Droits humains

29% de chômage : La Réunion la plus touchée par la pénurie d’emplois

Bilan 2010 du chômage dans l’Union européenne

Témoignages.re / 28 novembre 2011

Selon Eurostat, le service de statistique de l’Union européenne, La Réunion reste la région la plus touchée par la pénurie d’emplois. Le taux de chômage atteignait quasiment 29% l’année dernière. Les Antilles et la Guyane sont aussi dans le peloton de tête de cet inquiétant palmarès. C’est véritablement l’échec d’un modèle, mais Paris refuse de tenir compte de cette réalité : aucun plan de relance.

Dans le projet de budget 2012, le gouvernement veut accentuer l’austérité. Pour les Outre-mer, cela signifie le refus de tout plan de relance, et la culpabilisation des victimes de cette politique. Mercredi dernier, Eurostat a publié le bilan 2010 du chômage dans les Régions de l’Union européenne. La Réunion reste en tête de cet inquiétant palmarès, suivie par plusieurs régions espagnoles et les autres DOM. L’Espagne est un État de l’Union européenne qui a connu une très forte accélération du chômage, conséquence de la crise de la dette publique. En effet, pour ne pas déplaire aux agences de notations et aux spéculateurs, le gouvernement a décidé d’un plan de rigueur. Cela n’a pas fait baisser le chômage, au contraire.
La semaine dernière, les électeurs espagnols ont sévèrement sanctionné les auteurs de ce plan d’austérité, ils ont voté pour un parti qui affirmé qu’il faut couper encore davantage dans les dépenses. Le chômage ne risque donc pas de diminuer.
En France, le gouvernement utilise la même méthode pour atteindre le même objectif. La compression des dépenses met particulièrement à contribution les Outre-mer. Pourtant, les Outre-mer sont touchés par un chômage massif, conséquence d’un modèle inadapté. Au lieu de chercher à créer des emplois en favorisant les investissements, le gouvernement a l’obsession de faire des économies sur le dos des populations qui souffrent le plus de sa politique.
La dernière publication d’Eurostat sur l’emploi consacre donc l’échec total de la politique de Sarkozy dans les Outre-mer. La situation s’est aggravée, et les projets du gouvernement vont encore accélérer la crise.

M.M.


Kanalreunion.com