Droits humains

Combattons « toute résurgence du racisme à La Réunion »

Communiqué du Parti communiste réunionnais

Témoignages.re / 16 août 2010

Dans un communiqué diffusé samedi, le lendemain de l’incident devant la mosquée de Saint-Denis, le PCR « appelle à combattre toute résurgence du racisme à La Réunion et à s’unir pour défendre la dignité de toutes les Réunionnaises et de tous les Réunionnais quelle que soit leur origine, quelle que soit leur religion, quelle que soit leur catégorie sociale ».

L’incident qui s’est produit vendredi devant la mosquée de Saint-Denis aurait pu et aurait dû être évité. Par son caractère même, par sa répercussion dans toute la presse et l’opinion, par les conséquences à venir, cet incident appelle tous les Réunionnais à réfléchir et à réagir.
En effet, on ne compte plus les déclarations qui mettent en exergue l’harmonie qui règne à La Réunion, l’esprit de tolérance, le respect des religions.
C’est dans ce contexte que la survenance d’un tel incident devant la mosquée de Saint-Denis, le 2ème jour du Ramadan et le jour de la grande prière du vendredi a surpris et choqué les Réunionnais et a pris déjà des proportions considérables.

Les conditions ont été réunies pour provoquer une vive émotion dans l’opinion.

Tour le monde s’interroge en effet sur ce qui a motivé la patrouille d’un véhicule de police près de la mosquée et à la sortie de la grande prière dans un climat ordinaire de calme, de paix et de sérénité. Comment est-on ainsi arrivé à un grave incident, à une arrestation et à l’usage de grenades lacrymogènes ? Va-t-on ce dimanche (hier - NDLR) poster ou faire circuler devant les pèlerins rassemblés devant la statue de la Vierge au parasol à Sainte-Rose, un fourgon d’intervenants de la police, renforcé au besoin par un détachement de la BAC (Brigade anti-criminalité) ? Et va-t-on demain installer un même dispositif devant les temples et chapelles hindouistes ou devant les églises ou les pagodes ?

Cette patrouille de police en ce lieu et dans ces circonstances a été inévitablement ressentie comme une provocation. Plus grave, la décision de faire intervenir la Brigade anti-criminalité (BAC) et le comportement qu’elle a eu, traduisent un état d’esprit, et ne pouvaient que conduire à l’exacerbation des tensions. Dans ces conditions de vive émotion, force est de constater que les médias ont indiqué que le jeune homme interpellé et placé en garde-à-vue était le fils de la présidente du Conseil général. Cette précision même montre une intention de placer le problème sur le plan politique. Cette information a été aussitôt saisie par ceux qui répandent ici un état d’esprit raciste hérité de la période coloniale.

À tort ou à raison, les réactions dans l’opinion se sont multipliées et reflètent les contradictions de notre société. On a pu lire ou entendre l’expression de sentiments ouvertement racistes à tel point qu’un journal a pris la décision de fermer le forum de discussions de son site pour mettre un terme à des propos nauséabonds.

Dans le contexte de la société réunionnaise traversée par de criantes inégalités et où les tensions sont très vives, le Parti communiste réunionnais met en garde contre toute provocation ou sentiment manifestement inspirés par des débats extérieurs à notre île.

Force est également de constater que cet événement survient d’une part après la décision du Conseil constitutionnel de déclarer illégales les conditions actuelles de la garde-à-vue et déplorant son caractère systématique, et d’autre part le lendemain d’une déclaration de l’ONU s’inquiétant de la montée du racisme en France.
Nous devons dénoncer avec la plus grande vigueur tous les comportements et propos racistes, comme les insultes publiques prononcées par un enseignant contre les Réunionnaises et Réunionnais et qui n’ont toujours fait l’objet jusqu’à maintenant d’aucune sanction administrative ou pénale.

Le Parti communiste réunionnais appelle à combattre toute résurgence du racisme à La Réunion et à s’unir pour défendre la dignité de tous les Réunionnaises et Réunionnais quelle que soit leur origine, quelle que soit leur religion, quelle que soit leur catégorie sociale.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Voir dans cet incident stupide ( de part et d’autre ) une soi-disant " montée du racisme " à La Réunion est simplement RIDICULE !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Pourquoi parler de "résurgence du racisme à La Réunion" ... le racisme il est présent partout et tout le temps ... surtout le racisme anti-réunionnais.

    Que Habdul Hack Juan soit le Fils de Nassimah Dindar ... là n’est pas le problème !!!
    Lu sé in rénioné kom nou minm é nou doi mont nout solidarité ... mintnan ke lu na tor ou ke lu na rézon ... lès band moun témoigner, lès band kaméra vidéo la kozé ... apré na voir.

    Moin sat y inkièt amoin (é y révolt amoin) ... moin na linprésion pu èt dan mon péi ... moin na linprésion moin lé finn ariv an Frans ... koman bandna y trèt band Zarab, koman y trèt band Rom ... nou voi sa dann télé toultan !!!
    Mi espèr po band boug "en tenue" zot y viyn pa isi Larénion ... pour reproduire les mêmes schémas, les mêmes mécanismes ... sur ordres de la hierarchie.
    Nous sommes ici à La Réunion, une socièté complètement différente de la socièté française, par son fonctionnement, son vivre ensemble au quotidien ... son histoire ... alors soyons clair, ne venez pas ici à La Réunion, créer des problèmes là où il n’y en a pas !!!

    Faîtes attention où vous mettez les pieds ...

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com