Droits humains

Drame à l’ONF

Témoignages.re / 14 février 2013

L’ONF de La Réunion est en deuil suite au drame survenu au Domaine forestier de la Providence à Saint-Denis mardi : 2 décès, Albert Chemtov, secrétaire général et directeur des ressources humaines et Jean-Claude Ramsamy, ancien paysagiste. Ci-après des réactions syndicales.

• SNUPFEN - Section Réunion

Un acte tragique, mais était-il prévisible ?

L’ONF est en deuil. Nous sommes tous secoués et éprouvés par cette tragédie qui plonge deux familles dans la détresse. Le Syndicat national unifié des personnels des forêts et de l’espace naturel leur apporte toute sa sympathie et son soutien moral, afin de faire face à ces moments extrêmement douloureux.
Cet acte était-il imprévisible ? Malheureusement, des signes avant-coureurs étaient donnés depuis de nombreuses années, que notre direction ne pouvait ignorer. Le SNUPFEN attend que toute la vérité débouche des enquêtes annoncées ce jour par le directeur général de l’ONF à la Providence : - Comité d’Hygiène et de Sécurité (CHS) - Enquête interne confiée à l’Inspection générale de l’ONF - Enquête judiciaire.
Le SNUPFEN souhaite que dans le cadre du CHS, une expertise extérieure puisse dénouer tous les évènements qui ont conduit à l’irréparable.
D’autres dossiers sensibles, à l’ONF Réunion, se rapprochent des problèmes qui nous semblent avoir déclenché ce drame.
La question de fond soulevée par le SNUPFEN : "Où est la part de l’humain dans le management pratiqué à l’ONF ? Les salariés ne sont-ils devenus que des outils de production dont seul leur coût est pris en compte ?"

• CGTR - ONF Réunion

« Une pensée particulière pour les collègues qui étaient presents »

La CGTR-ONF Réunion regrette les évènements dramatiques survenus ce jour (NDLR-mardi 12 février 2013), et adresse ses sincères condoléances aux familles.

La CGTR ONF Réunion a une pensée particulière pour les collègues qui étaient présents.

Ce drame vient se rajouter à une trop longue liste de suicide survenu à l’ONF. En effet, un audit socio-organisationnel a été réalisé en 2012 et celui-ci mettait déjà en évidence une augmentation des risques psycho-sociaux.

La CGTR ONF Réunion s’interroge sur l’état d’avancement des préconisations qui découlent de cet audit. Il est de toute évidence, urgent de les mettre en oeuvre !

Notre syndicat estime que le nouveau DRH a été victime de la politique sociale désastreuse de ces prédécesseurs !

• UIR-CFDT

« La création de commissions de santé au travail et la mise en place de délégués inter-entreprises »

Suite aux derniers événements tragiques survenus dans deux entreprises, l’UIR-CFDT présente ses sincères condoléances aux familles des trois salariés.

Ces situations qui endeuillent des familles et brisent des vies montrent la nécessité d’un vrai dialogue social au sein des entreprises. Les questions de santé et de qualité de vie au travail doivent être traitées de façon aussi prioritaire que celle de la performance économique, car les unes et les autres sont intimement liées.

La non-structuration des branches professionnelles à La Réunion empêche d’appréhender les conséquences des risques psycho-sociaux dans les petites et moyennes entreprises.

L’UIR-CFDT rappelle qu’elle revendique depuis des années cette structuration des branches. Dans ce cadre, l’UIR-CFDT préconise la création de commissions de santé au travail et la mise en place de délégués inter-entreprises qui seraient en lien avec les services de médecine. Ce type d’organisation pourrait peut-être permettre d’anticiper et prévenir ces gestes destructeurs de vie.

Jean Pierre Rivière – secrétaire général

« Mon soutien et sans réserve aux familles frappées douloureusement par ce malheur »

Suite au drame survenu dans les locaux de la direction régionale le mardi 12 février 2013, j’adresse mes sincères condoléances aux familles victimes de cette tragédie à la famille Jean-Claude Ramsamy et à la famille Albert Chemtov.

Vous avez décidé de rencontrer votre personnel ce jour pour apporter votre soutien en ce moment douloureux qui frappe notre établissement.

Je vous informe que je n’ai pas souhaité être à vos côtés ce mercredi 13 février 2013.

Cependant, j’apporte mon soutien et sans réserve aux familles frappées douloureusement par ce malheur et aussi à tous ceux et celles qui souffrent au quotidien dans notre établissement.

Jacky Técher – délégué syndical regional


Kanalreunion.com