Droits humains

Cyrille Hamilcaro : accueillir une prison c’est être une « poubelle »

Quand Objectif Réunion insulte les Réunionnais

Témoignages.re / 3 août 2011

L’opposition saint-louisienne a refusé la construction d’une nouvelle prison sur la commune entrainant la colère du syndicat du personnel pénitentiaire. Cyrille Hamilcaro a déclaré selon "Le Quotidien" du 30 juillet que Saint-Louis « n’était pas la poubelle des autres ».

En mars, la commune de Saint-Louis a été retenue pour un projet de remplacement de la prison de Cayenne à Saint-Pierre. Depuis, l’opposition a fait savoir son opposition, cette fois-ci Cyrille Hamilcaro, Patrick Malet et Alix Galbois ont atteint l’irresponsabilité politique.

Le mépris de l’être humain

Les propos du conseiller général et municipal de l’opposition ont mis en évidence une vision de la prison "poubelle". En effet, comparant la prison à une poubelle, il considère alors que les prisonniers, pour quelques raisons que ce soit, et le personnel qui travaille dans l’établissement sont des déchets.
« Tout le monde veut une nouvelle prison mais pas chez soi ! Les élus de l’opposition saint-louisienne crient au scandale alors que rien n’est décidé » a fustigé au "JIR", David Calogine, secrétaire régional du syndicat du personnel pénitentiaire, Ufap-Unsa La Réunion (Union Fédéral Autonome Pénitentiaire-Union Nationale des Syndicats Autonomes).
En effet, la décision de construire une maison d’arrêt est de la responsabilité des instances nationales de décisions, dont le Conseil des ministres. M. Hamilcaro arguant que la prison « va entamer une partie du foncier. Pour pouvoir implanter la prison, il faut contourner notamment le périmètre des Monuments Historiques et la coupure d’urbanisation entre La Rivière et Saint Louis ». Cependant, Cyrille Hamilcaro oublie que le foncier peut servir à une organisation rationnelle de la justice, et pas uniquement à des faits délictueux pour lesquels il a été lourdement condamné en première instance.

Aménager le territoire efficacement

Les administratifs conseillent très souvent de construire une prison près des instances judiciaires, par mesure de sécurité et d’efficacité. De plus, comme l’a indiqué David Calogine dans son communiqué publié samedi 30 juillet, le rapprochement familial est important dans la vie du pénitentiaire, « Comment peut-il faire fi du maintien des liens familiaux et au travers de ses déclarations dire aux familles saint-louisiennes qui ont un proche incarcéré que les conditions de détention de ses administrés ne le concernent pas ».
La maison d’arrêt de Cayenne a été construite dans les anciens locaux de la Compagnie des Indes datant de 1863, l’établissement est aujourd’hui vétuste et porte atteinte aux droits de l’homme et comme l’a indiqué le syndicaliste est « indigne de la patrie des Droits de l’Homme si chère à M. Hamilcaro ».


Kanalreunion.com