Santé vie pratique

Un sauna ? Oui, mais…

Témoignages.re / 10 novembre 2010

Le sauna fait partie intégrante de la culture des pays nordiques. En France, il reste encore peu répandu. Il n’existe pourtant pas de contre-indications majeures à sa pratique. Seuls certains malades, mais aussi les femmes enceintes, doivent veiller à ne pas “forcer” sur le thermostat. A condition d’en parler au préalable avec leur médecin. D’origine finlandaise, le sauna — qui peut également se décliner sous la forme féminine de la sauna, les deux appellations sont correctes — est un bain de vapeur sèche.

« C’est une expérience relaxante pour le corps comme pour l’esprit », explique la Société finlandaise de Sauna (la Finnish Sauna Society). Son conseil ? « Vous pouvez y aller autant de fois que vous le désirez. Mais gardez à l’esprit que dans un sauna, vous devez toujours vous sentir relaxé ».

La température oscille généralement entre 70°C et 100°C. C’est largement suffisant pour éliminer les toxines. Cette forte chaleur va aussi augmenter légèrement la température corporelle et stimuler le débit sanguin. C’est pourquoi les « patients souffrant d’une maladie cardiaque ou d’hypertension artérielle doivent maintenir une température modérée, inférieure à 90°C ». Cette recommandation vaut également pour les asthmatiques et les malades qui souffrent d’une pathologie de la peau. De la même façon, tous ces patients doivent aussi éviter absolument les changements brutaux de température, les fameux “chaud/froid”. Gare au bain glacé en sortant de la cabine… Quant aux femmes enceintes, elles doivent aussi redoubler de vigilance et maintenir le thermostat autour de 70°C. Pas davantage. Un dernier point : pas de sauna en cas de maladie inflammatoire, de fièvre, ni… après avoir forcé sur l’alcool ! Et à la moindre hésitation, demandez conseil à votre médecin.


Kanalreunion.com