre.Désolée mais arrêtez d’avoir peur ou de faire peur...peut-être avez vous besoin de souffrir plus pardon ANNE de POITIERS excusez les fautes de frappe

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour ,
      J’ai une SEP ,sclérose en plaques et souffrais de douleurs devenues intolérables:sensations de clous dans les chevilles , brulures du genou , fourmillements , décharge électriques ,il s’agit de douleurs neurogènes qui ne passent pas malgrès les flashs de cortisone de 1g IV par jour et sont des conséquences de la SEP .J’avais perdu l’envie de vivre ,ma joie de vivre malgrès mes enfants, mon mari , j’envisageais de m’en aller .
      Je remercie le médecin qui m’a prescrit ce traitement après plusieurs années de galère !
      La vie est belle !

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • j’ai moi aussi une SEP et je prends du Rivotril depuis une quinzaine d’année je suis sous interféron et liorésl malgré cela j’ai des douleurs assez fortes des crises de tétanie et je souffre d’insomnie parfois je me demande si tous ces traitements servent à quelque chose

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour moi aussi j’ai une SEP, je suis sous Endoxan et çà n’empêche pas que j’ai des problèmes dans les pieds talon et d’autres sensibilités bizarres donc hier mon neurologue m’a prescrit RIVOTRIL 2,5 mg ...Je viens de lire tous les effets indésirables, mais après avoir lu votre téméoinage , je prends courage à prendre ce nouveau traitement.
      merci - à bientôt

      Article
      Un message, un commentaire ?







    • j’ai aussi une SEP et depuis 15 ans je suis sous rivotril en comprimés et à la derniére visite chez le nerologue j’ ai presque doublé ma dose je énormément d’une cruralgie et de brulures deans les genoux depuis 15 jours cela va mieux et je dors aussi un peu mieux

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Je suis tout à faire d’accord avec cet article !

    Philippe - Rédacteur pour le site Danger Santé

    Voir en ligne : Danger Santé

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • bonjour olala,je ne sais pas quoi faire ces témoignages me font peur je sors de chez mon médecin qui ma prescrit rivotril 5 gouttes le matin le midi et 20 le soir pendant 5 jours puis 10gouttes matin midi et 30 le soir apres ces témoignages jai peur de prendre ce médicament ! mais je souffre terriblement j ai ete operer des cervical c5c6 en juillet 2007 depuis je souffre j ai de fortes douleurs qui m handicapent énormément avez vous prit autre chose comme médicaments si oui lesquels vous ont ils soulager sont ils moins dangereux merci de vos réponses

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Mon medecin m’a prescrit le rivotril successivement pour mes acouphènes (sans grand succès) et maintenant pour des douleurs dues à une lombarthrose (douleurs lombalgiques) avec aussi du paracétamol, cela ne semble pas me soulager beaucoup ! Je n’en prends que 3 gouttes le soir, il faut vous méfier des fortes doses, c’est un médicament puissant. Mon medecin en a prescrit à une amie 8 gouttes(en 2 prises) car elle a les nerfs malades (hyperémotive, toujours au bord des larmes ) il me semble que c’est une dose bien suffisante ! Je crois que je vais arrêter puisque cela ne soulage pas mes douleurs lombaires et aller consulter un rhumatologue au lieu de mon medecin de famille.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour,

    Je viens d’apprendre aujourd’hui que mon frère atteint d’un léger handicap mental qu’on lui a prescrit du Rivotril à cause de ses crises d’anxiété. Plutôt que de régler le problème on veut l’atténuer, le camouffler. Je ne vois vraiment pas la raison de cette prescription, surtout en sachant son effet ainsi que les autres effets secondaires qu’il entraîne. Mais quelle mafia médicale ! Que faut-il pas faire pour donner n’importe quoi comme traitements.
    Que pensez-vous de cela même si vous êtez d’accord ou non ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • salut moi meme il ma prescrit du rivotril 2.5mg 10g /jour mais je les prend pas 2 valium 10 sa me suffi

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je suis sidérée du jugement quant aux traitement des uns et des autres dans ces forums qui sont vraiment des "four tout" pour mettre soit disant en confiance les uns ou rassurer les autres, je suis infirmière depuis 20 ans et je peux vous dire que les patients sont des personnes pris cas par cas, suivant ce qu’ils supportent. Le Rivotril a une quantité monstre d’indications et est très efficace selon les personnes. Alors soit, il a un effet secondaire le plus souvent remarque, c’est la somnolence, mais qui celle ci est transitoire (je peux très bien vous en parler puisque j’en prend pour une pathologie très importante et en plus j’en ai donne lorsque j’exerçai. (il potentialise aussi certains médicaments au lieu d’augmenter ceux-ci ayant des effets secondaires bien plus importants que le rivotril.

      En ce qui me concerne, connaissant parfaitement les médicaments, je peux vous dire qu’il m’a fait revivre, sachant que je ne pouvais plus bouger de mon lit du a mes douleurs et que je ne souhaitais qu’une seule chose : c’était ne plus me réveiller le matin a a peine 35 ans. Connaissant l’effet secondaire le plus important ( la difficulté à se réveiller le matin et la somnolence ), je l’ai acceptée ( étant deja sous skenan ), après quelques temps d’accoutumance, je me suis sentie revivre, j’ai pu me rhabiller, petit a petit remarcher et aujourd’hui je préfère vivre sous médicaments même si c’est moins longtemps que de vivre jusqu’à 80 ou 70 ans en souffrant le martyre. Alors vivre mieux ne serait ce que 10 de plus aujourd’hui, je dit merci.

      Alors il est sur qu’il faut adapter les traitement a chacun, accepter quelques effets secondaires (s’ils sont plus importants que vos symptômes et qu’ils durent, c’est que vous n’avez pas assez mal car une somnolence a cote d’une douleur insurmontable......,
      si ils durent et qu’ils vous handicapent plus que votre pathologie, ce n’est peut être pas le traitement qu’il vous faut.

      J’ai fais moi même l’erreur d’aller sur un de ces forums avant une opération ( parce que j’étais jeune et j’ai eu peur de poser des questions a mon médecin, ), j’en suis sortie complètement affolée a en point d’avoir des crises d’angoisses énormes. L’opération c’est passée de façon exellemenent bien.

      Sur celui-ci je suis contente que certaine personnes positivent "la chose", maintenant pour les autres arrêtez de vous prendre pour des "je sais tout".

      Moi même j’ai arrête de consulter ces forums et je m’en porte beaucoup mieux, et je peux vous dire qu’en matière de problèmes de santé j’ai été des 2 cotes de la barrière, et beaucoup plus du cote des malades ( 3 graves opérations, et aujourd’hui en retraite pour invalidité avec un traitement de cheval qui m’aide a survivre). J’ai choisi un bon médecin spécialiste et généraliste et quand quelque chose ne va pas, je leur en parle..

      Ayez confiance en votre médecin, sinon demandez a changer et s’il vous dit la même chose demandez lui de vous expliquer.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bjr Marie vs ete ds la medecine donc vs savez de quoi vs parler,je prend rivotril2.5 depuis presque 1an du a des douleurs ds tte la partie droite du visage(en plus d’autre medicament dafalgan 1g topalgique200 eferalgan codeine 6 par jour)sa c’est juste les medoc pour cette douleur ou aucun specialiste arive a trouver la cause malgré les nombreux examen.je prend d’autre medoc en+3 ou 4 exomil par jour et 2 mepronizine la nuit pour reussir a dormir.le probleme avec rivotril cest que j’en prend la moitié du flacon et lautre moitié la semaine suivante sa fait environ 250 gouttes a chaque foi.mon medecin l’ignore pareil pour l’exomil elle pense que j’en prend q1 baton par jour.jai 24ans sa fait mtn 5ans que je soufre le martyr continuellement qd jsuis allé voir un spécialiste elle m’a demandé a quel moment j’avai mal je lui ai répondu toujour elle a rie en disan que je pouvai pas avoir mal sans cesse.bref ya que qand je prend la moitié du flacon que je n’ai plus mal pdt une paire d’heure mais ne plus avoir mal rien que 4h ds la journée c’est un veritable soulagement.en prendre autant je sais qu’un jour mon corp ne le suportera plus et je ferai sans doute une overdose de medicament mais j’ai tellement mal dans la partie droite de la tete cest afreux sa donne ds le crane les dents l’oreille droite la tempe l’oeil la gorge...et tout les jour sauf qd jai mais goutes sa fait que je ne soufre pas que environ 8 ou 10h par moi.mais on sabitue a tout meme a la soufrance,j’espere que ds les prochain examin on trouvera se que j’ai afin d’areté tout ses medoc.vs etes la premiere personne a qui j’en parle et j’ai une question meme si au fond de moi meme je conais la reponse ;la voila Me prenez vous pour un droguer ? tout en sachant que si j’avais pas ces afreuse douleurs je prendrai aucun medoc.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • moi aussi sous rivotril je n,est pas peur..10 gouttes le soir plus cortisone le matin plus décontractant musculaire,et 6 cachets de lamaline..suite a 16 ans d,infiltrations dans genoux et dos hanches épaules.anti imflammatoires par cures de 10 jours quand trop mal j,arrête quand ça s,améliore..je me suis mise a l,ordi une mauvaise position avec mon dos artrhose deux disques usés plus perdue 3 cm en trois ans pas de vitamines d..l,année dernière 7 infiltrations pour récupérer mon bras gauche suis limitée dans activitée mais la vie est belle je garde le moral car j,ai perdu mon premier mari a 43 ans d,un cancer après 6 ans de souffrances alors je sais ce que sait de souffrir sius restée seule avec 5 enfants

      ça pas été façile..ho non ...j,ai refait ma vie il y a 8 ans avec un kabyle et je suis heureuse...malgré mes problèmes....bon courage a toute et tous .j,ai 56 ans et reste jeune dans ma tête et essaye de pas sombrer......

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • marie, n’auriez vous pas des calculs biliaires ? ces douleurs , migraines et autres seraient bien la conséquence de ces petits ou gros cailloux, même si apparament vous n’en souffrez pas, demandez avis a votre médecin, un scaner ou irm pourait confirmer ; bon courage

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • J’ai souffert il y a quelques années de douleurs qui paraissent ressembler aux vôtres.
      L’intensité était telle et permanente qu’un jour, pliée en deux je suppliais qu’on arrache mes dents pour voir si ça irait mieux... En urgence, mon médecin traitant m’a fait une piqûre à base de morphine : soulagement en quelques minutes, puis traitement par comprimés du même produit qui me provoquait des nausées et vomissements ; ce traitement a été remplacé par du Tégrétol, j’ai dû en prendre à doses fortes durant une année en essayant tous les deux ou trois mois de diminuer la dose. Enfin, en prenant bien régulièrement ce produit je n’avais plus mal. Au bout d’une bonne année et en diminuant les doses très doucement, tout est rentré dans l’ordre. Le diagnostic qui avait été établi : névralgies faciales du nerf Trijumeau....

      Ma soeur, âgée de 80 ans vient, en 2010 d’être atteinte de la même patologie... et soignée avec succès par un médicament de la même famille que l Tégrétol.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bien chère

      il me semble que vous oubliez de parler de l effet a issue potentiellement fatale
      dans la notice du rivotril il n est pas stipulé le syndrome serotoninergique et pourtant sachant très bien que celui ci dans les littératures est décrit cella signifie que le clonazepam est non sans effets graves de plus n oubliez pas que l obstruction des voies respiratoires est très fréquente avec le produit en question de plus viens s ajouter l agressivité produite par le rivotril semblable a celle du prozac ad la coloration de la peau ( jaune ) met en garde contre un éventuel problème de foi voir meme des maladies graves de celui ci de plus une augmentation de l appétit a été prouvé comme sur les autres benzodiazepines pour conclure savez vous qu’au maroc il est utilisé comme une drogue ? séparation du produit addiction sevrage impossible déjà après 3 semaines de traitement continuer a venter ce produit c est venter de se droguer amicalement.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Tout à fait d’accord avec tout ce que vous dites :)

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour Marie
      Je viens de lire votre message parmi tant d’autres dans ce forum et vraiment merci à vous. Je vous souhaite du courage pour endurer votre état qui s’améliorera un jour ou l’autre. Ayez confiance. Je vous sens forte et battante.

      Personnellement, j’ai développé une maladie orpheline en février dernier et je suis traitée à fortes doses de cortancyl qui m’empêchaient complètement de dormir et qui me mettaient dans un état d’excitation et d’énervement insupportable surtout pour mon entourage. Refusant de prendre des somnifères, mon médecin m’a prescrit 3 gttes de rivotril chaque soir avant de me coucher et, là, je peux vous assurer ainsi qu’à tous les lecteurs de ce forum que ma vie a changé.
      Je dors normalement, je me réveille fraîche et bien disposée et les effets secondaires de la cortisone ont complètement disparu. Mon quotidien a changé à 100%.

      Chaque personne est un cas individuel on croit se rassurer en lisant les témoignages des uns et des autres qui, certes, nous aident quelque part mais, attention ! dialoguez surtout avec votre médecin, exprimez vos craintes et vos doutes sans retenue. Les médecins vous écoutent et vous guident, vous conseillent vous expliquent et vous mettent en confiance, s’ils ne le font pas changez en !!!
      Ils ont fait des études ils connaissent les médicaments et ont des expériences vécues avec leurs nombreux patients qui sont tous différents.

      Je vous souhaite à tous d’avancer vers la guérison quelle que soit votre pathologie.
      Bonne journée
      Isabeau

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour,
      Je partage ce point de vue.
      Avais été consultée un docteur à l’époque où ma fibromyalgie avait été diagnostiquée. Je souffrais déjà avant et essayais de supporter jusqu’au jour où je ne pouvais plus dormir (le dos me faisait trop mal), marcher (douleurs trop fortes - fourmillements) , mes doigts de pieds se tétanisaient (un drap sur eux déclenchaient des crampes) etc.
      J’ai donc pris un traitement qui forcément a déclenché une grosse somnolence, d’où difficulté de concentration.
      Suis retournée voir le médecin et il m’a dit : "voyons : ou bien vous vivez avec vos douleurs ou bien vous prenez un traitement pour vous soulager et vous aider à mieux vivre". Je vous assure que le traitement aide à sortir de l’enfer même si ce n’est pas le paradis, car des crises il y en a toujours et les douleurs subsistent mais ... moindre.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • bonjour, je m’appelle isabelle je reviens de la pharmacie avec ma boite de rivotril 2mg sous le bras. Vous m’inquiétez !! : moi je suis bipolaire et j’ai du mal à trouver le sommeil mon psy m’a prescrit un cachet de rivotril avant de me coucher mais d’aprés vos témoignage je doute de son efficacité.J’avoue que si vous etes bipolaire comme moi vos témoignages m’aideront merci à tous.

    Voir en ligne : rivatril

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Bonjour Isabelle, moi c’est Michelle, je suis bipolaire aussi et depuis 15 jours je prend du rivotril 4 gouttes au coucher, en plus de mon traitement. Je dors d’un sommeil réparateur, même si je rêve beaucoup, et je ne suis pas fatiguée au réveil. Bref, pour ma part, ça me réussi plutôt bien.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • ba ecoute moi c est un pote qui ma mis dans ce vis la moi je s avait pas c est effet mais attention moi j en ai pris 20 a peu pres jme souvient de rien appart que j ai dormi pratiquement 2 jours et demi sans me reveillé enfin çi ma memoire est bonne mais depuis ce jour la g arrete mais connerie de A à Z est meme le pire c est que de fois j ai envie dans prendre apres les enervement le stress est c est ça le probleme la dependance le rivotril c est bon quand on a besoin joué pas ac c est medicament la c est tres dangereux

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je le suis et je prends du rivotril depuis maintenant 4 ans avec des interruptions...Il est tres efficace pour eteindre certaines connections et calmer les angoisses..mais il fatigue enormément. Et on en est tres dependant...c le soucis des drogues qui agissent sur le cerveau.
      Je te conseille d’essayer et de reduire les quantités si nécessaire...je n’en prends qu 1/4 le soir au coucher et ca me suffit en ce moment.

