Santé vie pratique

Troubles du rythme cardiaque : du sport, oui mais…

Destination santé

Témoignages.re / 28 août 2012

Notre cœur est un muscle comme les autres, il a donc tendance à s’user… lorsqu’il est trop peu sollicité. Et si vous profitiez de la rentrée pour vous remettre au sport ? Si cette (sage) décision fait suite à une longue période de sédentarité, rendez visite à votre médecin. Il s’assurera de la bonne santé de votre cœur. Si vous présentez, par exemple, des troubles du rythme, des adaptations seront vraisemblablement nécessaires. C’est ce que nous confirme le Dr Patrick Dary, cardiologue dans le département de la Haute-Vienne.

Un “trouble du rythme cardiaque” désigne toute anomalie de l’activité électrique du cœur. La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble cardiaque le plus fréquent. Elle est aussi une cause majeure d’AVC. Chaque année dans le monde, 3 millions de personnes sont victimes d’un AVC qui lui est imputable. Soit tout de même, un AVC toutes les… 12 secondes.

Avis médical obligatoire

D’une manière générale, si vous souffrez de FA, vous devez toujours consulter votre médecin avant de vous remettre à une activité sportive. Comme le souligne le Dr Dary : « Bien des activités aérobies comme la marche, la course lente ou la natation à allure très modérée peuvent être pratiquées par les patients souffrant de FA. Elles assurent au cœur un apport régulier en oxygène ».

Il cite également le cas particulier de la pratique du vélo. « Il s’agit aussi d’une discipline en aérobie, mais elle peut être déconseillée aux patients qui suivent un traitement anticoagulant. Ce n’est pas tant la discipline en elle-même qui pose problème que le risque de chute ». Les anticoagulants, en effet, peuvent favoriser des hémorragies. Il est donc important d’éviter toute situation susceptible de provoquer des saignements.

Allez-y en douceur

En pratique, quel que soit le trouble du rythme dont vous souffrez, le Dr Dary vous recommande :

- de consulter votre médecin traitant ou un cardiologue avant de vous lancer dans une activité sportive. « Il proposera un programme de retour à l’activité physique adapté à votre état de santé » ;

- de choisir une activité qui vous plaît, et de vous y mettre en douceur. Marcher, faire du vélo, nager, jardiner, danser… tout est bon. A condition d’y aller progressivement ;

- de pratiquer dans des conditions climatiques optimales : « ni trop chaudes, ni trop fraîches, tout en s’hydratant régulièrement ».

Il recommande, enfin, des « choses toutes simples » comme le fait de porter un cardio-fréquencemètre lors de la pratique. « Mesurez aussi votre tension artérielle avant, après et si possible au cours de l’effort », poursuit-il. Et notez bien vos résultats. Et enfin, « ayez toujours votre téléphone portable sur vous ainsi que des éléments de votre dossier médical, susceptibles d’aider les secours en cas de malaise ou d’accident ». Ce type de précautions n’a jamais fait de mal à personne…

©Agence de Presse Destination Santé-2012


Kanalreunion.com