Santé vie pratique

VIH/SIDA : un bon candidat-vaccin chez le primate

Témoignages.re / 26 février 2011

Un nouveau candidat-vaccin contre le VIH a été testé avec succès sur 5 femelles macaques infectées par voie vaginale. Mis au point par une équipe française associant l’Université Paris Descartes, le CNRS, l’INSERM (Institut Cochin) et la société Mymetics, ce travail a été soutenu par l’Agence nationale de Recherche sur le SIDA et les hépatites virales (ANRS).

Certaines femmes sont naturellement porteuses d’anticorps qui les protègent contre le VIH. Pour mettre au point leur candidat-vaccin, les auteurs ont travaillé à partir de ces anticorps. Ils ont ensuite injecté le produit aux 5 macaques, par voie intramusculaire et simultanément par voie nasale. Six mois plus tard, les 5 primates ont été exposés à plusieurs reprises au virus, par inoculation vaginale. Dans tous les cas, leurs anticorps ont permis de neutraliser le virus avant qu’il ne dissémine dans le sang et n’infecte les lymphocytes T CD4.

« J’ai été très surprise que la totalité des singes reste séronégative 6 mois après l’exposition au virus », indique Morgane Bomsel, de l’INSERM. La qualité de la réponse tranche en effet avec les 40% d’immunisation en moyenne, qui caractérisent ce type d’essai. Ces résultats sont donc jugés prometteurs. Pourtant, bien des questions restent en suspens. Le candidat-vaccin — uniquement testé sur des femelles — est-il efficace sur les mâles ? De plus, « nous ne savons pas s’il protégerait d’une infection par d’autres voies — anale ou encore oro-génitale », ajoute la scientifique. Dernier point, les études devront être poursuivies pour évaluer la qualité de la réponse immunitaire sur le long terme. Selon nos informations, les résultats d’un essai clinique de Phase I devraient être disponibles dans le courant du mois d’avril.


Kanalreunion.com