      Bon courage

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour Isabelle,
      Juste un petit mot pour vous dire que vous n’êtes pas seule. Moi aussi je suis bipolaire et le RIVOTRIL m’aide ponctuellement à trouver le sommeil car dans notre "maladie", il faut absolument dormir. Toutefois, je prends 10 gouttes le soir le moins possible, seulement lorsque je sents que je suis angoissée et que je m’apprête à passer une nuit blanche. Cela dit, je pratique la sophrologie régulièrement, l’accupuncture une fois par mois et j’essaye également de faire du sport.

      Les médicaments ne résolvent pas tout en ce qui concerne la bipolarité (malgré les idées reçues). Si vous voulez me contacter pour en parler..je suis à votre disposition.

      Bon courage.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • salut Isa
      je suis bipolaire aussi et le rivotril m’aide a gérer certaines crises que tu connais
      néanmoins tu dois savoir qu’il ne faut pas en abuser (et c’est tres facile) un soir de deprime j’ai doubler ma dose (30 goutes)et après une apnée du sommeil je me suis réveille après 4 jours de coma et j’en paye le prix aujourd’hui j’ai perdu ma femme mon job et mes amis, j’ai fait une cure pour passer a autre chose mais les actes reste,les mots les gestes reste encrais dans la mémoire collective
      je suis pas sur d’être la bonne la personne pour en parlait mais sachait toute et tous que ce traitement peut se payer au prix fort
      a toutes les mamans et les papa du monde je vous dirait qu’il faut en parlait a votre entourage
      un accident peut arriver très vite
      je vous souhaite a tous un pron rétablissement
      amicalement
      LudaV

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bonjour Ana Clara, je suis tout à fait d’accord avec vous du fait que les médicaments ne résoudent pas tout, car dans certains cas nous pouvons agir pour notre propre santé sans prendre trop de médicaments. Si j’ai été sur ce forum, c’est parce que j’ai un ami qui prend du rivotril depuis 4 ans pour ses acouphènes, à priori cela lui réussit bien. Mais, il se plaint d’être fatigué le matin, il se réveille tard... Il prend 11 gttes au coucher. Je lui ai conseillé de voir son médecin, peut être parce qu’il serait bien de baisser un peu le dosage. Surtout, qu’il dit ne plus ressentir d’affection ou d’amour pour quiconque. Est-ce un des effets secondaires de ce médicament ? Par ailleurs, moi aussi, on m’a diagnostiquée bipolaire, j’ai eu un traitement de zyprexa et dépamide, que j’ai pris pendant 4 mois. Je n’ai pas trop supportée, j’avais les mains qui tremblaient, l’impression de n’avoir plus de forçe dans les bras, bref je me trainais quoi ! C’était horrible, donc j’ai arrêtté le traitement progressivement, je me sentais très anxieuse, donc j’ai pris des anxiolitiques pendant plusieurs mois. Et, j’ai fais de l’accupuncture aussi, mais cela ne suffisait pas. Eh, bien, un jour ou j’ai eu des douleurs intercostales, sans doute dûs à l’anxieté, j’ai consulté un chiropracteur. Et, je peux vous dire qu’elle m’a vraiment soulagée à tous les niveaux. Je gère beaucoup mieux mes émotions et surtout je ne prend plus RIEN. Ou vraiment, très rarement. Car la chiropractie aide mon système nerveux à se réequilibrer entre autre. Voilà, si vous pous pouviez me donnez votre avis et me parler un peu du vécut de cette maladie, et si moi de mon côté je peux vous faire part de mon témoignage aussi. Ce serait vraiment sympa. Car, je pense que dans le domaine psy, on a tendance a trop mettre des étiquettes trop rapidement. Merci. A bientôt. Mélanie

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • j’ai des ac comme toi depuis 25 ans il y a de bon résultat avec se produits selon certain
      mais il y a toujour des mais pour ma par j’ai prie sur moi cela n’est pas facile toujour je suis pour la relax du corp de la pensée constructive une aide une écoute etre bien entouré bien dans sa tête faire du sport tout contre le stress bon courage andre

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour,
      je me permets de vous écrire car votre message m’interloque enfin une patho psy soignée par le rivotril ! bravo je dois dire. enfin
      personellement je suis sous rivotril deux mg depuis 4 ans. ce médicament m’a été prescrit dans le cadre d’un délire paranoide relatif à un syndrome d’asperger qui s’est déclaré quand j’avais 28 ans. le fait est que je prends tjs ce traitement renouvelé comme un bonbon par mon medecin traitant. lors de ma grossesse l’année dernière il a même doublé la dose et j’ai eu un mal fou à me sevrer de 2 mg par jour que j’ai avalés en plus pdt 16 mois (mon fils a 7 mois j’ai arrêté la demi dose il y a 15 jours apres une semaine sans dormir et des effets rebond incalculables. aujourd’hui je vois un psy sur les conseil de mon medecin traitant qui m’a vu bipolaire comme vous. je ne souhaite pas vous faire peur mais la dependance de ce médicament m’a plongé dans des phases de deprime et de lethargie et l’arret d’une demi dose m’a fait retrouver un sommeil de 7 h par nuit. avec la premiere semaine une hyperactivité qui s’est calmée depuis. tout cela pour vous dire que les benzo comme celle là sont un dérivé morphinique puissant derivé donc de l’opium c’est comme une drogue d’où l’accoutumance. depuis deux jours en suivant les conseils de mon psy j’ai encore reduit pour n’etre plus qu’à 1mg par jour pendant 15 jours et dans 15 jours supression totale ! enfin ! je dis enfin car ce medoc ne doit pas etre prescrit plus de trois semaines pour eviter toute accoutumence comme tous les benzo. bizarrement ce medicament a provoqué chez moi des troubles depressif suivis d’hyperactivité passagere apres l’arret ou la diminution. alors suis en droit de dire qu’il provoque ou accentue les troubles bipolaires ? mefiance à vous et bon courage

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Moi je prends du Rivotril depuis deux ans environ, 6 gouttes le soir pour soulager mes migraines.

    Mais je ne vois pas d’efficacité et de plus, comme j’ai pu le lire dans la majorité des messages, je suis très fatiguée.

    Est-ce l’effet du Rivortil ? Je ne sais pas.

    En tout cas je trouve que ce médicament à la base prescrit contre l’épilepsie sert à de multiples autres maladies.

    C’est cela que je touve bizarre et scandaleux !

    On dirait que les médecins donnent ce médicament à tout bout ce champs car il est très puissant et comme cela ils sont débarassés du problème.

    Mais en agissant comme ça ils traitent les conséquences des maladies et non pas les causes ; ce qui serait sans nul doute la solution la plus efficace !

    Bref je ne sais pas quoi pensé et je peux vous dire que j’ai perdu toute confiance en les médecins et leurs méthodes !!!

    Sabrina

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Merci de vos messages ,je viens de prendre 4goutes de rivotril pour la 1ere fois,pour des douleurs persistantes,dues à une hernie cervicale apparue il y a 4année,et qui se complique aujourd’hui d’artrose et de bec de peroquets,je dors en general bien avec du lexomil,ce soir je fait un essai avec rivotril,je suis en dependance total de lexomil,que va il etre de rivotril ;je suis tout le temps fatigué,envie de rien,je me force pour sortir etc.....
      courage à vous tous ,dormez bien,je vais me coucher je tombe de sommeil ou de rivotril....

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • En effet sabrina, ma mère a pris du rivotril pendant un an et aujourd’hui elle est ds un état inquiétant. On le lui a prescrit pour une athrose cervicale et elle se retrouve ac un corps tout ramoli. Elle a pris au départ 20 puis 15 gouttes depuis elle a progressivement diminué les doses afin de l’arrêter.
      Un médicament censé traiter les convulsions des épileptiques est donné à tout bout de champs car la je vois qu’il est prescrit autant pour les douleurs musculaires que pour des personnes ayant un acouphène c’est tout de même bizzarre. Donc un conseil a ceux qui le prennent demandez à votre médecin de vous donnez un autre médicament car les effets secondaires du Rivotril sont ravageurs et diminuez le doucement car il est fortement déconseillé de l’arrêter brutalement.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • moi je prends 80 gouttes par jour, ça me semble énorme à côté de tout se que j’ai pu lire. je m’endore partout même assis, l’autre jour pendant 2 bonnes minutes j’ai confondu la clim de ma voiture avec mon autoradio. c’est mon medecin traitant qui me l’a préscrit. Le neurologue dit que c’est une dose de cheval. en même temps j’imagine mal un cheval prendre du rivotril. bon courage à tous

    Voir en ligne : Rivotril : attention danger

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • je ne comprends pas votre medecin 80 gtes par jour c est énorme moi je prends 3gtes matin et midi et 5 le soir qui me font passer une tres bonne nuit si je prenais comme vous 80 gtes je serais par terre dans le coma consulter un autre médecin bon courage a vous

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • je prend ou prenait aussi du rivotril je suis en sevrage j’ai pu arrêtez en 3 jours une dépendance de 20 ans avec des gouttes en 2,5 et ce en metant un demi pacths lifewave silence night sur la tempe droite qui amplifier au niveau du sommeil de les phases de sommeil paradoxale ; je distribue ses patchs
      d’autes collègue on des cas de sevrage equivalent !! enfin bref pas assez de recul pour dire l’inefficacité mais sur moi cela va en gros mais je me sent fatigue
      voici mon site www.lifewave.com/dom95
      le but pour moi et pas de distribuer ses patchs mais de partager un ebauche de solution
      a la base je me suis coller ce patch pour le somnifère pour le sevrage du somnifer je vais essayer en 2 mois

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • attention danger,vous en etes a 80 gouttes jours ???commencez en vous obligeant mentalement a réduire de 10gouttes,puis tout doucement réduire pour arrivez a un dosage résonnable,changez de médecin,j’espère vous aidez,moi j’en suis a 3 gouttes pour jambes sans repos,et j’essai a 2 gouttes +1/2 ixprim ,car il faut de vous meme habituer votre cerveau a cette réduction de prise,sans doute dans le résultat.courage

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • ce message m’a fait rire et le rire est la meilleure des thérapies,c’est vrai que le cheval,s’il se met à dormir, surtout pendant les sauts d’obstacles...Bon courage avec le Rivotril, mais faut rester à doses modérées.C’est parfois dans la tete que ca se passe le besoin d’en prendre chaque fois davantage. Gaby

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • j’ai un zona qui me fait extrement souffrir le medecin ma prescrit 5 gouttes le soir,cela n’a pas empecher de souffrir et cela me fait pas dormir donc se soir il me demande de prendre 8 gouttes. je prend également un comprimé toute les 6 heures de ixprim et 6 comprimés par jours de zelitrex cela depuis 10 jours et je souffre toujours autant qui peut me conseiller ?
    merci

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Ayant connu votre situation ,j’ai renoncé très rapidement à prendre Rivotril qui me sonnait littéralement.Au bout de 3 mois de traitement "antidouleur" peu efficace je suis allé consulter un médecin acuponcteur ; en 2 séances mon zona avait disparu ; + traitement par homéopathie.Je regrette encore aujourd’hui de ne pas avoir consulté ce médecin dès le début .

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • va voir un bon magnetiseur, il t’aidera en une ou deux seances a faire disparaitre ton zona.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour ! je souffre d’un zona depuis 1 mois et c’est la nuit ou le pic de la douleur est le plus vif !! je prenais du rivotril en gouttes, j’en etais a 6 gouttes le soir et j’ai eu un accident de voiture tellement j’etais dans le gaz ? mon acupuncteur m’a dit de jeter ce medicament car les effets restent 72h dans l’organisme ? je reprends du lysanxia 10mg pour pouvoir dormir un peu !

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • rivotril ? je prend 20 gtes le soir et 1 stilnox je m’endors que vers 2h ou3h du matin que se passe t il ? j’en ai assez !!je suis suivie pour 1 dépression nerveuse

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Pour la depression nerveuse : J’ ai prix Deroxat 1comprimé matin pendant 6 mois. 1 comprimé stilnox/jour pendant 3 mois. Apres arrêt d’ une façon progressive. c a d 1/2 comprimé/jours pendant 1 mois puis 1/2 par 2jours / 1 mois ainsi de suite jusqu’ au 1/2 par jours pandant 1 semaine . ( il n’ ya pas d’ accutummence). et ça marche trés bien.
      salutations.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • je soufre d’une operation de ma 2em lomber je prend 5 goutes de rivotil et 1 stilnox le soir et 1 une demie heure apres 10 heures de sommeil non stop 1 reveil en pleine forme sauf ma lomber la je prend 1 oxynorme de 20mg relax toute la journee

      bon courage pat

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Avez-vous pensé à la tolérance des benzodiazépines, effectivement après un certain temps, ils n’ont plus l’effet pour lequel il vous a été prescrit et peu entrainer des désordre psychologique important.
      voir la notice...Alors il serait peut être temps d’envisager un sevrage très progressif et sur du très long terme...plusieurs mois voir 1 ans ou plus.
      BON COURAGE

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Bonsoir
    je prends du rivotril depuis quelque temps pour trouver le sommeil mais j suis quand même revEillée vers 3 h du main
    malgré tout il me détend et en même temps je suis en état de surexcitaton ^
    j’i plus trop envie de vivre une seule idée en tête
    avaler la plaquette

    ANNE MARIE

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • bonsoir
      mon medecin vient de me prescrire du rivotril car je fais de la depression et
      je dors tres mal avec des pasages d’angoisse a l’aube meme envie que toi en finir,je ne le fais pas car je pense que ca peut changer ,pas facile mai prends espoir toi aussi , je serai content que tu me reponde a plusieurs on peut se comprendre et s’aider
      pierre 11

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • boujours a tous je souffre tout les soirs de l’impatience dans les jambes et les bras j’aimerai que quelqu un me dise si le medicament rivotril peu m’aider surtout la nuit car ca me reveil poute les nuit merci a vous

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • j’ai aussi ce problème au moment du coucher je prends 8 gouttes de rivotril+1mg d’adartrel et je dors plutôt bien le rivotril m’a supprimé les impatiences de la soirée.et surtout s’occuper l’esprit le soir pas de télé installé dans un fauteuil car si le sommeil vous tombe dessus les jambes ont la bougeotte.bon courage à vous.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour j ai 38 ans et je prend 4 gouttes tous les soirs car je souffre d impatince dans les jambres ont pensait que je souffrais des jambes sans repos j ai consulte des grand medecins et ils me disent que c nerveux mais j ai mal et ca me brule alors avec rivotril je dors toute la nuit voila mais pas en abuse c comme une drogue

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • jr crois souffrir d impatience mais aucun neurologue me le confirme je prends 3 gouttes de rivotril ts les soirs et 2 gouttes matin et midi le soir cela agit bien mais pas la journee je crois que comme vous peut etre que c est nerveux mais le medecin ne confirme pas je voudrais savoir si les nerfs peuvent donner les symptomes des jambes sans repos

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour je souffre des impatiences dans les bras et les jambes en plus je suis suivie pour une polyarthrtite rhumatoide ankilosante sous cortisone depuis 2 ans et cette semaine mon medecin traitant m,a mis sous rivotril depuis 2 nuits à 8 gouttes le soir rien ne se passe et je suis comme beaucoup j, ai peur des effets secondaires alors j,aimerais en savoir plus sur ce médicament et ses bienfaits concernant les jambes sans repos merci à tous de me répondre zabeth fait le 27 11 09

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Depuis de longues années je souffre du syndrome des jambes sans repos.
      Je suis une hyper active , une prédisposition à ce genre de mal. Je crois que c’est un manque de Dopamine qui le provoque. J’ai essayé x traitements sans grand résultat( supportant mal beaucoup de médicaments..)
      Actuellement mon médecin m’a conseillé Adartrel me le présentant comme un médicament qui soigne !!mais il faut accepter le dosage nécessaire jusqu’à 200mg ce que je refuse étant anti -médicament.

