Droits humains

Défendre le droit à l’expression

Journées réunionnaises des droits de l’enfant

Témoignages.re / 20 novembre 2010

A l’occasion du 21ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant et de la Journée mondiale de la philosophie, la Ligue des droits de l’Homme de La Réunion et l’association Fée Mazine se mobilisent sur le thème "Tous les enfants ont le droit à l’expression" les 18, 19 et 20 novembre 2010.

Un quart des huit millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté en France sont des enfants, d’après le rapport publié lundi par la Défenseure des enfants, Dominique Versini. Et 20.000 jeunes de moins de 12 ans sont mal-logés à La Réunion, selon un rapport de la Fondation Abbé Pierre. C’est dans ce contexte de précarité et de mal-logement portant atteinte aux droits de l’enfant que la section de La Réunion de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) a décidé de mener plusieurs journées d’actions. Elles auront lieu en partenariat avec l’association Fée Mazine, les Rencontres de Bellepierre, la Bibliothèque départementale de La Réunion, le Centre Jacques Tessier et la MGEN (Mutuelle générale de l’Éducation nationale). 

La première action a débuté ce jeudi 18 novembre (Journée mondiale de la philosophie) autour du thème "L’enfant philosophe et le droit à la parole" ou "Détak la lang pou démay lo ker" ("libérer la parole pour dire sa pensée" en créole réunionnais). Depuis le mois d’octobre, deux classes de CM2 de l’école de l’ancien Théâtre se retrouvent une fois par semaine à la Bibliothèque départementale à Saint-Denis pour un atelier philosophique. Les enfants précisent leur pensée, émettent des questionnements, rencontrent des philosophes et échangent sur des grands sujets de société. 

Parmi les objectifs de cet atelier : le travail sur soi, l’éducation citoyenne et la maîtrise du langage. Selon Josiane Sida-Morisse, responsable du groupe "Droits de l’enfant" au sein de la LDH, « il ne s’agit pas de faire un cours de philo à des élèves de Primaire, mais d’éveiller en eux le goût de la réflexion, du débat collectif respectueux des uns et des autres, de l’échange, de l’écoute, de la construction collective sur un thème à caractère philosophique sur lequel ils ont envie de discuter ».

 La seconde action qui a eu lieu ce vendredi 19 novembre de 8 heures à 15 heures au Centre Jacques Tessier, à La Saline les Bains, a porté sur "L’enfant acteur de ses loisirs : les droits de l’enfant à travers les activités d’expression". L’occasion pour des élèves d’écoles primaires et de collèges de participer à divers ateliers. Au programme : peinture sur le thème “Filles-garçons… égalité”, animations autour du livre, atelier d’écriture, débats d’idées, animation musicale, chant choral, formation à l’utilisation du média radiophonique avec radio Zourite et Éric Ksouri, et rencontre avec la chanteuse Iza et Franswa Sintomer (chanteur auteur-compositeur). Cette initiative avait réuni environ 500 enfants en 2009.


Enfin, ce samedi 20 novembre (anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant), de nombreuses animations seront proposées sur le site du Théâtre de Pierrefonds, à Saint-Pierre. La journée, ouverte à tous, débutera à 9 heures 45 par un spectacle de théâtre de la Compagnie Baba Sifon, suivi d’une représentation de la Compagnie Tamam. 

A 11 heures 15, la Ligue des droits de l’Homme organisera deux débats : un sur le "Mal-logement et droits de l’enfant" pour les grands, l’autre sur "Les droits à l’expression vus par les enfants" pour les plus petits. De 14 heures à 17 heures, la Compagnie Ti’Jac présentera "Le Grand Prix la Roue". A 16 heures, des ateliers autour du développement durable seront pilotés par la CIVIS (Communauté de communes du Sud). Des projections de cinéma sont programmées à partir de 17 heures avec la Lanterne Magique

.

Dorothée Derivière pour www.ipreunion.com


Kanalreunion.com