Droits humains

Au moins 63 migrants sauvés au large des côtes espagnoles

Témoignages.re / 26 janvier 2016

Au moins 63 migrants originaires de l’Afrique du Nord et de pays subsahariens ont été secourus par les garde-côtes espagnols lundi soir et transférés vers un hôpital de la Croix-rouge de la ville de Motril, sur la côte sud-est de l’Espagne.

JPEG - 36.6 ko
Photo Alfredo D’Amato/UNHCR

Deux femmes enceintes parmi les 63 migrants ont été admises d’urgence dans le département de gynécologie et obstétrique de l’hôpital de Santa Ana de Motril pour un contrôle, alors qu’une troisième personne souffrant de douleurs sévères au niveau d’une jambe a été admise aux urgences.

Les autres migrants, dont sept enfants en bas âge et quatorze femmes, se trouvaient en bon état de santé en dépit de quelques douleurs musculaires dont tous souffraient, en raison de la traversée depuis les côtes marocaines.

Les garde-côtes espagnols avaient intercepté lundi après-midi dans la mer d’Alboran, entre les côtes méditerranéennes marocaines et espagnoles, deux embarcations avec à bord, respectivement, 11 et 52 migrants africains. La première embarcation, avec à bord 11 migrants originaires de l’Afrique du Nord, tous des hommes adultes, a été interceptée par le navire de sauvetage maritime “Polimnia” à 12 miles de la ville marocaine d’Al Hoceima. La seconde embarcation a été secourue alors qu’elle se trouvait à 36 miles nautiques au sud de la ville espagnole de Motril. 52 personnes voyageaient à bord de cette embarcation, dont 7 enfants en bas âge et 16 femmes.


Kanalreunion.com