Santé vie pratique

Trop d’athlètes souffrent d’un asthme d’effort… sans le savoir

Destination santé

Témoignages.re / 11 octobre 2010

Selon une étude américaine, près du tiers des jeunes athlètes se plaignant de difficultés respiratoires souffriraient en réalité d’un asthme d’effort. Les auteurs précisant que la plupart des sujets suivis n’avaient aucun antécédent de maladie asthmatique. L’asthme d’effort se manifeste par un essoufflement, une toux, des sifflements... à l’arrêt de l’effort, voire entre 5 et 15 minutes plus tard. C’est à ce moment-là que peut survenir une crise parfois dramatique. Aux Etats-Unis entre 1993 et 2000, pas moins de 61 sportifs sont décédés après un exercice physique.

Le Pr Jonathan Parsons du Ohio State University Medical Center s’est intéressé à la santé respiratoire de 107 sportifs de haut niveau. Il s’est avéré que près de quatre sur dix présentaient un asthme d’effort. Et parmi eux, seuls 10% avaient déjà souffert d’un asthme pendant l’enfance. Un résultat qui montre « la forte proportion d’athlètes chez lesquels la maladie n’a pas été diagnostiquée », affirme-t-il.


Kanalreunion.com