Droits humains

Aide aux migrants : Younous Omarjee en mission en Turquie

Une délégation du Parlement européen à la rencontre du gouvernement turc, des ONG et des associations d’aide aux réfugiés

Témoignages.re / 9 février 2016

La guerre en Syrie amène chaque jour aux frontières de la Turquie un nombre toujours plus important de réfugiés. La Turquie est également un point de passage pour les centaines de milliers de migrants qui arrivent dans l’Union européenne par la Grèce, en risquant la traversée de la Méditerranée dans des conditions dangereuses. Depuis hier et jusqu’à vendredi, Younous Omarjee, député réunionnais de l’Union des Outre-mer, sera en mission en Turquie au sein d’une délégation du Parlement européen pour faire le point sur l’aide apportée aux migrants. Voici le communiqué que le parlementaire a diffusé hier à ce sujet.

JPEG - 51 ko
Réfugiés en Turquie. Photo IHH Humanitarian Relief Foundation/Flickr

Après de longues séries de discussions, les chefs d’État de l’Union européenne ont approuvés le 29 Novembre dernier l’octroi d’un fonds d’aide de 3 milliards à la Turquie afin de venir en aide à 2,5 millions de réfugiés. Un fonds d’aide aussi promis en contrepartie d’un engagement d’Ankara pour freiner les flux migratoires vers l’Europe.

C’est dans ce contexte qu’une délégation de la commission budget du Parlement européen, à laquelle prend part le Député européen Younous Omarjee, sera en Turquie pour quatre jours, du 8 au 11 février. Une série de rencontres sont prévues tout d’abord à Ankara avec les services de l’UE délégués en Turquie, plusieurs Ministres turcs, des ONG, et des associations qui se chargent quotidiennement de porter assistance aux réfugiés. La mission se rendra aussi près de la frontière syrienne, pour visiter un camp de réfugiés.

Ces visites et rencontres ont pour but d’examiner avec les autorités turques et l’ensemble des autres acteurs comment sont gérés les fonds de l’Union européenne destinés à venir en aide aux réfugiés, et quels dispositifs ont été mis en place par la Turquie. Ce dernier point apparait crucial tant le dernier rapport d’Amnesty International s’est avéré critique vis-à-vis des autorités turques en soulevant les pratiques de détention arbitraire, les cas de mauvais traitement infligés aux réfugiés, et les expulsions forcées qui semblent sévir en Turquie.

Pour Younous Omarjee « cette mission apparaît fondamentale pour comprendre de manière globale la façon dont l’Union européenne entend répondre à la crise migratoire ». Cette externalisation de la gestion des flux de migrants en Turquie doit pour le Député européen prendre pour socle les droits humains : « si l’UE juge que l’aide à apporter aux migrants peut-être plus appropriée dans une cogestion partagée avec la Turquie, nous devons nous assurer du strict respect des droits de l’homme et des droits des enfants, et nous assurer que les financements européens soient entièrement dédiés aux migrants ».


Kanalreunion.com