      Ces jambes sans repos , c’est intenable.Dans la journée ,je ne peux m’asseoir + de 5 mn et c’est parti !
      Depuis 2 nuits , c’est mieux , je ne me lève plus à 2 ou 3h du matin ne supportant pas la position allongée : avec 2 comprimés Adartrel dosés à 50mg et au réveil nocturne 3 gouttes de rivotril ; ainsi je dors jusque vers 6h.
      Il me semble que la journée est un peu plus calme mais c’est vraiment à confirmer.
      Ce truc -là empoisonne réellement la vie et que de fois j’en ai pleuré de rage.
      Gardons le moral , cordialement . Fernande.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Attention à l’erreur de frappe sur les dosages :il s’agit de comprimés à 0,50mg pouvant aller à 2mg et même 4mg selon avis du médecin.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • bonjour ,
      il est étonnant qu’à ce jour votre médecin ne vous prescrive pas ce qu’il faut pour les jambes sans repos - j’en avais depuis 8 ans et ttes les nuits je me promenais - Cela a disparu la première nuit aprés la prise du traitement du Dr. Dauvillier que je suis aller consulter à Montpellier ( alors que je réside à Nice ) . . . Cela sur les conseils du Dr. Sylvie Royan-Parola ( sylvie.parola@wanadoo.fr) . . . 2 cp. de Sifrol 0.18 ( à 20h00 )+ 5 gttes de Rivotril ( à 22h30 )
      Ceci , c’est MA prescription . . Pour vous il faut qu’un médecin fasse la VOTRE ! !

      NB - je suis dialysée depuis 16 ans et toutes les infos je les ai trouvées sur le NET alors quà l’époque , les médecins en France en était toujours à soigner avec du Rivotril à dose progressive
      - Il suffit de leur communiquer le résultat de vos recherches de manière à ce qu’ils soient informés et qu’à leur tour ils prennent conscience et agissent au mieux - certains le font , heureusement - c’est ceux la qu’il faut consulter ! ! !
      En ce qui concerne les " jambes sans repos " , mes infos venaient du dr. Lespérance du CHU de Montréal qui avait envoyé une ordonnance à mon medecin de Dialyse .
      Internet c’est parfait pour être informé . . à condition de croiser vos informations avec des professionnels concernés !
      Bien à vous
      Pierrette de Nice

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • j’ai des problèmes de jambes à la suite d’une prothése de hanches je frictione avec du SYNTHOL et celà calme la douleur

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • bj
    j’ai un enfant de 3ans qui est soumis à traitement de 5 gouttes de Rvotril chaque matin parce qulle fait des crises convulsives par moment. je m’inquiète beaucoup car la dernière fois quand on a cessé de lui donner ces gouttes, les crises ont repris de plus belle et cette fois avec des étirement suivi des douleurs musculaires.je me demande si rivotril est vraiment le traitement adéquat car l’enfant fait également de l’hyperactivité, ne se tient pas correctement assise donc ne marche pas, et ne parle pas non plus.
    merci pour m’aider si possible au wisslyss@yahoo.com

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Il ne faut surtout pas arreter d’un seul coup de lui donner ses gouttes, celà pourrait être trés grave. L’arret du traitement doit se faire tres progressivement.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Faites très attention avec le Rivotril qui est un médicament de la famille des Benzodiazépine.
      Allez voir le Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Benzodiazepine) assez complet sur le sujet et vous verrez que votre enfant a eu droit à l’effet "rebond".

      Personnellement je souffre d’acouphènes qui m’empêchent de dormir totalement et je sais que d’ici peu de temps ce médicament n’agira plus (accoutumance) et que je n’ai pas d’autre solution........

      N’hésitez pas a consulter d’autres spécialistes, mais les médicaments qui agissent sur le cerveau ne sont pas anodins.

      Bonne chance et bon courage

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • j ai 17 ans et je suis acro au rivotril avant j en prenai 1 comprime 2mg par jour mais kan mon psy ma arreter je suis devenu accro comme la drogue koi et j en souffre j ai deja ete aider mais parfois je rechute et j en prend j uska 20 comprime parce que je suis trop deprime et le psy m aide et mes parents aussi maisj arrive pas a men debarasser .je faisai une depression plus anorexie maintenant c trop de depression plus rivotril a tord et a traver j ai peur des concequances.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Bonjour Lara,
      je te comprends parfaitement, moi ce que je fais c’est que j’utilise du rivotril en goutte, et je me l’injecte en intraveineuse, parfois 50 ou 100 gouttes par seringue, et plusieurs seringues par jour. Il faut que tu fasse très attention, tu peux vraiment tomber dans le coma, avoir des très gros trous de mémoire, ou simplement avoir un neurone qui y reste. Ce que je te conseille, c’est d’arrêter graduellement, par pallier. La dépendance est trop forte pour arrêter d’un coup. Il faut faire attention à ce genre ed médicament, parce qu’en réalité c’est tout aussi dangereux que la drogue dur. Les héroïnomanes utilisent souvent du rivotril les jours de galère, alors fait attention a ne pas faire le chemin en sens inverse !

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Bordel ! Croyez-vous qu’après avoir lu ça, j’vais me procurer ce médicament que m’a prescrit mon médecin pour mon anxiété, mon état limite et/ou histrionique(et peut-être bien personnalité antisociale !? vrmt pu certain là je suis quoi !)

      Franchement, j’veux pas être un putain de junkie !

      Pkoi ce médicament est-il légal si, qu’en plus de mes crises d’angoisses ou mes passages à vide me rendant plus suicidaire, je pourrais passer à l’acte du suicide simplement en absorbant tous les comprimés !

      C’est quoi cette merde !? Merci de m’aider un peu...

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je te répond avec du recul sur ma propre expérience par rapport au Rivotril ;j’en ai pris pendant 8 ans 25 ggtes le soir+mylastan et skenan(sulfate de morphine)pour des douleurs lombo-sciatiques.Super pendant ces 8 ans et d’un seul coup Dépression,hospitalisation en psychiatrie, sevrage du rivotril en 6 semaines(trop rapide pour une personne en ayant pris pendant 8 ans ;Un sevrage sur 12 ou 18 mois aurait du être mis en place, mais incompétence de nos psy Français dans le domaine du sevrage des benzodiazépines(notament le Rivotril qui en est peut être la pire )Actuellement je le paye chèrement sous Anti dépresseur sédatif et introduction d’autres benzodiazépines pour essayer de compensser le manque.Je ne vie plus normalement, ne peu plus me lever le matin et angoisses permanentes jusqu’au coucher au moment où je prends mes 3 norset+laroxyl.Détresse pour une mère de famille,je ne peu même plus m’occuper de mon fils moi avant si active, levée 5h30 le matin, maintenant potage.
      Il faut surtout savoir que les benzodiazépines ont un effet dépresseur entre autre et qu’ils faut les prendre que sur une durée limitée à quelques semaines.
      Faites un tour sur les sites concernant le sevrage des benzodiazépines.
      Bon Courage ;
      Chrystel

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • le rhumato vient de me prescrire 7g de rivatol je suis comme toi j ai peur de tomber dans la dependance d autant que je suis dejas suivie pour une polyartrite rumatoiyde et une fibromalgye j ai impression d etre une pharmacie embulante. j ai pour moi la chance d etre une rebelle je vais essayer de gerer au mieux avec ca et de garder la tete froide .fais ce que tu pense devoir faire parle en autour de toi .je n ai pas encore touchee a se flacon
      .je suis dans l expetative !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Bonjour pourquoi mon docteur me donne ce medicament ,pour douleur dans mon bras guauche ?je n’ai jamais pris celui-ci !!!!!

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • efficaces pour les douleurs neuropathique et musculaires mais attention très grosse acoutumance et des effets secondaires à long terme qui peuvent provoquer une dèpression aigue et des troubles neurologiques important, j’en passe par là depuis qq mois après 7 ans d’utilisation de ce produit qui est un vrai poison pour l’organisme.Alors que ton toubib trouve une autre solution qu’un benzodiazépine.c’est la mort de ton cerveau assuré.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Merci pour ce message, un médecin d’une clinique de la douleur vient de me prescrire ce médicament pour des douleurs neuropathiques(algoneurodystrophie depuis 3ans au pied droit et le gauche est aussi touché)et il est vrai que de très nombreux problèmes personnels n’arrangent rien(pour le moral) mais lorsque je lis les nombreux témoignages, je n’ai vraiment pas envie même d’essayer.J’ai déjà reçu du Cymbalta,Lyrica,Cacitonine, gabapentine, Redomex... et à chaque fois, ce fut l’enfer : crise d’allergie,crise de spasmophilie,fibromyalgie... avec des semaines voir des mois pour m’en remettre totalement (après des prises de 3à4 jours max !!!!)
      J’ai très mal(jour et nuit,non stop), ne sais pas marcher plus de 300,400m, rester plus de 10min debout...Je fais de l’accupuncture toutes les semaines pour garder de la sensibilité dans les pieds et ainsi sentir la pédale de frein en voiture..., depuis peu je masse mes pieds avec de l’huile essentielle(Gauthérie)(et j’ai bcp moins cette impression d’étau !), fais de la relaxation et m’implique dans de nombreuses choses(qui ne demandent pas mes pieds...)pour m’occuper l’esprit.C’est pas super génial mais quand je lis ce qui peut m’arriver en plus....Je ne comprends pas la décision de ce médecin... N’existe-t-il vraiment rien d’autre ??
      Amitié
      Claire

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Avez-vous essayer l’anafranyl ou le laroxyl associé aux opiacés ou morphiniques.les deux premiers font partit de la classe des anti-dépresseur mais à faibles doses sont utilisés dans les douleurs neuropathiques.Le neurontin fait je pense partit de la famille de la gabapentine, si c’est le cas, vous en avez déjà fait l’essai.
      J’espère que vous aurez plus de chance que moi, car maintenant que je suis sous anti déprésseur sédatif, il est très difficile pour moi d’intrduire le Laroxyl prescrit pour la douleur, sans compter les effets du au sevrage du Rivotril et myolastan. Anxiété permanante et invalidante,et je ressent toutes les vibrations intérieur ou extérieure à mon corps(voir les sites d’information au sevrage des benzodizépines(rivotril entre autre)
      Bon courage,je sais qu’il en faut.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • suite a un avc, la neurologue ma prescrit du neurontin, du rivotril 25 gttes le midi et 10 le soir, en outre je prends du neurontin, du corvasal cela fait 12 ans que cela dure, je prends en outre a cause de deux infarctus du kardégic et également a cause de’une fracture du rachis et des deux derniers disques éccrasés coinçant mon nerf sciatique de l’exprim. je nai aucun effet secondaire pour l’instant, jai 71 ans et grace a ce traitement je suis encore en bonne forme. Je sais depuis peu que le rivotril ne pourra être proposé que par un neurologue ou il me faudra prendre du laroxil. Dans cette affaire, jaurai tendance a croire quil ne s’agit que de gros sous au profit des meurologues. Je pense que les responsables avec les histoires du médiator ne savent plus trop quoi faire et s’enflamment dès qu’un loby relativement puissant lance une campagne^pour récupérer l’exclusivité de la distribution d’un médicament.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Bonjour, j’ai une fasciculation bénigne de la paupiére depuis plus d’un an, un neurologue me prescrit du rivotril goutte. En lisant tous ces tèmoignages je n’ose pas commencer ce traitement. J’ ai dû prendre 1mois des oligo-èlèments , sans succés, donc je suis un peu perdue......

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • peut on prendre du rivotril suite a un avc ischemique il y a 2 ans merci de pouvoir me renseigner.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • A tous ceux et celles qui devront prendre du rivotril un jour, je leurs suggère de d’envisager une autre alternative qu’une benzodiazépine,surtout celle-ci.
    Je me sentait tellement bien pendant tant d’année avec cette molécule que je ne me suis jamais documentée sur les risques, et les notices d’infos dans les boites de médoc sont toujourrs pleines d’effets secondaires auxquels les médecins vous répondent,ce n’est rien les boîtes pharmaceutiques sont obligées de l’indiquer, mais cela ne vous arrivera pas.
    FOUTAISE, cela m’a fichue ma vie en l’air,ainsi que celle de mon petit garçon et de son père.
    Alors prudence et réflexion avant de prendre ce poison

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Effectivement, cela est du poison, mais le centre Anti Douleur le précise bien.
      Comme tout médicament, il ne faut en abuser.(quel que soit le médicament).
      Il fait être suivi et faire des prises de sang régulières.
      Et voir son médecin lorsqu’il y a des effets seconfaires.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • je prend du rivotril 3 gouttes le soir parce q je parle en dormant e la verite ce q m’arrive pendant la journee quelqun a vu ça deja ? sil vous plait dites moi

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • honnetement il faut éviter le rivotril même a faible dose ou le prendre très peu de temps car on s"accoutume facilement. Par ailleurs est ce grave de parler durant son sommeil ? Est ce durant tout le sommeil ? Je ne pense pas que cela soit nécessaire de prendre du rivotril car il est vraiment puissant !!! Alors un conseil y fr attention.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Bonsoir, je prend du rivotril depuis six moi pour un raideur aux cervical mais au debut je prenez 10 gouttes en suite mon rhumatologue m’a dit de prendre 6 goutttes car c’ete mon medecin traitante que m’a prescript cet dose mais je suis parti en colombie et je voulait profité de mon voyage mais j’ai ete toujour fatigue et avec de choque electrique ou retour mon rhumatologue m’a dit de ne pas arrete mais je peut dire que dix goutte je voyais d’elephant rose aujourd’hui je ne prend que 6 le soir mais je suis fatigue , tres anxieuse et avec de maux de tete et la douleurs il ne pas disparu je l’ai toujour et je peur de consequance de cet medicament je souhaite de bon corage a tous et de diminuer les dose dousement . moi aussi je vais le faire aussi parce que je veut vivre normalment sans cet medicament dangeureux. en plus mon rhumatologue m’a dit que je peut arrete de que il aura du soleil j’attend que ça en plus je suis en surpoids depuis la prise de cet medicament est que quelque vive le meme effect. merci de lo dire car si ce le cas je le arrete tout suit et pas quand il ferait chaud .
    Cordialement veronica.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Arrêtez avec vos histoires de Rivotril dangereux, vos crises d’anxièté, vos angoisses : celles-ci ne sont surement pas liées au Rivotril, mais à un état dépressif et non induit par le Rivotril. Il est parfois difficile de comprendre les textes des messages...

