Santé vie pratique

Soleil : les clés d’une protection efficace…

Témoignages.re / 22 juin 2010

La meilleure des protections contre le soleil, c’est encore de… ne pas s’exposer ! Surtout entre midi et 16h, période durant laquelle le rayonnement ultraviolet est le plus intense. Mais comme, bien entendu, il n’est pas question de renoncer complètement à la plage, deux mots d’ordre : prudence et bon sens. Avec l’été, les mauvaises surprises viennent généralement du ciel, ou plus exactement du soleil. Ses premiers rayons sont très nocifs. Protégez surtout les enfants : leur peau fine est particulièrement vulnérable. C’est pourquoi, en plus d’une crème protectrice, leur panoplie anti-soleil doit comporter un chapeau à large bord, des vêtements anti-UV et une paire de lunettes de soleil. Pour celles-ci, demandez conseil à un opticien.

Les adultes aussi doivent être vigilants. Utilisez un écran solaire résistant à l’eau et à la transpiration. Exposez-vous graduellement. Renouvelez votre application d’écran solaire après chaque bain, et au minimum toutes les deux heures. Pour le reste, chapeau et lunettes de soleil comme les petits.

Malgré ces précautions, vous avez un peu “abusé” et votre peau est rouge ou douloureuse ? C’est un coup de soleil, ou en d’autres termes une brûlure au premier degré. Question prise en charge, Pierre Césarini, Directeur de l’association Sécurité solaire, nous confirme que « les traitements comme la Biafine® — qui n’est plus remboursée depuis le 1er avril 2010, n.d.l.r. — restent une référence ». N’oubliez pas qu’il existe une version générique de ce traitement reconnu. Comme elle est plus légère pour le portefeuille, pensez donc à demander à votre pharmacien la “trolamine Biogaran” à 0,67% !

Quant aux crèmes dites hydratantes et/ou apaisantes, « elles soulagent, mais ne réparent pas », ajoute Pierre Césarini. « En cas de coup de soleil, les dégâts seront réparés par la peau elle-même ». A condition de bannir toute exposition durant les jours qui suivent la brûlure.


Kanalreunion.com