Santé vie pratique

Un chien à l’hôpital ? Pour le plus grand bien des petits

Destination santé

Témoignages.re / 29 septembre 2010

« Il est indiscutable que la présence d’un chien dans les milieux hospitaliers pour enfants est porteuse d’espoir ». Dans “L’enfant et la médiation animale”, François Beiger fait le point sur cette thérapie originale et ô combien salvatrice pour les petits malades. De nombreuses études, menées au Canada et aux États-Unis, ont démontré que les animaux peuvent aider les hospitalisés à mieux accepter leur maladie. « Il est prouvé qu’auprès de jeunes enfants et adolescents en oncologie pédiatrique, un programme de zoothérapie est d’un grand soutien », précise François Beiger. Fondateur de l’Institut français de zoothérapie, il sait à quel point la présence d’un chien, sa réceptivité au contact et aux relations avec l’enfant restaure la confiance affective de ce dernier.

Les liens ainsi créés entre l’animal et l’enfant rendent plus acceptables les périodes d’hospitalisation et de traitements. Ils accélèrent et favorisent le contact avec les professionnels de santé. Mais ce n’est pas tout. La présence d’un chien diminue l’anxiété, l’angoisse, augmente le bien-être physique et psychologique, réduit les nausées provoquées par les traitements. Sans oublier que les parents se sentent plus rassurés. Seul problème, mais il est de taille : les programmes thérapeutiques incluant les chiens n’existent pas en France…


Kanalreunion.com