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • je suis d’accord avec vous. Je prends aussi du Rivotril, 7 gouttes le soir pour des douleurs musculaires et des violents maux de tête, et je n’ai aucun de tout les symptômes décrit sur ce site. Je pense que tous les médicaments qui servent à soigner les nerfs peuvent être dangereux quand ils sont pris à grosses doses et sur un temps assez long. Dès que mes douleurs disparaissent j’arrête et je suis très bien pendant plusieurs semaines. Quand mes douleurs reviennent je recommence et je ne dépasse pas une semaine de traitement et je suis en pleine forme, j’ai 58 ans. Donc respectez les doses que votre médecin vous donne, et cessez de raconter toutes ces balivernes.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • depuis combien de temps prenez- vous le rivotril ? pour affirmer qu’il n’y a aucun danger.
      un clinicien compétant de médecine interne a été scandalisé du fait que je prenais du rivotril(25 gouttes) tous les soir depuis de nombreuses années ansi que du myolastan(une autre benzodiazépine),et du skenan (morphinique).
      les benzodiazépines sont des dépresseur du systéme nerveux et sont loin d’être anodins.
      Alors quand je lis qu’il n’y a aucun danger, c’est ce que j’ai voulu entendre depuis de nombreuses années, mais les médecins vous racontent ce qu’ils veulent et ne vous mettent pas en garde des effets secondaires pouvant survenir.
      Alors oui prenez le si vous en avez vraiment besoin, mais attention à la surmédication , et soyer vigilant sur votre changement de comportement et informer votre entourage avant qu’il ne soit trop tard.
      personnellement je fait une dépression suite à ces médicaments, et de plus un sevrage trop rapide(6 semaines en clinique)alors qu’il aurait fallu au moins 1 an avec une autre benzodiazépine à demie vie plus longue, je ressent tous les jours des syndromes prolongés au sevrage.
      Merci aux psychiatres Français, allez-vous documenter sur le sevrage progressif des benzodiazépines .Les anglo-saxon sont plus en avance que les Français.
      Bref il faut trouver le psy où médecin qui sera à votre écoute pour vous aider dans ce sevrage.
      Oui, je suis outrée de lire que le rivotril n’est pas dangereux

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Je suis tout à fait d’accord avec vous !
      - Le Rivotil est un des MEILLEURS anxiolytiques ( entre autres. )

      En outre sa marge thérapeutique est très grande comme celle du Clorazépate dipotassique. Ce sont des médicaments sûrs et efficaces, utilisés pour traiter des pathologies autres que celles qui figurent sur la notice, commerce des laboratoires oblige ! ! ! -

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • tout a fait daccord j’ai plus de vie je suis un légume mopn couple est en ruine mes enfants m’en veulent c’est vraiment une merde !
      je voudrais mourrir

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • je prends rivotril depuis 2semaines, j’ai commencé par 5g puis 10g mais depuis 4jours je n’en prends que 5g le soir depuis trés longtemps j’ai des problèmes cervicales avec raideurs,migraines et névralgie J’avais les bras engourdis ,fourmillements,douleureux chaque nuit j’avais peur d’aller me coucher aprés de nombreux examens radios rhumatologues anti-inflammatoire rien sauf le rivotril pour pouvoir dormir et etre un peu en forme la journée
      pourquoi pas !!!

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • JE RECONNAIS QUE CE TYPE DE PRODUIT ENTRAINE DES EFFETS SECONDAIRES ENORMENT DEPUIS 2008 QUE JE LE PREND UN DEMI COMPRIME LE SOIR TOUJOURS FATIGUE BEAUCOUP D ANGOISSE PLUS DE DESIR SEXUELLE PARFOIS JE NE SENS PLUS MES JAMBES JE SAIS QUE MON CONJOINT NE VEUT PLUS DE MOI PARFOIS AGRESSIVE PERTE DE MEMOIRE MAL DE TETE ET AUX YEUX ACTUELLEMENT JE LE PREND UN ET DEMI TOUS LES TROIS JOURS POUR EFFACE CE PRODUIT CA MARCHE JE RETROUVE UNE SENSIBILITE MES SENS JE PREND VRAIMENT SI BESOIN UN COMPRIME EN CAS DE CRISE DE CLONIES CAR JE FAIT DES CRISE D EPILEPSIE PARTIELLE SUITE E L ACCOUCHEMENT DE MA FILLE J AI EU UNE ECLAMPSIE MAIS JE RELATIVISE JE COMPREND VOTRE SOUFFRANCE MAIS NE PERDAIS PAS VOTRE GOUT DE VIVRE VOUS AVEZ DES QUALITE SI VOUS VOULEZ EN DISCUTE JE SUIS SUR FACEBOOK JOLY MARIE AGNES OU MON EMAIL jolymarieagnes@live.fr ne perdais pas espoir je suis la si vous voulez en discuter a bientot bon courrage

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • bonjour,
    moi j ai juste besoisn d une reponse a une question,

    j ai un flacond e rivotril dans les mains de 20ml clonazepean

    est ce qu avec un flacons en le buvant en entier on peut en mourrir

    merci

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Oh ! pas de connerie hein !!?

      En plus non, tu risque juste de tomber dans le coma, et si on t’emmène aux urgence ils te font une injection d’antidote, et tu sera en pleine santé en une demi heure. Donc pour un suicide pas l’idéal.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • JE PRENDS DU RIVOTRIL 5 GOUTTES TOUS LES SOIRS DEPUIS ENVIRON UNE BONNE DIZAINE D’ANNEES POUR DES DOULEURS LOMBAIRES J’AI SUBI UNE ARTHRODESE DU RACHIS DORSO-LOMBAIRE ET MALGRE LES 2 OPERATIONS J’AI TOUJOURS DES DOULEURS ET DES CRAMPES DERNIEREMENT UN NOUVEAU RHUMATOLOGUE M’ A PRESCRIT DU LYRICA POUR ESSAYER D’ABANDONNER LE RIVOTRIL MAIS JE N’OSE PAS COMMENCER CE TRAITEMENT DANS LA MESURE OU J’AI LU QU’IL Y AVAIT PLEIN D’EFFETS SECONDAIRES AVEC CE MEDICAMENT ALORS JE CONTINUE DE PRENDRE MES 5 GOUTTES DE RIVOTRIL LE SOIR MON ORGANISME EST A PRESENT HABITUE ET COMME JE SUIS SENIOR JE ME DIS QUE PRENDRE CA OU AUTRE CHOSE POUR LE RESTE DE MA VIE CE N’EST PAS TROP GRAVE SURTOUT QUE LE CHIRURGIEN QUI M’A OPEREE M’A SUGGEREE DE LE CONTINUER A VIE MAIS C’EST VRAI QUE C’EST ASTREIGNANT TOUS LES SOIRS IL FAUT Y PENSER J’AI VOULU BAISSER LA DOSE PROGRESSIVEMENT MAIS J’AVAIS DES ANGOISSES DONC J’AI VITE REPRIS MA DOSE QUOTIDIENNE ET JE FAIS AVEC ET QUAND MES DOULEURS SONT TROP FORTES JE PRENDS PONCTUELLEMENT DES ANTALGIQUES ET DES ANTI-INFLAMMATOIRES ET CAR JE SUIS AUSSI UNE MIGRAINEUSE JE PRENDS MON DIERGO-SPRAY POUR ME SOULAGER VOILA TOUTES MES MISERES ET JE PORTE AINSI MA CROIX MAIS IL Y A DES JOURS OU ELLE EST LOURDE

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour à tous, je tiens à vous faire part de mon inquiétude car j’ai une amie qui à se médicament depuis près de 2ans maintenant car elle avait des douleurs, celle-ci sont passées à présent mais elle se sent mal dans sa peau et prend le rivotril tous les jours, elle est dans un état abominable on dirait qu’elle est "choutée" à longueur de journée, elle en a déja pris 30 ! En plus elle sort boit, fume.. elle en est complètement dépendante ! Je n’arrive pas à comprendre pourquoi son médecin lui en prescris encore, j’ai peur pour elle.. Si quelqu’un pouvait me donner des conseils, Merci

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Je pense que tu es une bonne amie car tu a remarquer le changement de comportement de ta copine.
      Oui inquiéte toi , il faut absolument consulter un médecin en précisant, tout les drogues absorbées , l’alcool y compris et le changement de comportement, cela ressemble à une dépréssion peut être due à la prise du rivotril, je ne connais pas le contexte, mais il faut rapidement consulter ,et attention au sevrage du rivotril, il faut qu’il soit très progressif, souvent avec une substitution par une autre benzodiazépine à durée de vie plus longue.
      cf le site sur le sevrage progressif des benzo

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Fais attention a ton amie... Je ne sais pas quel age tu as mais moi j’en ai 18 et j’ai eu du Rivotril a prendre pendant plusieur mois comme anxiolitique. A cause de ce médicament, j’ai fait une dépression, une vrai descente au enfer, je fumais 2 paquet par jour, je buvait le week end, mes notes ont chuter a une vitesse... Mes amis ne me reconnaissaent plus : j’étais devenue un légume et les seul fois ou j’étais réveillée, j’etaitglaciale, mechante,... J’ai perdu l’appetit et j’ai perdu 7kg (45kg pour 1 ;62m)... Je suis devenue acro a ce medoc car lorsque je le prenais ca me vidais la tete et j’oubliais (ca pour oublier ! parlons des trous de memoire : je n’arivais meme pluys a me souvenir de ma journé parfois !) les mechanceté que j’avais pu faire ou les prise de conscience de ce qui m’arrivait... Un jour un evenement très desegreable m’est arriver jai alors pris la bouteille et je lai bu en entier : je me suis reveillé 3j apres a l’hopital... Sachant qu’avant de sombrer dans le coma j’ai aparement eu un acces de folie...
      Donc pour ceux qui disent que le Rivotril est un médicament qui n’est pas dangereux, demander aux proches de ceux qui on eu des experience simmilaire a la mienne ou directement a eux meme car il y des choses avec lesquelle on ne rigole pas...

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Je prend du Rivotril depuis 5 mois à raison de 3/4 gouttes la nuit pour me décontracter pour ma nuit (paniques nocturnes)
    J’ai actuellement une absence d’éjaculation même si la relation est nouvelle et le stress peuvent jouer, j’ai compris que ce médicament pouvait diminuer ou amoindrir l’éjaculation... Ce soir je préfère stopper ce médicament et voir s’il y a une amélioration xD

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • 5 gttes de rivotril au début pour atténuer mes douleurs je passe sur les maladies, j’en suis à 20ou25gttes la nuit plus du zoplicone et du zamudol retard ! je ne soupporte plus cette mixture ! j’ai fais hier une sorte de surdosage ! ralentissement des gestes ,de la parole , troubles de la mémoire état d’ébriété chute et cela toute la journée ! je réduis les doses ! mon médecin me donne tout cela depuis des années et il ne prend pas la peine de prendre ma tension ! j’ai vraiment eu peur et le pire c’est que je souffre toujours !attention aux mélanges de substances trés dangereuses ! je vais consulter un vrai médecin et un centre auti-douleurs !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Je m’appel eric j’ai commencer un traitement au Rivotril, j’ai eu un excès de violence au bout de 10 jours, je me souvenais de rien le lendemain matin ou vaguement, se médicament ma été prescrit par un médecin remplacent pour un problème de cholestérol élevée, sans m’en rendre compte, tous les effets indésirable de se produit on agit sur moi, j’ai absorbe ce produit (tous le flacon) en 10 jours, veuillez me répondre très rapidement (envie suicidaire)

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • ATTENTION AUX FEMMES ENCEINTES

    Je suis épileptique depuis mon enfance, je suis sous traitement anti-épileptique + Rivotril car il m’arrive d(avoir parfois de légères convulsions ou des gènes (bruits auour de moi qui me dérangent, la foule, le stess, la chaleur... ) bref, le Rivotil dans la poche en cas de malaise, c’est normal, j’en prends jusqu’ à 20 gouttes voires plus si je suis en manque
    J’ai su que j’étais enceinte en avril 2008 et avec les nausées, j’ai été immédiatement dégouttée du Rivotril, plus une seule goutte pendant au moins 1 semaine, et je me suis retrouvée dans le coma chez moi par terre effondrée.... mon mari a tout vu n’a rien fait pendant la très grave crise, il m’a simplement expliqué en détail ce qu’il a vu et m’a consolée. Mon gynéco m’a dit que ce genre de crise est très très grave et que si je ne reprenais pas le RIVO, je risquais de refaire des crises du même genre et perdre mon bébé.
    Aujourd’hui je suis maman d’un mignonne petite fille en pleine forme et en bonne santé !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour,

    j’ai lu tous les messages et personne ne parle de la Sclérose en plaques. Je souffre de SEP depuis maintenant plus de 5 ans, et lors de ma première poussée du Rivotril m’a été prescrit pour soulager les symptômes. Ca m’a vraiment permis de passer le cap. Durée du traitement : environs 3 mois, sevrage en diminuant progressivement sur 1 semaine (de 10 à 5 gouttes, puis 3 gouttes).

    Cette semaine je fais une nouvelle poussée de SEP, et cet après-midi je ne pouvais pratiquement plus me servir de ma main gauche. J’ai consulté hier et j’ai eu un flacon de Rivotril. Ce soir j’en ai pris une dose de 8 gouttes au repas, et 3 heures plus tard je n’ai pas complètement récupéré ma main gauche mais je peux à nouveau saisir des objets sans souffrir le martyr et bouger les doigts à peu près normalement. le Rivotril a donc véritablement amélioré mes symptômes. Evidemment, dès lundi matin c’est coup de fil au neurologue pour traiter la poussée et ensuite arrêt du Rivotril dès que les douleurs seront supportables sans ce médicament.

    Bref, tout ca pour dire que le Rivotril en lui-même peut apporter un véritable soulagement quand il est utilisé à bon escient. Par contre, il est clair que ce n’est pas un médicament à prendre à la légère. Si vous avez un doute sur votre médecin changez-en. J’ai la chance d’avoir un médecin traitant et un neurologue qui sont très bien et en qui j’ai toute confiance, et cela me paraît indispensable pour tout traitement lourd, SEP ou autre.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour, je prends du rivotril depuis 3 semaines (6 gouttes le soir au coucher) pour me détendre les muscles. J’ai souffert pendant 6 ans d’un DIM (déséquilibre intervertebral mineur), tout a été remit en place, mais le DIM a engendré la "perte" d’activité d’un muscle dorsale du fait de la compensation de son opposé. Le rivotril m’a été prescrit afin de relacher le muscle "actif" et de relancer le muscle "inactif". Ce soir cela fait plus d’une heure et demi que j’ai pris mes 6 gouttes et je suis encore éveillé. Il m’arrive de les oublier, cela ne me gêne pas spécialement. J’ai ce traitement à faire pendant 3 mois. J’ai pu remarquer pas mal de trous de mémoire durant la journée, mais rien de plus, pas d’effet de dépendance. Tout ce que je sais, c’est que je suis guéri de ce dim et je remercirai jamais assez mon nouveau médecin pour m’avoir effacé mes 6 ans de calvair sans compter que je n’ai que 21 ans. Bonne nuit à tous

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • au maroc, c’est 1e drogue, chez la jeunesse pauvre n’ayant pas les moyens de se procurer de la cocaine ou autres. le prix dune pillule varie entre 1 et 2 euros...
    le reportage est en arabe desolé : http://www.youtube.com/watch?v=jrbIznnmO9I&eurl=http://www.facebook.com/home.php%3F&feature=player_embedded

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • je suis pas daccord avec la majorité des articles que vous postez !
    c’est un médicament et comme les autres médicaments ils y a des effets secondaires et des contre indication...
    j’ai lu un article ou quelqu’un prenais 10gouttes et voyais des éléphants roses je cite...
    personnelement jai 18ans jen prend aussi 10gouttes par soir pour un problème au niveau de ma machoire ça maide a me détendre mais les problèmes de vue font partie des effets secondaires et ça doit arriver très rarement...
    moi qui fait 60kg je n’ai aucun problème avec ce médicament... alors après je sais que cela dépend des morphologies mais bon... il faut simplement respecter les doses prescrites et si vous avez des sensations bizarres consulter immédiatement un médecin... mais vous savez ce médicament aide écnormément de personne qui souffre comme moi a ne pas dormir la nuit ou meme bien pire... et je suis contente qu’il existe...
    trop de médicaments sont interdits maintenant alors qu’ils pouvaient sauver des vies et rendre le sourire a des personnes ! pensez y avant de poster des messages de ce genre... et de faire peur au gens...

