Droits humains

Appel au boycott des tee-shirts racistes et stigmatisants en circulation sur l’île !

Communiqué du collectif “Non au racisme et aux discriminations ! Respekt a nou !”

Témoignages.re / 12 mai 2011

Face à la circulation de plus en plus importante de tee-shirts à caricatures racistes à La Réunion et stigmatisants à l’encontre des Réunionnais, le collectif “Non au racisme et aux discriminations ! Respekt a nou !” appelle à les boycotter, indiquant que ces tee-shirts sont insultants et dégradants pour les Réunionnaises et les Réunionnais, réduits à des « paress’ » alcooliques.

« De l’humour pour certains, une incitation à la haine raciale pour d’autres… Des tee-shirts comportant des caricatures racistes et des propos stigmatisants à l’encontre des Réunionnais sont en circulation sur l’île. L’un affirme comme étant un « proverbe réunionnais » : « se reposer, pas tro travailler… c’est la santé », le tout encadré par une imitation du logo de la bière “Dodo”…

L’autre met en scène, avachi dans un hamac, un homme de peau noire, visiblement un « kaf », visiblement en état d’ébriété, avec, au sol, à sa droite plusieurs bières “Dodo” consommées, et à sa gauche une bouteille de « rhum arrangé ». L’un étant de la « lokal tisane », et l’autre du « lokal sirop », précise le concepteur du tee-shirt. Le tout commenté par les propos suivants : « Le travail est un vilain défaut… Mais ça se soigne, pas d’lézard La Réunion ».

Ces deux tee-shirts présentent comme étant les traits de caractère fondamentaux des Réunionnais la fainéantise et le penchant déraisonné pour l’alcool, pour ne pas dire l’alcoolisme.

Notre collectif appelle à la vigilance et au boycott de ces tee-shirts réduisant les Réunionnaises et les Réunionnais à des « paress’ » alcooliques.

Les propos du ministre mauricien désignant les Réunionnais comme étant des « assistés » avaient beaucoup choqué. Pour ce ministre, les Réunionnais, parce qu’ils perçoivent des minima sociaux, sont des « assistés », mais pas les Français d’Hexagone, qui perçoivent pourtant les mêmes droits… Pour les concepteurs de ces tee-shirts, les Réunionnais ont en commun une aversion évidente au travail, au point d’en faire un « proverbe réunionnais », mais ils essayent tout de même de soigner leur fainéantise en s’abreuvant de rhums et de bières toute la journée... Ces images correspondent sans doute parfaitement aux préjugés et stéréotypes que certains peuvent avoir de la vie « sous les Tropiques » et doivent gonfler les chiffres de vente. Il n’en demeure pas moins qu’elles sont insultantes et dégradantes pour les Réunionnaises et les Réunionnais. Sans doute les concepteurs de ces tee-shirts ignorent-ils que le vrai proverbe réunionnais est : « Fo travay po gainyé ».

Nous rappelons que sur une île frappée par la pauvreté, le mal-logement, ou plutôt le “sans logement”, l’inactivité est une situation subie et non choisie. Elle est une souffrance pour les 145.000 demandeurs d’emploi, une désespérance pour les 55% des jeunes de moins de 25 ans, diplômés et non diplômés, qui se lèvent chaque matin désœuvrés et sans perspective d’avenir dans leur “péï”. Ces caricatures et propos réducteurs et stigmatisants pour toute une catégorie de citoyens, en l’occurrence ici les Réunionnais, sont une insulte au respect qui est dû à chacun au titre de sa citoyenneté, laquelle rend les hommes égaux entre eux, faisant fi de toute distinction raciale, religieuse, ethnique, etc. Mais ces caricatures sont aussi inadmissibles et insoutenables en ce qu’elles instrumentalisent une situation sociale alarmante et méprisent la misère et la souffrance des plus démunis pour nourrir les pires préconçus et les plus vieux relents racistes.

Ne laissons pas les comportements racistes se banaliser sous nos yeux ! Nous appelons toutes celles et ceux qui condamnent ce genre d’agissement à se mobiliser et à boycotter ces tee-shirts ! »

Pour le collectif “Non au racisme et aux discriminations, Respekt anou !”,
Emilie Assati


Kanalreunion.com