Santé vie pratique

Trafic de gibier africain : illégal, et menaçant pour la santé publique

Témoignages.re / 3 juillet 2010

Des chercheurs de la Zoological Society of London (ZSL) estiment que 270 tonnes de gibier sont illégalement introduites en Europe chaque année par le seul aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Du gibier en provenance d’Afrique et transporté par des passagers dans leurs bagages. En plus de ses conséquences environnementales et économiques, ce marché hors-la-loi comporte des risques sanitaires considérables.

Du crocodile, du pangolin — une espèce proche du fourmilier — et même du singe. De grandes quantités de viandes de ces espèces, dont certaines sont en voie d’extinction et inscrites sur la liste des espèces menacées, ont été saisies dans les bagages de passagers interceptés à Roissy Charles-de-Gaulle.

Pendant 17 jours, les valises de 134 passagers arrivés par 29 vols ont été fouillées. Résultat : 5 tonnes de gibier, en provenance essentiellement de République centrafricaine, du Cameroun et de République Démocratique du Congo ont été saisies. Ces marchandises étaient en partie destinées à un commerce sous le manteau, mais « répondaient également à des commandes prises en amont » de leur acheminement, indiquent les auteurs.

« Ce trafic peut favoriser l’importation de certaines bactéries à l’origine d’intoxications alimentaires graves — Escherichia coli, Listeria et différentes espèces de staphylocoques », nous a confié le Dr Marcus Rowcliffe, l’un des co-auteurs de l’étude et par ailleurs membre de la ZSL. « En revanche, la transmission de virus — tel le virus Ebola dont le réservoir est un singe africain, n.d.l.r. — est moins probable. La plupart des morceaux confisqués avaient en effet été fumés ». Tout risque de diffusion d’affections telles que la peste porcine ou la maladie mains-pieds-bouche n’est cependant pas écarté. Transposé à l’échelle européenne, ce trafic constitue pour les auteurs « une menace de grande ampleur » et doit être pris en compte comme tel…