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • JE pense qu’il ne faut pas diaboliser le rivotril. J’ai des problèmes d’acouphènes et mon medecin me l’a prescrit pendant 3 mois jusqu’à 10 gouttes maxi tous les soirs. Certe, ça n’a pas éliminé les acouphènes, mais ça les a nettement atténué et ça diminue la nervosité qu’engendre les acouphènes. Donc je continue pour l’instant.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Bonjour,

      où en êtes vous avec vos accouphènes et Rivotil ?

      Merci.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Moi je suis sous rivotril (en gouttes) depuis 11 ans pour le traitement d’acouphènes (j’ai maintenant 63 ans). Au départ c’est mon ORL qui me le prescrivait et ensuite mon médecin traitant, à raison de 30 à 50 G par jour, le soir. Après quelque temps, acouphènes en forte baisse. Supportables.

      Suite à la nouvelle réglèmention, je me suis retrouvée sans rivotril et jai crû deveni folle car mes acouphènes qui étaient devenus supportables ont donc repris de plus belle suite à un arrêt brusque. Jai vu un neurologue en urgence car j’ai cru je ne tiendrai pas plus longtemps. J’ai repris le rivotril il y a 3 jours, 10 gouttes dans le courant de l’après midi et 20 le soir, les acouphènes ont diminués un peu, mais je pense qu’il faudra un certain temps avant qu’ils ne disparaissent compte tenu que je suis restée près de 3 semaines sans traitement. Depuis le temps je n’avais plus d’effets secondaires (au début 2000, oui jétais un vrai zombie) mais depuis, plus rien à part que mes acouphènes étaient presque silentieux. Actuellement, à la reprise après coupure, je rescents une grands fatigue l’après midi, je somnolle, mais à côté des acouphènes ce n’est rien. J’attends maintenant que le rivotril fasse son effet comme au début. Effectivement, un médecin traitant ne peut plus depuis le 1er/3/2012 prescrire ce médicament. Il faut passer par un neurologue (moi je n’ai eu aucun problème, ce dernier ayant vu défiler nombre de personnes ateintes d’acouphènes, il a très bien compris mon désespoir, cest lui qui a dû remplir le chèque tant je tremblais. Depuis la reprise de mercredi dernier, je nai plus de tremblements, plus de crises d’angoise. Il m’a fait cette ordonnace sécurisée pour 12 semaines, ensuite mon médecin traitant pourra m’en prescrire et je doit revoir le neurologue, 1 fois par ans, pour relancer l’ordonnance.
      Bon courage.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • c un médicament dangeureux je trouve car on peut le prendre et changer les donnes si un gros coup de spleen’s survient on prend toutes les gouttes et qu’arrive t-il ???on dort pendant 7 jours ou l"on simbre dans le coma ???
    Moi je prends du lexomil pour les angoisses et 20 goutes de tercian et je connaissais pas le rivotril mais mnt j’en vois partout....

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Après plusieurs mois d’insomnie traité par stinox, noctamide, mogadon,et toute une autre ribembelle, mon médecin s’est décidé à me prescrire du rivotril à raison de 15 gouttes au coucher. Et bien voilà je ne dors toujours pas. On m’a conseillé de passer un scanner cérébral et de contrôler ma tiroide. Advienne que pourra !!!

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Paraplégique suite a un accident on m’a donné du Rivotril 2mg un le soir en reéducation
    j’ai continué le traitement a ma sortie,cela fait maintenant 10ans, depus peu j’ai décidé de diminuer la dose car je me suis aperçus qui m’empèche une bonne assimilation,depuis 2 mois je ne prends plus qu’un demi mais je dois dire que les premiers jours furent pénibles ! A présent je vis bien en prenant un demi,mais je sens que cela va entre trèsn difficile de m’en débarrasser totalement. Mon avis est que ce médicament est efficace mais a utiliser avec prudence car ça peux devenir une "came".

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonsoir cela fait 2h que je lis ces temoignages ouf !! je suis estomaquée entre ceux qui deviennent accro , ceux qui melangent ce medoc à d’autres , ceux qui se laissent influencer et ne commencent meme pas leur traitement par peur de ce qu’ils viennent de lire (dans ce cas inutile d’aller chez le medecin) certes je n’ai que 5 mois de recul
    , et touts les medicaments sont plus ou moins dangereux de meme que touts les medocs ont des effets indesirables y compris l’aspirine ,il suffit de ne pas faire nimporte quoi avec ,vous n’avez peut-etre pas le bon medecin ,au debut de mon traitement qui a eté progressif en dosage (la douleur s’est attenuée a un seuil tolerable apres 9 gouttes bien sur que si j’en prends 20 je n’aurai plus mal du tout faut-il choisir entre la peste et le cholera ???)
    j’avais ordre de l’appeler touts les deux jours et au tel : c’etait un veritable questionnaire et il m’a fait promettre de ne pas lire la notice du medicament (heureusement)aujourd’hui je comprends pourquoi ,je lui fais confiance car je suis convaicue qu’il sait ce qu’il fait , et sincerement quand on souffre et que rien n’y fait ,on est bien content de le trouver le Rivotril seulement il y à des regles à respecter , surtout pas d’alcool !!! apres une soirée bien arrosée je n’en prends pas et si je dors moins bien je mets cela sur le dos de l’alcool. j’éspére redonner confiance par ce temoignage ,et surtout choisissez bien votre doc.......Anna

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • je suis ok avec vous cela fait deux ans que je souffre d une hernie dait discale j ai essaye pleins de traitements et depuis le mois d aout je prends cinq gouttes de rivotril je dors beaucoup mieux et on dirait que cela me soulage un peu les grosses douleurs si cela pouvait deja me reduire de moitie ce serait deja du bonheur

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • hello !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      je suis ampute fémorale , bref je n ais plus de jambe après cela le membre fantôme
      j ai du rivotril durant deux années cela a fait du dégât dans mes neurones
      après la visite médicale régulière cela était "normal" désole a dit le docteur
      mais c était le "prix" a paye

      pas bon du tout comme médicament avec des effets secondaires durement

      il ne faut l arrêter de suite y a l est en douceur et reconstruire ces neurones

      salutations

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • BONJOUR MOI AUSSI JE SUIS AU RIVOTRIL 6 gouttes le soir p our un manque de sommeil . je me reveille quand meme toutes les nuits a 3h du matin et je suis tous le temps fatigue j ai aussi les yeux fatigue toute la journee donc je pense que ce medicament ne me convient pas je pense que je vais l arreter progressivement et avec tous les temoignages je pense que j ai raison mais ca n engage que moi salut a vous et merci

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour,

    Je prends des gouttes de rivotril 2,5 mg et je voudrais a la place le prendre en comprimes quel est l’équivalent en dosage, merci de me repondre rapidement

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonjour

    J’ai été sous rivotril pendant plusieurs années et suis en invalidité du fait de son sevrage qui est pour moi terrible comme pour 80% des victimes, cependant je souffre en plus d’un syndrome prolongé de sevrage aux benzodiazépines qui peut duré 10 ans après l’arrêt pour 10 à 15% des peronnes sous prescription.
    Alors : attention !
    Vous pouvez trouver des informations sur les dangers des benzodiazépines ici :

    http://cid-1a9bf45e79c64b0c.spaces.live.com/

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour à vous,

    J’ai eut ce médicament pour mon grand père, pour l’aider à dormir et aussi à cause de ces jambes (il avait du mal à marcher).
    Mais je devais lui en donner à de très rare occassion, surtout quand j’avais besoin de dormir (toute les 45 mn je devais lui dire d’aller ce coucher, que c’etait que 2 h du matin).
    Arrivé un moment, j’ai décidé de le prendre moi même, donc sans suivi médical, et ca m’a couté cher !
    Il y a eut un soucis avec mon grand père, j’ai dut appeler le SAMU et il a été hospitalisé.
    Mais moi, j’ai commencé à prendre du RIVOTRIL de plus en plus souvent, jusqu’à 20 gouttes avant de dormir.
    Le soucis c’est que j’ai commencé à faire une dépression, et ca n’a fait qu’empirer.
    J’ai vraiment pensé au suicide, et des amis ont pris contact avec une amie d’enfance que j’avais perdu de vue, et là, la puissance du rivotril c’est manifesté. Quelle saloperie.
    J’ai arrêté le rivotril, brusquement, et ca m’a vraiment fait faire de grosse connerie.
    J’avais cette sensation de pouvoir la perdre à tout moment, j’en dormais plus, j’étais véritablement anxieux, mais le pis, et la nuit, et ça, sa fait peur, je perdais le controle de certains membres, surtout les jambes qui bougaient (ca à durer que 3 ou 4 jours) j’ai eut des engourdissement de mon avant bras et de ma main gauche, pendant presque 2 mois, je parle pas des dolipranes que j’ai dut prendre pour les mots de tete.
    Mais ça, je m’en fou un peu, le plus emmerdant de tout, c’est le comportement que j’ai eut avec elle, et comme elle m’a dit ces derniers jours, je l’ai carrement harcelé, par mail, telephone, sms. Je l’ai plus ou moins menacé (pas de blessures physique ou aggression physique, mais de me suicider à cause d’elle) et j’en passe.
    Il m’a fallut plus de 2 mois pour réaliser les conneries que j’ai fait, et moi qui me pensait invulnérable, et bien, je me considère comme une grosse merde d’avoir jouer au con avec ce medoc de merde !

    Si je suis tombé sur ce site, c’est que je cherchais justement un site qui met les dangers du rivotril, pour essayer de lui prouver que je ne suis pas la seule personne à avoir des soucis. Mais je vois que tout le monde a des effets plus ou moins différents, mais je suis loin d’être le seul !
    Je ne comptais pas poster, mais en lisant, j’ai vu que des gosses jouaient au con avec ce medoc, alors je voulais les mettre en garde, c’est vraiment une saloperie.

    Et pour ceux qui cherchent à savoir si il faut prendre du rivotril ou pas, je vous recommande vivement avant d’en prendre, de prévenir vos proches, familles et amis qu’avec ce medoc, vous risquez de ne plus être vous meme, que vous risquez d’avoir un comportement bizarre, et si ca ce produit, demandez leurs de prevenir votre medecin. Parce qu’il peut y avoir de grave soucis avec, et si vous dites des conneries ou autres, vous aurez prevenu que c’est le medoc.
    Mais si vous pouvez éviter, évitez le !

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • bonjour,

      dômmage j’avais expliqué mon vécu sur ce poison sur cinq pages et je sais pas elles ont disparues.
      Je vais donc les synthétiser
      1) prise de xanax ( trois quatre par jour pendantsept ans)( cela correspond a 30 ou 40 mg de valium)
      é Quatre sevrage dont trois se passent a peu prés bien en trois semaines( je savais que c’était facile d’en sortir et qu’il n’y avait pas de douleur juste un peu de tension et du mala dormir pendant une semaine)
      Dernier sevrage en 15 jours et toujours pareil sans rien a part des neuroleptiques pour m’assomer( j’ai vécu un film d’horreur psychiquement je suis devenu fou pendant quinze jours. En sortant j’ai commencé a avoir des troubles moteurs et sensoriels graves au point que j’ai été hospitalisé en neurologie qui a diagnostiqué une compression de la moelle avec opération a l’appui si ca ne s’améliore pas ( risque trétraplégie et autres).
      JE lis beaucoup sur le sevrage des benzos et je comprends que j’ai été mal soigné .Pour un consommateur a long terme plus d’un an il faut diminuer trés progressivement ( 1mg par semaine une fois que vous avez converti votre cachet avec du valium car c’est l’unique cahet valable pour se sevrer . C’est toujours la même molécule mais c’est une benzo a vie longue pour ne pas sentir le manque . Sans ça vous soufrirez trois fois plus tous les jours ( lisez professeur ashton hether " comment se sevrer des benzodizepines ; elle explique tout notamment tout vos symptômes et pourquoi rien n’est laissé au hasard , c’est pas trés long et passionnant. Cela vous permettra de comprendre ce qui vous arrive et surtout de ne plus faire confiance à tous ces psy ou généralistes qui ne connaissent rien sur cette molécule de la mort.
      Bie,n plus dangereux que toutes les drogues connues, même aprés le sevrage on souffre parfois encore des mois mais beaucoup moins bien sûr.
      Continuer ce n’est pas ^possible car lorsque le corps est devenu dépendant il développe une tolérance qui produit les effets contraire aux effets recherchés ( crise d’angoisse, agoraphobie, peur de la foule, dépresion, sensation d’être dans un brouillard tous les jours, diminution des facultés intellectuels ( trés importantes ; perte de la relation à l’autre , diminution de la libido et plus généralement perte de tous anciens repairs remplacés par la prise du cachet.
      Quelle vie pour ceux a qui le comprimé commence a ne plus faire l’effet des quetres premières semaines ( prescription légale quatre semaines pas plus, non respecté par les médecins )
      Je suis conterné devant cette indifférence a temps de souffrance. Des millions de gens sont atteinds dans le monde et surtout en amérique et angleterre.
      Allez visité you tube " benzo video" vous verrez.
      A plus

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • En ce qui me concerne c’est le Stress qui m’a rendu malade (Stress récurant, intense avec en plus angoisses et inquiétudes). Mon cerveau ’a pas pu tout gérer et la maladie est apparue. Aujourd’hui je suis sereine, ma vie est équilibrée et je peux envisager une guérison. Mais je sais que celle-ci s’accompagnera de fatigue et de douleurs et sera peut-être longue. Il faut se faire aider, les médicaments nous aident et le rivotril soulage.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • je prends 11 gouttes de Rivotril le soir et un cachet de Ropnirol. Cela elimine totallement mes pbs de jambes sans repos. Un effet secondaire notoire ; des reves. J’ai l’impression de mener une double vie la nuit. Supportable, mais parfois un peu "derangeant". Rien de mechant. Je n’arreterai pas car je dors comme un bébé. Je n’ai pas de problèmes pour me reveiller et je sort dans l’heur fair des courses à pieds de 10/05km ! pas le moindre endormi !! Sans ces medicaments je ne dormirai pas !!
    Soyez indulgent avec mes fautes de grammaire etc.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonjour
    a mon tour de dire ce que j’en pense
    je suis monté jusqu’a 20 gouttes doucement
    (pour les acouphenes et me faire dormir)
    mais puis j’ai stagné a 20 gouttes
    et plus d’effet .
    Donc je suis redescendu tout doucement 1 goute en
    moin par semaine (oui c’est long ..mais c’est pas grave)
    et tout vas bien et je n’en prend plus
    c’est pareil avec tout les médicaments avec dépendance
    faut prendre sont temps.
    pour moi y a pas a avoir peur
    d’ailleur je pense meme en reprendre
    cordialement a tous

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • J’ai une probable neuropathie de la jambe gauche et mon médecin m’a prescrit 5 gouttes de rivotril le soir au coucher. Tout ce que j’ai lu sur ce médicament me fait un peu peur. Pouvez-vous me renseigner ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • En ce qui me concerne, je souffrais (et parfois encore) d’impatience dans les jambes. On m’a prescrit Rivotril 5 gouttes le soir au coucher. Cela aide en effet à dormir. Seulement, j’ai résolu (comme avec d’autres médicaments) de n’utiliser Rivotril qu’en cas de crise. En somme, je gère mon traitement tout seul et ne l’utilise pas au long cours, ce qui évite l’accoutumance et la nécessité d’augmenter les doses. Son efficacité est bonne pour moi, et je ne l’utilise désormais que très rarement.
      Bonne chance pour l’avenir.

