Santé vie pratique

Vaccins contre la gastro : l’AFSSaPS rassure

Témoignages.re / 9 février 2011

En mars dernier, l’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS) recommandait, « à titre de précaution », de ne pas utiliser les vaccins Rotarix® et Rotateq®. En cause, la détection de fragments d’ADN de circovirus porcins (PCV1) dans certains lots. Après analyse, l’AFSSaPS a décidé de lever ces mesures.

« Ces virus sont fréquemment retrouvés dans certaines viandes et autres produits alimentaires, et ils n’induisent pas de maladie chez l’Homme », explique l’Agence française. « Après évaluation complète de l’origine de cette contamination de certains lots de vaccins Rotarix® et Rotateq®, et analyse de données cliniques rétrospectives, le comité d’évaluation des médicaments à usage humain de l’Agence européenne du Médicament (EMA) a conclu le 18 novembre 2010 à l’absence de risque de santé publique. Ce type de virus n’étant pas considéré comme pathogène pour l’Homme ».

Rappelons que Rotarix® et Rotateq® sont des vaccins oraux utilisés chez les nourrissons à partir de l’âge de six semaines pour les protéger contre les gastro-entérites dues à une infection à rotavirus. De son côté, l’EMEA a tout de même demandé aux laboratoires fabricants de mettre en place des mesures correctrices pour que « dans un avenir aussi proche que possible, les lots de vaccins soient indemnes de toute présence de l’agent contaminant d’origine porcine ».


Kanalreunion.com