Santé vie pratique

ROR et autisme : le “Lancet” tire un trait sur une étude au parfum de scandale

Destination santé

Témoignages.re / 12 février 2010

Publié en 1998 dans le “Lancet”, l’article qui avait dénoncé à tort l’existence d’un lien entre le vaccin ROR (rougeole-oreillons-rubéole) et l’apparition de cas d’autisme ou de rectocolite hémorragique revient subitement à la Une de l’actualité. Fait rarissime, cette revue de référence s’est « officiellement rétractée ». L’étude en question a même été retirée de ses archives ! Cette décision fait suite à un récent communiqué du General Medical Council britannique — l’équivalent du Conseil national de l’Ordre des médecins — stipulant que son auteur le Pr Andrew Wakefield avait agi de façon « malhonnête » et « irresponsable ».

« Il apparaît clair, sans aucune ambigüité, que les déclarations faites dans cette étude sont totalement fausses. Je me sens trompé », a déclaré dans les colonnes du “Guardian” Richard Horton, le Rédacteur en chef du “Lancet”. Maintes fois contredit, ce travail, réalisé, rappelons-le, sur 12 personnes seulement, avait fait grand bruit, y compris en France. Il avait surtout entraîné une chute de la couverture vaccinale au Royaume-Uni. Entre 1998 et 1993, elle est ainsi passée de 92% à 78,9%...

Cette rétraction ferme et définitive devrait mettre un terme à la polémique. Pour tout savoir sur cette affaire exemplaire en matière d’alimentation de rumeur, rendez-vous dans la Bibliothèque PdF de www.destinationsante.com, rubrique Santé Publique  : Des vaccins au parfum de scandale .


Kanalreunion.com