Santé vie pratique

Tabac : moins de 30 minutes pour attaquer les cellules

Destination santé

Témoignages.re / 31 janvier 2011

Une seule cigarette, et le risque de cancer du poumon est déjà là ! Selon un travail américain, moins de trente minutes après la première inhalation, les hydrocarbures polycycliques contenus dans le tabac sont à l’œuvre et attaquent l’ADN. Autrement dit, le tabac est dangereux dès la première cigarette ! Les hydrocarbures polycycliques et notamment les 3,4 benzopyrènes sont des cancérigènes bien connus. Ils se comportent comme de redoutables facteurs de cancérisation sur tout le trajet parcouru par la fumée de tabac : lèvres, langue, pharynx, larynx, bronches…

Cela, tout le monde le sait. Pourtant, le Pr Stephen Hecht de l’Université du Minnesota, aux Etats-Unis, a été extrêmement surpris de constater chez 12 fumeurs volontaires la rapidité des dégâts provoqués par ces hydrocarbures polycycliques. « Leur effet est si rapide que nous pourrions le comparer à celui d’une injection intraveineuse », écrit-il dans “Chemical Research in Toxicology”. Cette étude est la première à dévoiler « les effets directs des hydrocarbures polycycliques, sans autres sources d’exposition comme la pollution atmosphérique ou l’alimentation. Nos résultats sont un avertissement sévère pour ceux qui commencent à fumer », explique le Pr Hecht. En effet, comme le souligne l’OMS, il n’existe pas de bonnes cigarettes. Dès la première bouffée, les risques sont là.


Kanalreunion.com