Santé vie pratique

Un cœur pour la Paix : déjà 318 enfants sauvés

Témoignages.re / 16 mai 2011

Les cardiopathies congénitales ne sont pas une fatalité. Elles peuvent être efficacement traitées voire prévenues grâce à un accompagnement de conseil génétique. C’est la double tâche à laquelle s’attellent depuis 6 ans, les responsables de l’Association Un cœur pour la Paix, confrontés à la forte prévalence de ces pathologies dans les territoires palestiniens.

Au CHU d’Hadassah, à Jérusalem, l’équipe du Pr Jean-Jacques Rein a déjà effectué 318 interventions dans le cadre de l’association. « La majorité sont des nouveau-nés ou des enfants de moins d’un an », souligne le Pr Rein. Prises en charge à parité par l’Association et l’hôpital Hadassah, ces opérations sont coûteuses : 12.000 euros par enfant pour la technique « à cœur ouvert ». Mais 14.000 euros pour le cathétérisme interventionnel « à cœur fermé ».

Spectaculaire, cette technique est moins invasive et incomparablement plus confortable pour les enfants. Elle consiste à rejoindre l’intérieur du cœur après avoir introduit dans une veine, un cathéter porteur d’un ‘patch’ en métal plié comme un parapluie. Celui-ci est déployé au contact de la malformation remédiant ainsi au problème qui empêche le cœur de fonctionner normalement. « Ces dispositifs s’adaptent à l’enfant. Celui-ci repart le jour même, sans cicatrices », poursuit Jean-Jacques Rein.

Outre son programme opératoire — une moyenne de 50 enfants palestiniens opérés chaque année — l’Association a également entrepris en amont un travail de formation et d’information. Formation des médecins sur les techniques opératoires. Et information de ces mêmes médecins et des populations sur les conséquences potentielles de la consanguinité. « Dans les pays arabes et au Moyen-Orient nous avons jusqu’à 45% de mariages consanguins », explique le Dr Nael El Laham, qui anime un centre de dépistage prénatal de ces cardiopathies en Cisjordanie. Ces derniers sont liés « aux traditions cultuelles locales, qui favorisent les mariages à l’intérieur des familles pour protéger leur patrimoine ». Le travail et les projets d’Un Cœur pour la paix ne manquent pas. Pour mieux la connaître et faire un don, visitez son site : http://www.uncoeurpourlapaix.org/fr. Et pour découvrir en vidéo, la réalisation d’un cathétérisme cardiaque, rendez-vous dans la Vidéothèque de www.destinationsante.com, rubrique, Cardiologie interventionnelle.


Kanalreunion.com