      GG

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Je viens de lire beaucoup de vos messages mon mari prend 15 gouttes de rivotril tous les jours pour une SEP et cela depuis 22 ans et jusque la tout ce passe bien il n’a pas de symptomes autres ou d’effets secondaires

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour,je prends 5 à 6 gouttes de Rivotril le soir pour une fibrose post-opératoire suite à une opération hernie discale L5-S1.Grâce au Rivotril je peux enfin dormir tranquille sans que ma jambe( en fait mon nerf sciatique)ne bouge continuellement par accoup.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • moi aussi j’ai pris du RIVOTRIL 5gouttes tous les soirs pendant plus de six mois suite à des prolèmes de nevralgies craniennes et des brulures dans la bouche et les gencives.Le traitement a été très efficace sur la névralgie mais pas pour les brulures.Progressivement j’ai décidé de l’abandonner (sommeil lourd et réveil difficile).Sur les conseils de mon mèdecin généraliste ,je ne le reprends que pendant 10jours lorsque j’ai vraiment mal(au meme dosage) ; c’est tout de meme un remède très puissant qui brouille un peu la mémoire.C’est pourquoi il faut que j’ai vraiment mal pour le reprendre.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bjr je prend du rivotril 8 gouttes tous les soirs + du betaserc et du vastarel matin et soir pour traiter un accouphene severe unilateral ,(maladie de meniere) sourd a 80 pourcents du cote droit .l appareillage ne s avere pas tres efficasse car il amplifie le sons exterieurs mais ne corrige pas les frequences ...je souffre aussi d hyper acousie (les bruit capter dans l oreille saine amplifie l accouphene dans l oreille malade ) mon dernier espoir se porte vers l ostheopatie .....je ne sais plus quoi faire ..suis limite deprime

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Bonsoir Jean Noel
      Je souffre d’accouphènes depuis 6 ans environ et seul le Rivotril a pu faire un petit quelque chose pour moi. Je prends 3 gouttes le matin, le midi et 7 le soir. Dans mon cas j’ai trouvé un équilibre avec cette posologie. Mes accouphènes ont diminué et la nuit je dors correctement en rêvant sans être KO dans la journée. C’est mon cas et ce qui est valable pour moi ne l’est surement pas pour une autre personne. Le traitement des accouphènes et de l’hyperacousie, c’est long mais il faut s’accrocher. Il y a le forum de france accouphènes où tu pourras, si tu le désires, discuter avec des personnes ayant des pathologie semblables aux tiennes. Bon courage

      Cordialement
      Marcus 60

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • je prends du rivotril depuis janvier 2007 pour des acouphènes apparus en 2002 avec une brutale aggravation en 2006 qui m’a plongée dans une déprime avec perte de 7 kilos, je n’ai jamais dépassé 10 gouttes et dès que j’allais mieux je retournais à 5 gouttes le soir, actuellement je fais un long travail avec un acupuncteur homéopathe depuis un an j’ai essayé de me sevrer mais j’ai échoué au dernier moment (acouphènes insupportables) actuellement je suis à 4 gouttes et me sens prête à diminuer très progressivement (1 GOUTTE PAR MOIS)
    dixit mon médecin et j’espère bien me débarasser de cette drogue car il faut bien la nommer ainsi mais pas forcément la diaboliser elle m’a sauvée la vie car j’étais au bord du suicide. Ceci dit les effets secondaires on ne s’en rend pas compte tout de suite on les analyse par la suite et ils sont là, la plupart des doses que je viens de lire son incroyablement élevées pour des personnes non epilleptiques c’est effarant ! je choisis maintenant la voie de la médecine douce sous toute ces formes car la médecine allopathique ne peut rien nous apporter et c’est bien connu à nous acouphéniques ;

    Courage à tous et toutes

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour,

    Je prends du rivotril depuis 9 ans suite à une poussée sévère de SEP (sclérose en plaques) qui m’a laissé des séquelles.C’est le seul médicament qui soulage les douleurs neurologiques, genre brûlures, décharges électriques etc. J’ai essayé auparavant du Liorésal, Mylastan et Lyrica que je n’ai pas supporté.

    Je prends 10 gouttes le soir et je sais que je ne peux plus m’en passer. J’arrive à dormir sans être réveillée toutes les heures par des crampes ou pire des décharges électriques.
    Je sais que je suis devenue dépendante de ce médicament mais tant pis. J’ai retrouvé un confort de vie et un optimisme face à l’avenir.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • J’ai pris plaisir à cette douce torpeur que m’offrent ces goutes de 5. 10 ; 20 50 mélangées à un atarax 100mg ; je suis bine, ...
    Je vais ls augmenter, dormir dormir, c’est tout ce que je demande, quelle douceur Le réb=veil se fait tard et l’aprem j’en repre,ds goutes
    Je me ficje de ce qu’iladviendra, je nr’ai plus de chagrin, je n’ai plus mal
    A eci je prends prozac i par jour
    Je veux juste dormir et tout oublier

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonsoir ou bonjour aux insomniaques...c la 1ere fois que je viens sur un forum de discussion santé, et bonjour les scénarios catastrophes !!!! Que chacun amène son témoignage perso soit, je peux comprendre que les gens en souffrance aient besoin d’etre rassurés, mais bon sang vous vous rendez compte du mal que vous faites aux travers de certains témoignages ??? Je suis atteinte d’une maladie rare (2 cas ds la,littérature mondiale) bourrée de cortisone, d’endoxan et de keppra. Jai bcp d’effets scdaires et cherchait à voir s’il n’existait pas autre chose que le keppra...En ce qui me concerne je fais confiance aux professionnels de santé, ce sont eux les "sachants". Rassurez vous je ne suis pas naive, je n’ai pas vu la fée, mais j’ai su m’entourer de médecins compétents. Je n’ai pas le symdrome de la blouse blanche, je parle "cash" à mes médecins (neurologue, gastro, pneumo et interniste, et oui tout ça pour moi !!!), à chaque prescription je leur demande les effets scdaires, sachant que d’un memepatient à l’autre ce sera différent. En ce moment, je souffre de vertiges et de convulsions, je tombe sans arret, ce qui est très handicapant. du coup j’ai rdv chez mon neurologue pour faire le point. sachant que le moral est très important quelle que soit lapathologie dont on souffre,je fais du yoga,de l’acupuncture, des projets, très entourée, famille amis(je ris bcp, éqauipée d’un solide sens de l’humour), et surtout je ne parle pas de maladie (meme si ma vie est rythmée par le médical)..Pourtant je vous assure que je souffre énormément..pour infos maman solo d’un garcon de 12ans. j’oubliais, avant de passer du coté obscur de la force, demander de l’aide à des gens extérieurs (psychologue, assistante sociale), ce n’était pas mon trip jusqu’a présent, pas formatée pour demander ce que je pensais etre de la charité, mais ça permet d’évacuer certaines tensions, de ne pas gonfler son entourage avec se pbs de santé, et surtout d’etre épaulée dans certaines démarches administratives..voilà ce sera tout mais c la dernière fois que je viens sur ce forum, trop flippant...monmédecin (comme quoi ils ne sont pas tous obtus) m’a donné une liste de sites internet, validés et reconnus afin que je puise les infos dont j’ai besoin, me déconseillant ce genre de forum !!!! allez bon courage à tous, la vie n’est pas juste c’est sur mais ça on le sait dès la naissance...

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • je souffre de vertige avec nausée depuis 5 ans j ai tout fait examens irm audiometrie vng vestibulation je suis sous betaserc tanganil me fait rien donc je suis sous agyrax et urbanyl 5 ça c pour les nerfs car j en est marre ma vie est un enfer j ai peur de conduire d aller aux courses etc a cause de ses vertiges ma famille en a ras le bol je n est plus envie de faire des choses ni sortir car j essaie de garder mes forces pour le boulot c une personne comme moi qui prend du rivotril et ma dit que ça vie avez changé ,mais vu tout ce que j ai lu c vrai que ça fait peur c a beziers qu on a pu l aider et trouvé ce medicament moi je suis suivi au chu de grenoble j en suis tj au meme point je vais en parler avec mon docteur traitant qui lui essaie et m aide beaucoup bon courage a vous tous et si quelqu un a les memes symptomes que moi qui m en parle merci d avance 28 avril 2010

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonjour

    Le rivotril est une drogue de la famille des benzodiazépines, l’une des drogues les plus dangereurse et addictive au monde ("pire que l’héroïne " ! selon certains). Le rivotril de part sa concentration en est de loin le plus dangereux. Si dangereux que le fabricant lui même a fait une mise en garde :

    En accord avec l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (Afssaps),
    le laboratoire Roche souhaite porter à votre connaissance des informations importantes destinées à favoriser le bon usage des spécialités RIVOTRIL® (clonazépam).
    ...L’efficacité et la sécurité d’emploi de RIVOTRIL® ne sont en effet pas établies dans le traitement de la douleur (notamment céphalées, douleurs osseuses, neuropathiques, articulaires, analgésie post-opératoire), ni dans les indications habituelles des autres benzodiazépines (notamment anxiété et troubles du sommeil).
    http://www.afssaps.fr/content/download/12807/155809/version/1/file/ddl-rivotril-072008.pdf

    Toutes victimes de prescriptions abusives de la part de son médecin est en droit de demander répration à la justice.

    Personnellement je pense que cette drogue dangereuse auraiit du être interdite il y a très longtemps, comme toutes les benzodiazépines d’ailleurs.
    D’autres drogues non synthétiques présentants les mêmes avantages sans en présenter les énormes dangers.

    Je rappelle qu’il ne faut jamais stopper cette drogue brusquement, mais en faire un sevrage très très lent.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Je ne sais pas dans quelle mesure la puissance de ce médicament est établie, mais voici mon expérience.
      Je souffre de graves trouble du sommeil depuis divers traumatismes d’ordre personnels et d’une situation professionnelle problématique et stressante. Mon médecin généraliste remplaçant m’a prescrit 15 gouttes par soir en vue de mon état d’épuisement alarmant. Je dormais alors 1h30 par nuit en moyenne.
      Je vous écrit depuis mon Notebook : il est 5h du matin, je ne dors pas, et j’en suis à ma 38ème goutte. Si quelqu’un a une solution à m’apporter en attendant mon rendez vous en clinique du sommeil, je suis preneur !

      Cordialement.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Bonjour,
    La plupart des réponses ne prennent pas en considération l’aspect psychologique des acouphènes et troubles de sommeil, ainsi que l’impact du travail surtout en organisation en ce moment.
    Il y a un site internet qui traite ça, consultez http://nader-barzin.blogspot.com/
    Peut être que la dépendance chimique peut se remplacer par l’accompagnement.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Je prends du rivotril depuis environ deux ans après avoir pris de nombreux autres médicaments (anti-dépresseurs : deroxat, laroxil, athimil et des anxiolitiques : lexomil, lisanxia...) ; sous forme de gouttes, au début régulièrement comme prescrit par le psy (5 matin, 5 midi et 10 le soir), maintenant en fonction de mes souffrances (environ 10g/jour. Mon problème est très ancien (avec cependant des périodes de rémission plus ou moins longues) mais depuis 6 ans, c’est pour ainsi dire permanent. Je n’ai pas trouvé ce symptôme dans les commentaires ; j’ai des étouffements au niveau du plexus solaire ou plus haut, vers la gorge ; j’ai tout essayé, psychotéraphie, sport, écriture mais ça revient toujours. le rivotril ne me fait pas plus d’effet que le reste sauf qu’il me permet de dormir à peu près normalement mais dès le réveil, les étouffements ou oppressions reviennent. je ne sais plus quoi faire et j’ai peur d’augmenter les doses. J’ai souvent envie d’en finir.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Pour traiter des douleurs lombaires , le médecin m’a prescrit Rivotril 2,5 , 3 gouttes les 8 premiers soirs puis 5 les huit suivants. Je suis actuellement en fin de série de trois et je vais passer à 5. Je trouve que l’effet somnifère est assez immédiat mais les douleurs réapparaissent en milieu de nuit et jusqu’à la prise du soir suivant.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Bonjour

      depuis mi aout 2010 j’ai d’enormes dans le dos. On a fait un IRM et bien sur cela est du a beaucoup d’arthrose (ils le disent)
      la journée je travaille au bureau et les douleurs sont assez conséquentes.
      En novembre, on a commencé un traitement pour la nuit 2 IXPRIM et 5 gouttes de RIVOTRIL
      Le lever n’est pas toujours facile mais une fois debout la jounée est commencée.
      Je pense qu’il faut travailler le psychologique

      On m’a conseille d’aller voir un kiropracteur. Qu’en pensez vous ???

