Santé vie pratique

Une prise de sang pour diagnostiquer un cancer

Destination santé

Témoignages.re / 7 juillet 2012

Sera-t-on capable demain de diagnostiquer un cancer grâce à un simple prélèvement sanguin ? Cette perspective ne semble plus si lointaine. Une équipe INSERM de l’Institut Curie (Paris) a mis au jour une piste qui semble prometteuse : l’ADN des tumeurs. Repéré dans le sang du malade, il permettrait de détecter précocement la survenue d’un cancer, voire sa récidive. L’équipe d’Olivier Lantz et Marc-Henri Stern a mis au point une technique permettant de détecter la présence d’ADN tumoral au niveau sanguin. Celle-ci révèlerait l’existence d’une tumeur ou de métastases. Pour valider leur technique, les chercheurs ont effectué de simples prélèvements sanguins chez 21 patients atteints d’un mélanome oculaire métastatique. Résultat : de l’ADN tumoral a été détecté chez 20 d’entre eux.

De plus, la quantité d’ADN reflèterait la taille de la tumeur. L’expérience a montré que celle-ci « était proportionnelle à la masse tumorale évaluée par le biais d’une imagerie par résonance magnétique (IRM) », précise Marc-Henri Stern. « Nous avons ainsi établi la preuve que cette méthode de détection était parfaitement adaptée au repérage d’un foyer tumoral, à partir d’une simple prise de sang », ajoute Olivier Lantz. Facile à mettre en œuvre et peu coûteuse, cette technique pourrait théoriquement s’appliquer à tous les cancers. A condition bien sûr que des mutations spécifiques aient d’abord été identifiées. En effet, pour traquer l’ADN tumoral, il est impératif de connaître les altérations génétiques caractéristiques de la tumeur primitive.

 ©Agence de Presse Destination Santé-2012 


Kanalreunion.com