Santé vie pratique

VIH : un suivi au plus près des Africains

Destination santé

Témoignages.re / 24 septembre 2013

Mesurer la charge virale du VIH chez les patients, et dépister les nourrissons infectés dans les zones rurales africaines : c’est le double objectif du programme OPP-ERA financé par UNITAID et un consortium de quatre partenaires français.

La phase pilote du projet s’inscrit dans quatre pays : Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire et Guinée. « L’objectif est d’améliorer le suivi des patients sous antirétroviraux dans les zones rurales », nous a expliqué le Dr Denis Broun, Directeur exécutif d’UNITAID. « Ce suivi passe par la mesure de la charge virale. Actuellement, les machines qui permettent de réaliser les tests exigent des infrastructures lourdes, des techniciens formés, une alimentation électrique permanente et de l’air conditionné. Autant d’éléments difficiles à rassembler dans les zones rurales. C’est pour cela que nous avons décidé de soutenir financièrement l’arrivée de nouvelles machines plus simples d’utilisation ».

Autre avantage, les tests réalisés reviennent à 5-6 euros, bien moins qu’en laboratoire. « Nous pouvons opérer là où nous voulons et le patient obtient son résultat immédiatement au lieu d’attendre 3 semaines ».
Les tests de charge virale sont un outil essentiel pour déterminer si le patient suit correctement son traitement. Mais aussi pour savoir quand il devient nécessaire de passer à des médicaments de deuxième ligne. L’autre versant du programme repose sur le dépistage du VIH chez le nourrisson. « Dans certaines zones, la mortalité est très forte, car ils sont encore nombreux à ne pas être traités, faute de dépistage ».

 ©Agence de Presse Destination Santé-2013  


Kanalreunion.com