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • essayer de rajouter 2 ixprim le soir

      ce n’est pas miraculeux mais les douleurs reviennent beaucoup moins vite
      prenez les avec les gouttes vers 10h 10h 30

      bon courage

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • bonsoir.Après 5 ans de traitement sous antidépresseurs, il y a 2 ans on m’a enfin envoyé vers un neurologue qui m’a prescrit du RIVOTRIL : 6 gouttes au coucher et une bonne nuit de sommeil à la clé (bcp de fatigue la journée par contre- embêtant quand on est policier...)
    Depuis 1 semaine je prends ADARTREL contre les jambes sans repos (pour l’instant ,bof...)
    Bon courage à tous.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonjour, j’ai un fils de 20ans et ça fait bien de 1ans qu’il se drogue avec du rivo et on a bon faire pour qu’il arrete mais sans issu, depuis plus d’un mois on souffre le martire , il est devenu tres aggressive et dangereux , on ne sait pas quoi faire svp aidez moi, et merci bcp.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • moi je prend durivotril car j ai un nerf qui bloque dans ma cuisse je ne comprend pas pourquoi o,n me donne ce medicament

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • je suis triste de constater que beaucoup de personnes souffrent le martyre sans avoir jamais essayé de se faire traiter par un bon acuponcteur ou d’autres méthodes énergétiques sérieuses , au moins en complément : regardez les cartes des méridiens d’acuponcture et vous découvrirez peut etre que certaines de vos douleurs (migraines , jambes sans repos,impatiences,douleurs lancinantes,fourmillements ...) correspondent vraiment à des circuits énergétiques décrits par les taoistes et la médecine chinoise. J’ai passé des années à souffrir dans tout le corps avec toujours des réponses inappropriées (en tout cas pas réellement efficace) de la part de la médecine allopathique ( la médecine allopathique est formidable je ne le nie pas ) , et ne trouvant pas de solutions j’ai passé beaucoup de temps , en fait tous les jours à observer mes douleurs , à entrer consciemment dans les douleurs de la tete aux pieds , resultat je sens tous les points d’acuponcture et je sens les parcours décrits par les médecins chinois : le corps est bien plus que juste de la matière , alors je vous en prie essayez aussi de voir du coté du fonctionnement énergétique de vous même tout en laissant sa juste place à la médecine allopathique qui fait parfois des merveilles.
    Des chercheurs Allemands ont réussis à photographier (thermographier) les circuits énergétiques (méridiens) qui pourtant n’ont aucun substrat physique comme les veines ou les nerfs , mais il y a bien une circulation de quelque chose le long de circuits invisibles .Pour moi qui les sens, c’est devenu une évidence , et je crois que pour celui ou celle qui souffre ça peut devenir pour le moins une recherche de confort . Je vous souhaite du répit dans vos souffrances car j’ai connu la valeur de la fraction de seconde qui peut devenir une éternité quand on souffre. Bien à vous . Alexandrem
    P.S : gardez l’esprit critique , mais sachez qu’il existe d’autres réponses que les seules réponses de la chimie de l’allopathie ( que je considère aussi comme un trésor)

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Je suis d’accord avec vous ,certaines médecines traditionnelles peuvent améliorer les symptomes mais personnellement j’ai essayé
      de nombreuses fois l’acupuncture pour les jambes sans repos et ça n’a pas été suivi d’effet.
      Il est vrai que j’ai ce syndrome depuis fort longtemps.
      J’essaye moi aussi par la pratique du yoga d’améliorer ce syndrome mais je n’ai pas vraiment de résultat !
      Etes vous arrivé a calmer vos douleurs en agissant sur vos méridiens ?
      sans l’aide d’un acupuncteur ?
      merci pour votre réponse

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Je souffre de pathologies multiples et toutes plus invalidantes et douloureuses les unes que les autres (physiques et psychiques). Je prends depuis des années 50 gouttes de rivotril. Au départ c’était la dose que je prenais le soir.
    Ensuite, pour me soulager en journée, on m’en a prescrit 7 le matin, 7 le midi et 40 le soir. Pour dire vrai, moi j’en prends plutôt 10, 10 et 45.
    Je prends aussi du moscontin et actiskenan (morphiniques).
    Quand je suis déprimée, je relève le seuil de mes prescriptions.
    Je n’ai pas envie de mourir, juste de dormir plusieurs jours et oublier...
    Aujourd’hui, il y a eu une grosse crise avec mon fils. Alors que j’avais pris déjà 8 gouttes le matin, 8 gouttes le midi, j’en ai pris 50 au moment de la crise, vers 16h.
    Maintenant, je veux aller dormir mais je n’y parviendrais pas sans mes 40 gouttes au moins.
    J’ignore si je risque quelque chose de grave.
    Je dois préciser que je souffre d’apnées du sommeil pour lesquelles je suis appareillée.
    Avant, quand il y avait de gros stress dans ma vie, j’augmentais l’actiskenan mais je me suis rendue compte que ça ne me faisait pas dormir, au contraire, j’avais des palpitations et je ne parvenais pas à m’endormir.
    Maintenant donc, c’est le rivotril. Je sais que je peux vous sembler totalement accro et même droguée. Et vous avez sans doute raison.
    S’il vous plaît, qui peut me dire combien de gouttes je peux prendre ce soir pour aller dormir sans prendre trop de risques ???
    J’espère que quelqu’un me tendra la main et me répondra rapidement, si possible ce soir.
    Merci ;

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour,

    Je rejoins un peu un post précédent de tof qui prend 80 gouttes par jour. Du fait d’acouphènes sévères permanents puis d’un sevrage éthylique, j’ai du faire un sevrage médicamenteux au lexomil.

    On m’a alors prescrit du Rivotril.

    Attention encore, les posologies varient en fonction de l’individu, de la pathologie et des caractéristiques bio-physiologiques de chacun. La suggestion de descente par paliers de 10 gouttes ne doit pas être prise en l’état. Elle dépend de chaque personne et doit être suivie par un spécialiste (ou plusieurs).

    Dans mon cas, j’étais à 125 gouttes (125, sans erreur), réparties en prises de 25-25-25-50 goutes par jour.

    Je suis allé en clinique pour avec un suivi renforcé pour diminuer ces doses. Les premiers paliers de descente ont été franchis sans trop de difficultés. A moins de 30 gouttes, je souffre de manque physique aigu qui entraine des complications (céphalées très fortes, contraction générale jusqu’à la tétanie, sudation, tremblements et sévères troubles digestifs).

    J’ai échangé avec d’autres patients faisant usage de ce médicament et effectivement, des doses de 3 à gouttes peuvent être fortes pour certains patients alors que 10 gouttes n’ont pour ainsi dire aucun effet dans mon cas.

    Le but d’un tel forum est de partager nos expériences mais surtout ne pas donner de conseils quant à l’emploi du médicament (qui est très puissant rappelons-le) qui doit être vu entre le patient et son ou ses médecins.

    Un conseil pratique pour les voyageurs néanmoins. Je voyage fréquemment dans de nombreux pays professionnellement et le Rivotril ou le clonazépam sont parfois indisponibles ou/et illégaux (considérés comme drogue) sauf sous certaines conditions. Il est prudent d’en avertir son médecin afin de disposer des quantités suffisantes à la durée du séjour (et un peu plus au cas où) et de bien conserver l’ordonnance si le produit est interdit dans le pays de destination (Indonésie par exemple sous condition stricte). Idem pour les contrôles de sécurité aux aéroports. Si vous avez plusieurs flacons que vous transportez en cabine pour éviter les risques de perte en soute, l’ordonnance permet de faire passer les flacons. Si refus, demander à ce que les contrôleurs de sécurité appellent un médecin de référence qui est en principe disponible dans chaque aéroport.

    Cordialement.

    Sretan

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Juste un mot pour dire que je souffre d’acouphènes depuis un an, acouphènes qui alors me gâchaient la vie. Un ORL m’a dit que ce n’était pas grave et m’a prescrit du Rivotril en gouttes, afin de me calmer les nerfs et que je réagisse plus stoïquement à ce mal pénible. Il ne m’a pas averti des éventuels et multiples effets secondaires possibles et, loin de me soulager, le Rivotril -une goutte le premier soir, puis deux le lendemain et ainsi de suite jusqu’à un pseudo soulagement- m’a mis dans un état étrange de dépression : sentiment flou de vide général, dégoût de tout (je me suis surpris à trouver les Simsons totalement insipides !). Une fois, il m’a semblé insupportable de rester chez moi, mais tout aussi impossible de sortir dans la rue ! Mon médecin traitant m’a très vite dit de réduire les doses, jusqu’à l’arrêt total. Mais progressivement, surtout !

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • je lis depuis ce matin les divers temoignages sur le rivotril cela me fait paniquer j ai ete opéré 3 fois en 4 mois des cervicales c5 c6 avec complication infaction et la depression qui a été inevitable.j’ étais une personne qui travaillais plus que de raison avait une activité sportive en moyenne 10h par semaine .tout à basculé avec les operations qui n’ont pas resolu les problemes de plus je prends depuis peut du rivotril 7 gouttes les soir car le notran ne me faisait plus effet de plus j ’ai du lexomil du betacerc et su stablon je ne dors pas mieux je prends le rivotril vers 10h 30 11h je mets au moins 1 h a m’endormir et a 3h je me reveille et je ne controle plus mon corps j ’ai une impression de panique je ne sais pas si je vais continuer a prendre ce medicament même s’il est vrai qu ’il engourdi les membres et couvre la temporairement la douleur. Mais pour ma part la tête continue a travailler malgré tout .Question dilem

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonjour,
    je viens de lire vos commentaires sur le rivotril et je suis choqué
    en faite g fait une cure pour une accoutumence a tous se qui pouver me rendre ko dans le gaz en gros defoncer mais juste par medicament xanax surtout imovan et j’en passe et sa du matin jusqu’au soir.
    Apres ma cure plus rien gt motivé mais je suis hyper nerveuse et n’arrive pas trop a faire face au probleme de la vie du coup insomnie g essayer plusieur traitement dont je ne pouvais pas devenir dependante et rien.
    Pour finir le medecin ma donné du rivotril 5 gouttes tous les soirs et oué la je suis a 20, 25 gouttes le soir si g passer une bonne journée mais si sa va pas je peu monter jusqu’a 45 gouttes pour dormir et ne pas affronter la vie il m’arrive meme d’en prendre la journée maintenant des que sa ne va pas juste 5 gouttes pour me calmer je me rend compte que je suis redevenu au meme point qu’avant ma cure mais juste que la c’est avec un seul medicament et la je suis verte je viens de me rendre compte que je suis de nouveau a cro que faire.
    Je fait des crises d’angoisses et si g rien pour les faire passer c’est horrible
    Aidez moi svp
    Merci

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonjour à tous,
    je suis surprise quand je vois que le rivotril a des effets de somnolence .Pour faire bref j’en ai pris avec du skenan suite à une chirurgie d’une hernie discale : aucun effet ; je l’ai donc arrêté .
    j’avais depuis 1997 , des douleurs pelviennes qui augmentaient au fil des années sans pour autant avoir de diagnostique ; En 2007, après m’être effondrée de douleurs au quotidien, on m’a trouvé ( APRES UNE ANNEE A FAIRE DIVERS EXAMENS ) le syndrôme d’halcock ( névralgie du nerf pudendal) .J’ai fait des infiltrations doubles ; Les deuxièmes furent les bonnes , je revivais ; mais suite à un accident de la route , les douleurs sont revenues , les infiltrations ne fonctionnant plus, je suis maintenant avec de l’alprazolam( pour dépression), 10 à 15 gouttes le soir de rivotril( pour mon nerf), pour le problème d’endormissement je prends zolpidem , plus mon traitement pour mes lombalgies chroniques( bi-profenid,tetrazepam,etc ... 20 cachets/js).Rivotril m’aide , mais mes douleurs ne sont pas entièrement partieS, j’ai parfois en fonction de mon quotidien des douleurs allant jusqu’à 6/10 sur l’échelle de la douleur. Et je ne m’endors vraiment pas avec ce médicament. Mais j’ai surtout peur de la prise de trois médicaments de la famille des benzodiazépane en même temps. Je fais de l’acupuncture depuis plusieurs années pour mon dos et ma dépression ; c’est formidable ! mais j’ai besoin d’un minimun de médicaments, j’ai déjà essayé d’en arrêter certains avec mon médecin, mais les douleus reviennent.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • UN conseil ! n’arrêtez pas le rivotril brusquement. Un dimanche j’en manqué, n’ayant pas d’ordonnance la pharmacie de service a refusé de m’en délivrer me disant qu’il y avait des problèmes avec ce médicament. J’ai décidais de ne plus en prendre. Je prenais 7 gouttes depuis une dizaine d’années, le soir. J’ai cru devenir folle. J’avais l’impression que le dessus de mon crâne allait exploser, au repos, je ne passais pas 10 secondes sans avoir des grands mouvements incontrôlés, insomnie et malêtre. Un vrai cauchemar. Il a fallu un bon mois pour que ces symptômes diminuent. J’ai toujours des mouvements convulsifs moins fréquents mais dérangeants. Je me demande encore comment j’ai pu ne pas replonger.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • Bonjour,
    Après un Avc en 2009 et un en nov 2010 et ayant toujours des migraines et de fortes douleurs de la jambe , pied bras, main gauche, mon neurologue vient de me prescrire le RIVOTRIL 3 gouttes le soir. Je ne souhaite pas devenir dépendante de ce médicament et j ai peur des effets secondaires.
    Je n’arrive pas à expliquer mes douleurs. La jambe et Bras fatigués. En avoir ras le bol de tout en fin de journée après le travail.
    Avoir gout en rien. Sensation que ces douleurs me bouffent la vie. L’avenir me parit incertain. Ya t-il dautre pesonnes dans mon cas ?
    Bon courage.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • une expérience personnelle : victime d’un mal de vivre en région parisienne ( angoisse, anxiété, maladies fortement accentuées par le psychique, etc..), je me suis vu prescrire un tas d’anti dépresseurs, puis en finale, du RIVOTRIL, 15 gouttes par jour. Celà m’a aidé et ne m’a pas perturbé outre mesure, mais j’ai bien vu par différents expériences ou manques inopinés que j’y étais fortement accoutumé. J’ai maintenant 61 ans et celà fait 30 ans que j’en prends ( celà pour en rassurer certains). Moins anxieux, j’ai entamé il y a un, une diminution progressive et suis à 8 gouttes au lieu de 15. Dans un mois j’essaierai 5 et je crois que ça ira. Je crois sincèrement n’avoir subi aucun dommage " collatéral" de quelque nature que ce soit, mais il est vrai que le diminuer reste un objectif pour moi. Mais , pas d’affollement, 30 ans à 15 gouttes/jour !! suis toujours là..

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Je prends du rivotryl 5 gouttes le soir pour une névralgie d’arnold.
    C’est très efficace, je souffre beaucoup moins et je ne pense pas cesser de prendre ce médicament mais je ne dépasse pas la dose prescrite par mon médecin.
    Je pense que chaque cas médical est different et qu’il faut faire confiance à som toubib

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Si vous êtes Epileptique,vous pouvez accepter la prescription du Rivotril et encore avec toutes les précautions d’utilisation nécessaires. A savoir que tout Médecin n’a le droit de le prescrire que pour cette maladie puisque pour aucune autre il n’a d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM-AFSSAPS).....
    Si vous l’utilisez pour un autre problème et afin de vous éviter de très gros ennuis dans un avenir plus ou moins proche...demandez à votre Médecin de prévoir un sevrage dans les règles de l’Art.....c’est à dire en tenant compte.... du problème pour lequel vous prenez ce médicament...des doses prises....depuis combien de temps vous le prenez.... et parfois même de votre poids.... Et surtout ne vous laissez pas dire que pour bien dormir ..... quelques gouttes ne peuvent pas faire de mal....
    Les abus d’antibiotiques ont beaucoup endormis nos défenses immunitaires... et si
    depuis les années 50 nos abus d’antidépresseurs, de neuroleptiques, de psychotropes... etc...etc...et même de somnifères... étaient la cause de nos nouveaux ennuis, à savoir...Alzheimer....Parkinson...et autres....? ? ? .............Bien à Vous

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonsoir
    je souffre de fourmillement dans tout le corps avec une sensation de froideure qui se ressent du pied a la téte,j’ai l’impression que mon corp est vide.a ce moment la me vien des crises.les médecins disent que c’est de la dépression,moi je ne pense pas.j’aimerais savoir si quelqun a déja ou ressent ca.ca me tracasse bocoup merci de me répondre.le psy ma donné 10 gouttes de rivotril le soir et ma fait arrété mes antidepresseur que je prennais depuis quelques années.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour je suis dialysée et j’ai 25 mon néphrologue m’a prescrit du rivotril 7 a 12 gouttes tandis que son confrère m’a prescrit 7 gouttes maxi.... Car j’avais de gros trouble du sommeil. Du coup je me réveille chaque matin a 6h du matin. Est ce normal ? je ne dort que deux a trois heur par contre la journée je ne fait que de dormir

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour ! Suite a une capsulite en 1996 le Rhumatologue m ’ a prescrit 5 gouttes de Rivotryl le soir . Je suis beaucoup soulagee .Ceci est devenue pour moi une dependence car je dors bien .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • moi je prend 3g le soir depuis 4ans pour les jambes sans repos pour l instant pas de probleme mais je pense que je vais diminuer bien vite j

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • comment les collégien peuve en avoir ba avec leur médecin jai demendé 2 foi des médicamen pour dormir pon ma filé sa rivotril c pas forcemen dla fote des jeune faut surtout ce posé la quéstion commen sa ce fai que des médecin nous en done

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonjour a tous un petit avertisement sur le rivotril ma mere prend du rivotril depuis 20 ans deja pour des troubles dengoise elle a 60 ans deja et je dois souligner quelle est aussi alcoolique ces une femme maitenant qui na plus de memoire elle peut etre tres agresive ou sur exiter avec un grand manque de disernement . jai perdue la mere que javais est ca me trouble mais jaimerais toujours ma mere peut importe les concequence .soyez prudent

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour,
    je prends du rivotril depuis 8 ans environ et je suis monté a 25 gouttes par ( matin ) je travail de nuit , et j’ai encore des séquelles ( j’avais une algo-dystrophie genoux ) , je prends maintenant entre 2 a 10 goutte , c’est complètement aléatoire en fonction de ma douleur et j’avoue que je dors bien mieux quand j’en prends !
    ( contrairement a ce que j’ai pu lire pour certains. on est pas tous fait pareil ! )
    honnêtement c’est vrai que c’est choquant ( surtout ce qui arrive a la maman de la personne du dessus ) mais comment s’en passer ?
    jai essayé d’arrêter d en prendre mais la douleur reviens ( elle me réveil ) , pour le moment les autres inflammatoire et anti-douleur que j’additionne ne suffise plus enfin pas !

    je précise que j’ai des infiltrations depuis 4 ans , et que je souffre souvent au travail, a vouloir en prendre + .
    je me pose souvent la question qui va gagner ! la raison ou la souffrance ?

