Santé vie pratique

Susceptible… et heureux !

Témoignages.re / 16 janvier 2010

« Susceptible, moi ? Mais pas du tout ». Avouez-le, vous avez déjà entendu cela quelque part !… Certains — pas vous, bien sûr ! — réfutent leur susceptibilité et prétendent ne pas être concernés. Pourtant, reconnaître ce (petit) travers, c’est déjà commencer à y remédier…

« Il faut laisser venir à soi la critique », souligne Hervé Magnin, psychothérapeute cognitiviste comportementaliste, auteur de “Susceptible et bien dans ma peau”. C’est évident, chacun a besoin de reconnaissance sociale, de plaire, d’être aimé. Pas facile alors d’entendre ses quatre vérités. Mais pour les grands susceptibles, un véritable psychodrame naît souvent d’une simple remarque.

La susceptibilité traduit une réaction, à un reproche, une remarque, voire une simple maladresse. Vexé, vous sortez vos griffes, prêt à contre-attaquer. Attention, vous risquez à votre tour de blesser votre interlocuteur. « Et c’est le début d’une bonne prise de tête ». Comment éviter le pire ? « Prenez le temps de respirer lentement et profondément, pour dissiper les émotions parasites ».

Pour éviter à tout prix la critique qu’il sent poindre, la parade du susceptible consiste souvent à couper la parole à son interlocuteur. Une attitude défensive… mais peu constructive. Sachez, au contraire, tendre l’oreille. Quoi ? « Ecouter l’autre blaireau dire des saletés sur moi ? », réplique l’alter ego imaginaire de l’auteur, « C’est un supplice ! ».

Si votre employeur a des reproches à vous faire, « plutôt que de l’interrompre et de vous justifier prématurément, pourquoi ne pas prendre des notes pour n’en perdre aucune miette ? ». Vous pourrez ainsi juger de la pertinence des critiques formulées, puis y répondre posément. Ecouter les remarques permet de mieux se connaître.

« S’accepter tel qu’on est n’est pas une tâche facile. Pourtant, une patte qui trébuche ne fait pas trembler le mille-pattes. Ce n’est qu’à travers une conscience aiguisée de nos qualités que nous pourrons assumer sans honte nos défauts ». Une lecture recommandée à chacun... Susceptible et bien dans ma peau” , Hervé Magnin, Editions Jouvence, 9,50 euros.


Kanalreunion.com