Droits humains

Appel aux Réunionnais

Témoignages.re / 16 juin 2010

Face à l’agression subie par le peuple réunionnais commise à la barre d’un tribunal par un fonctionnaire qui a affirmé « je suis blanc et de toute façon, ici c’est des nègres et toutes des p… et c’est comme cela qu’il faut faire », Sylvie Mouniata, militante du PCR, lance un appel à la lutte pour faire respecter notre dignité.

« Mesdames, Messieurs, Chers amis,
Bien que la lutte contre le racisme et la discrimination constitue une des questions prioritairement examinées par nos décideurs et par les instituions, ce phénomène reste toujours une insulte à la dignité humaine et nous aimerions qu’ils soient condamnés et bannis définitivement.
Le racisme, outrage historique servant à la justification du colonialisme et de la réduction en esclavage de la grande majorité de la population réunionnaise, persiste encore aujourd’hui.
Cette tragédie est source de violence où que nous nous trouvions, sur notre lieu de travail, au supermarché, à La Poste, à la Sécu, à la CAF, dans l’enceinte même d’un tribunal pourtant chargé d’en réprimer les effets.
Face à la violence raciste des propos d’un enseignant comparaissant dans un tribunal pour délits sexuels, je veux lancer un appel à l’ensemble des Réunionnais. Nous ne pouvons pas rester insensibles face à une telle situation. Nous sommes tous concernés.

Je veux vous dire combien j’ai été meurtrie au plus profond de moi par la violence des propos obscènes tenus par cet individu à l’esprit d’autant plus malsain qu’il s’estime supérieur à nous tous. Il est intolérable que nous toutes, que nous soyons mères, grands-mères, filles, etc, nous Réunionnais, soyons toujours victimes de discriminations dont celle, aux conséquences criminelles, du racisme.
Le mépris, la haine raciale et l’absurde prétention à une supériorité du “Blanc” sont les manifestations du colonialisme persistant contre lequel Réunionnaises et Réunionnais n’ont cessé de lutter au prix de leur vie parfois.
Aujourd’hui encore, les dévoiements de cet enseignant exigent que nous menions cette lutte avec encore plus de détermination pour faire respecter notre dignité. « Nou lé pa plis, nou lé pas moin » , tel est notre mot d’ordre.
Tels doivent être notre rôle et notre responsabilité pour parvenir à un développement de notre pays assumant la fusion des apports de peuplement et des civilisations comme une force enrichissante, un don inestimable pour bâtir un avenir commun.

Grâce à l’effort et à la contribution de chacune et chacun de nous, la preuve est faite que nous sommes capables de promouvoir un modèle de développement dans lequel prévaut la mise en débat — respectueux bien que sans concession — de propositions et d’idées différentes à l’exception de celles inspirées du racisme.
L’opinion proférée en plein tribunal par cet individu — sans qu’aucun magistrat ne s’émeuve de ce délit flagrant — nous rappelle à notre mission : apporter à tous les Réunionnais une contribution issue d’une vision d’avenir enrichie des leçons positives et négatives de notre Histoire. Ainsi pourrons-nous nourrir nos rêves pour qu’ils triomphent de ces temps de honte et d’indignité.
PLUS QUE JAMAIS, SOYONS UNIS DANS CETTE LUTTE ! »

Sylvie Mouniata, militante du PCR


Kanalreunion.com