    ( car pour combler le tout je viens d’apprendre que j’ai une hernie discale sous ligamentaire , choppé par mes mauvaise positions répétées a cause de mon genoux )

    freddy

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Perso je prends du Rivotril depuis 15 ans ..
    La seule chose dont je puisse vous faire part ce sont des cauchemars toutes les nuits
    Après avoir consulté mon toubib , il m’a confirmé que les cauchemars étaient dus à une dépendance au Rivotril..
    Demain j’essaie en gouttes de10 et moins dans 10 jours ..on verra bien !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour
    J’ai parcouru rapidement vos témoignages et je désire apporter le mien.
    Depuis l’âge de 14 ans (j’en ai 47) je souffre de troubles paniques, de crises d’angoisse avec sensation de mort imminente.
    J’ai du arrêter de travailler car parfois j’étais incapable de sortir de chez moi ou pire je me retrouvais en pleine rue, au volant voire transport en commun (sauf le train ne me demandez pas pourquoi) complètement tétanisé, ayant la sensation d’étouffer.
    Traité dès 14 ans au Valium puis toutes les
    benzodiazépines disponibles sur le marché ainsi que moult antidépresseurs.
    Je suis accro aux benzo.
    Sinon j’ai essayé :
    - homéopathie
    - acupuncture
    - hypnothérapie
    - luminothérapie
    - thérapies comportementales
    J’ai vu une dizaine de psys avant d’en trouver un grâce auquel mon état s’est un peu amélioré
    Cela fait 16 ans que je consulte et mon psychiatre (neuro-psy également) a tenté de me prescrire du Rivotril à raison de 3 comprimés 2mg par jour.
    Miracle depuis plus d’un an je ne souffre plus du tout de ces attaques de panique.
    Ce médicament me permet d’avoir une vie quasi normale même si de vieux réflexes conditionnés me font par précaution éviter la foule, les longs trajets à pied ou en voiture dans des lieux très peu peuplés. Je continue à prendre des benzos mais beaucoup moins et j’oublie souvent un cachet de Rivotril par ci par là.
    Quelle surprise de voir que certains d’entre vous ont acquis mes symptômes avec le Rivotril !
    Je peux dire que ce médicament m’a sauvé la vie car celle que je menais m’aurait un jour ou l’autre pousser au suicide.
    Voilà c’est tout. Juste un petit témoignage pour défendre cette source de complications que semble représenter le Rivotril.
    C’est peut-être chez moi un effet paradoxal mais eu égard au soulagement qu’il m’apporte je suis prêt à le prendre ad vitam eternam l

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour a tous

    je viens apporter mon témoignage sur le rivotril
    Cela fait pratiquement 2 ans que j ai mal aux bras et aux mains (pb de canaux .....) depuis que je prend rivotril je peux enfin passer de bonne nuit et ne plus avoir mal le soir ,sa me soulage enormement

    Je n ai aucun effets indesirables et je suis en pleine forme le matin pour aller travailler
    peut etre estce du a la différence d age car je n ai que 21 ans avec dans mon passé une forte dépendance aux opiacés

    Mais bon ne plus avoir mal aux bras et aux mains est une joie pour moi

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonjour voila je voulais savoir si au debut quand le rivotril me fait du bien ( niveau angoisse ) est ce que dans le temps ca fera toujours le meme effet quand jen prendrais ? merci d’avance

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • le rivotril,n’est pas plus dangereux que n’importe quel autre médicament si on en abuse pas.on m’en a prescrit pour des insomnies dues a mon anxiété 8 gouttes le soir,car je ne supportais pas les somnifères (stilnox et immovane) cela me rendait dépressif. ça m’a permis de retrouver le sommeil et surtout moins d’angoisse face a l’insomnie.avec mon medecin au bout de quelques mois on a diminué ma dose progressivement j’en suis actuellement a 5gouttes par soir et l’angoisse n’est pas réapparue. je fais paralèllement un peut de footing le soir 20mn pas trop tard,ça aide pour le sommeil profond.je me reveille 2fois dans la nuit et si parfois j’ai du mal a me rendormir,je prends des comprimés a base de plantes et ça aide.je precise que j’ai 50ans et suis d’un caractère très anxieu

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bjr, je me suis actuellement arrêter de prendre le Rivotril car depuis que je sais que cela pouvait entraîner entre autre la maladie Alzheimer je ne me sent pas bien le problème est troubles du sommeil de la vision fatigue et je suis aller voir un autre docteur qui lui m’a donné du Zopiclone mais cela ne va pas mieux . a la base j’étais soigné pour des douleurs récurrences et puis je me retrouve comme un zombie avec des pertes de mémoires une fatigue constante une irritabilité constante et je ne sais plus quoi faire car j’ai de moins en mois confiance aux médecins qui ne prennent plus le temps d’écouter les patients et nous donnent des médicaments donc ils ignorent à long termes les conséquences que cela peuvent entraîner

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour, comme beaucoup je cherche des explications au fait que l’on m’a prescrit du Rivotril.
    Mon médecin de famille soupçonnait une prostatite, mais tous les examens étaient normaux (analyses d’urines, sanguine, prélèvement urétral et même l’échographie que l’on m’a faite ne montrait rien).
    Il m’a donc envoyé chez un urologue car les douleur se propageait entre l’urêtre et le dessous des fesses. Douleurs si intenses parfois que je n’arrivait plus à m’asseoir ou à conduire.
    L’urologue, après un examen très rapide, m’a prescrit du rivotril en me disant que cela n’était probablement pas une prostatite car les examens que j’avais passé étaient normaux. Mais, outre le fait que ce médicament m’endort énormément, il n’a presque rien changé à mes douleurs. Elles sont parfois un peu moins fortes, mais elles reviennent aussi sec, surtout lorsque je reste assis (je fais un métier où je suis assis toute la journée).
    J’ai presque tous les symptômes de la prostatite, mais visiblement ce n’est pas ça, selon les analyses. L’urologue m’a simplement dit que parfois, on pouvait avoir certaines douleurs du fait de rester longtemps assis, mais je ne sais pas comment y remédier et le Rivotril ne m’aide pas vraiment.
    Est-ce que quelqu’un est passé par là aussi ? Car c’est dur d’avoir des douleurs dans les fesses et l’urêtre à longueur de journée ... et je vous raconte pas ma vie de couple ... ça n’arrange rien (Lol)
    Merci et bon courage à tous

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • je prends du rivotril depuis deux mois pour des douleurs cervicales et dans les bras.J’ai l’impression que cela joue sur ma sexualité.Pouvez vous me répondre ;merci.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • On m’a prescrit du rivotril suite à des des insomnie répété consécutive à une grosse dépression, et j’ai aussi un syndrome d’ arnold chiary et une scoliose dorso lombaire ayant 52 degrés d’angle de courbure (situation complètement invivable,des douleurs toute la journée et tte la nuit dans le dos,impossibilité pour moi de trouver une position pour dormir à cause de la douleur et des fourmillement quasi omniprésent dans les membres dupérieures,surtout les doigt,autant dire une insomnie quasi symptomatique quand je vais me coucher,jai pris mon rivotril ce soir et tjr impossible de trouver le sommeil et tjr autant de douleur dans le dos et les cervicale et au niveau du rachis.. que dois-je faire..? Merci

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • LE NEUROLOGUE DU CHR M A PRESCRIT 3 A 5 GOUTTES DE RIVOTRIL
    LE SOIR J EN PRENDS 3 ET MON GENERALISTE NE VEUT
    LE PRESCRIRE (douleurs suite curage carcinome épidermoide
    dans l’épaule)...
    Pouvez-vous m’aider ?
    MERCI

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • LE NEUROLOGUE DU CHR M A PRESCRIT 3 A 5 GOUTTES DE RIVOTRIL
    LE SOIR J EN PRENDS 3 ET MON GENERALISTE NE VEUT
    LE PRESCRIRE (douleurs suite curage carcinome épidermoide
    dans l’épaule)...
    Pouvez-vous m’aider ?
    MERCI

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • une amie ma donner du rivotril en me disant que sa aller me detendre est ce dandereux ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • est ce que avoir pris 30 gouttes rivotril ou 35 est un surdosage ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonjour je prend du rivotril 1 de 2 miligrame le matin et 1 a 18 h pour des tremblement de la tete ,en combien de temps ca agit car ca fait 2 semaines que je les prens, est t il vraix que ca aide a dormir si on en prend avant le coucher ? merci de vos réponses

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • slt je prend le rivotril depuis 2ans et le tegretol lp400 mais le médicament agit très malle avec moi je demande si il n’y a pas un autre pour remplace le rivotril merci

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Le rivotril peut-il rendre agressif et violent, envers soi-même et son entourage ?
    Merci de votre réponse.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Moi je prennez du rivotri parce que le neurologue ma diagnostique une maladie tremblements orthostatique primaire j ai arrêté dans prendre car trop puissant j était malade avec ce n est pas à mettre dans toutes les mains encore moins dans les mains de gamins ’ a

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • je tremble , mes jambes ne veulent pas marcher droit. obligee de m appuyer tout le temps .le neurologue me donne rivotril tous les mj atins j en prends un c est pipi de chat.si je m allonge je dors comme une masse.j ai essaye tous les medocs sur le marche je suis un cobaye.ce n est pas maladie orthostsatique.du bassin au genou.un peu la main pas tous les joursaidez moi merci

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour a tous,
    je prends du RIVOTRIL, 20 gouttes tous les soirs a cause de mes acouphènes, j’essaie de diminuer le nombre de gouttes mais ce n’est pas facile ( les acouphènes sont trop puissants) pour envisager une diminution de ce médicament.
    Courage mes amis.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonsoir
    Je vois que vous avez parler d’un virus qui a atteint vos yeux .
    Pouvez vous me dire c quoi ce virus et quel médicament vous prenez pour ça car mon mari a les même symptômes.
    Les ophtalmos qu’il a vu disent une sécheresse oculaire .il a pris touted les gouttes et dosettes pour yeux mais sans résultat le problème est toi jours là.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour à tous,
    Je ne vais pas aller part quatre chemins, ce médicament est tout bonnement un must pour ceux qui souffrent de troubles du sommeil, tel que terreurs nocturnes ou insuffisance de sommeil profond. J’ai tout essayé, hypnose, test du sommeil, somnifères, anti anxiolytiques, bref rien de convainquant mais depuis la prise de rivotril, mes nuits sont devenus réparatrices, ma concentration est à son maximum, j’arrive a lire des livres, a ne plus avoir la bougeotte, être normal, fini l’hyperactivité. Merci au laboratoire qui fait ce medicament, enfin j’ai une vie normal avec seulement 5 gouttes par nuit et si à la fin de ma vie je dois en prendre 30 et bien cela ne changera rien au reste, vraiment je pousse un grand ouf enfin.
    Au travers des commentaires précédents, je lis des sujets comme les jambes lourdes et c’est vrais que ces symptômes pouvaient m’arriver mais depuis que je prends du rivotril, je n’ai plus ce genre de problèmes aussi.
    Par contre prendre du rivotril le matin, je laisse ça aux autres, si l’envie d’être narcoleptique leur prend, je pense que c’est un très bon moyen.
    Bon rétablissement à tous avec ou sans Rivotril.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour. Les effets secondaires du rivotril sont puissant, mais par rapport a la douleur ce n’est rien du tt. J’ai souffert d’une nevralgie pudendale et c’est le seul médicament qui m’a permis de m’en sortir. J’ai démarre à 10 gtes le matin 10 gtes le midi et 10 gtes le soir.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • attention au rivotril , je l ai pris durant 15 années , 12 gouttes par jour
    j ai de graves problèmes de memoire , j ai peur d avoir l alzeimer
    le medecin me l a interdit depuis 3 ans , j ai mis 2 ans a me sevrer , c est vraiment une cochonnerie ce medicament

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonsoir à vous suite à un accident mon médecin m’a prescrit le rivotril pour une algodystrophie de la main gauche poignet épaule j’ai descendus à trois gouttes le soir mais ma main atrophie à des fourmiment et je compte éliminé le rivotril je voudrais pas finir abrutis
    Merci de me répondre ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • pour le névralgies d’Arnold tres sevéres voir un bon osté . é seances on t suffit et plus de crises depuis
    presque 3 ans. Au diable les médecins qui prescrivent des infiltrations de cortisone. ENCORE FAUT IL TOMBER
    SUR LE BON THERAPEUTE .BON COURAGE

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bonjour a tous ,mois je suis sur Rivotril aussi depuis +-10ans ,cela me fait du bien ,ma douleur est pire que des rages de dent ,je prend du contrat mal et du Rivotril et parfois du tramadol ,il mes arriver de prendre 15 goutte et de redescendre pendant la nuit 3 h plus tard pour en reprendre encore 6 goute ,maintenant ses stabiliser j’ai été opérer des cervicle avec pose du cage thermosatique gaughe ,j’ai la maladie du nerf d’arnold gauche également je ne souhaite cette maladie a personne ,de plus difficil a détecter ,un très grand soulagement quand il on trouver et expliquer car quand on me voie on me dit bien costaut mais voila ses la et bien la ,le Rivotril reste très dangereux a forte dose ses sur mais ses rien a coter du tramadol ,le Rivotril fait en ce qui me concerne me fait tout oublier surtout des truc peut important ils faut vraiment que je me concentre ,depuis d’autre traitement comme la radio fréquence mon fait beaucoup de bien ainsi que les infiltration mais parfois cela marche pas alors ses denouveau radio fréquence ,ils introduise a la base de la nuque une aiguille jusqu’à la glande qui se situe entre le cerveau et les nerf d’arnold et autre ils envoie des impulsion électrique et cela marche super bien mais j’ai encore 2 ernie cervical qui sont trop petite pour opéré voila ,j’éspère vraiment que l’on trouvera d’autre traitement qui n’abumeras pas le cerveau comme tout ses médocs

    Article
    Un message, un commentaire ?