Santé vie pratique

Votre chien a mordu : mode d’emploi

Destination santé

Témoignages.re / 18 mars 2011

Si adorable soit-il, votre chien vient de s’attaquer à un tiers. Or, il n’y a pas de petite morsure. L’urgence, naturellement, réside dans la prise en charge de la victime. Mais tout de suite après, et quelle que soit la race de votre chien, la loi vous impose toute une série de mesures, principalement destinées à protéger le blessé. Une morsure relève toujours d’une urgence médico-chirurgicale. En premier lieu, emmenez la victime chez un médecin ou au service des urgences le plus proche. En cas d’impossibilité, appelez le 15. Et en attendant l’arrivée des secours, lavez soigneusement la plaie et les tissus avoisinants à l’eau et au savon.

L’objectif est d’ôter les éventuels corps étrangers (débris de peau, de dents…) et autres souillures. « La précocité de ce lavage semble diminuer le risque d’infection », expliquent les rédacteurs de la “Revue Prescrire”, qui se sont penchés sur ce sujet. Ensuite, « toujours pour assurer la protection de la victime, vous êtes tenu de faire examiner votre chien par un vétérinaire, à trois reprises dans les 15 jours suivant la morsure », nous expliquent les responsables de l’Ordre national des vétérinaires. Au fil de ces consultations, le vétérinaire s’assurera que le chien mordeur ne présente aucun signe de rage, qui serait apparu depuis la date de l’accident. Sachez que tout propriétaire de chien mordeur a l’obligation absolue de se plier à ces examens, même si son animal est vacciné contre la rage.

Par ailleurs, en tant que propriétaire, c’est à vous qu’il incombe d’initier cette surveillance. Laquelle, à n’en pas douter, sera également demandée par la victime ou le médecin qui l’aura soignée. Voire, si cette dernière a porté plainte, par la police ou la gendarmerie.

Dernière obligation qui reste moins connue du public : vous êtes également tenu de déclarer cette morsure en mairie, « de même que tout professionnel qui en a connaissance », précise l’Ordre. « Le maire demandera ensuite une évaluation comportementale afin de prendre d’éventuelles mesures, de nature à prévenir le danger ». A noter que cette obligation concerne tous les types de chiens, du plus dangereux chien d’attaque au… yorkshire. Un dernier point, contactez dès que possible votre assureur. Vous vérifierez de la sorte que votre couverture responsabilité civile inclut bien la prise en charge des frais vétérinaires liés à cet accident, ainsi que les dommages éventuels qui en auraient découlé.


Kanalreunion.com